Egypte : une jeune fille est morte après avoir été excisée

Algerie, Lybie, Egypte, Nigeria, Somalie, ...
-

Egypte : une jeune fille est morte après avoir été excisée

Nouveau messagede Reloaded » 12 Juin 2013 16

Egypte : une jeune fille de 13 ans est morte après avoir été excisée par un médecin


En novembre dernier, le Dr Mohamed Kandil, professeur d’obstétrique et de gynécologie à la Faculté de médecine de l’Université Menofyia en Égypte, publiait le résultat de ses recherches sur l’excision. Il concluait qu’il n’y a aucune preuve de la nocivité de l’excision pour les femmes. L’excision est nocive en soi. Elle peut aussi être mortelle. La preuve : Suhair al-Bata, 13 ans, morte après avoir été excisée :

Une Égyptienne de 13 ans est morte après avoir été excisée dans un village privé du gouvernorat du Dakalieh au nord-est du Caire, ont rapporté des médias égyptiens dimanche.

«Nous avons laissé notre fille entre les mains du médecin et de l’infirmière. Quinze minutes plus tard, l’infirmière a sorti notre fille de la salle d’opération et l’a installée dans une pièce voisine avec trois autres filles que le médecin avait excisées, a dit Mohammed Ibrahim, un fermier, au journal al-Masry al-Youm. J’ai attendu une demi-heure, espérant que ma fille se réveille, mais hélas, contrairement aux autres filles, elle ne s’est pas réveillée», a-t-il dit.

Le médecin qui a excisé Suhair al-Bata’a avait excisé sa sœur aînée il y a deux ans. «Tout ce que je veux, c’est que le médecin rende des comptes et obtenir justice pour ma fille», a déclaré la mère de la victime, Hasanat Naeem Fawzy, au journal.

La police a convoqué le médecin et ordonné une autopsie pour déterminer la cause de la mort de la jeune
fille. Selon le rapport d’un inspecteur de la santé, la mort a été causée par «une chute brutale de la pression artérielle due à un choc traumatique», a déclaré l’avocat de la famille, Abdel Salam, au Masry al-Youm.

Le Conseil national des femmes d’Égypte a condamné cette excision mortelle qualifiée d’acte criminel reflétant une «barbarie extrême», et appelé le gouvernement à enquêter sur l’incident et à punir les coupables. L’UNICEF-Égypte a également condamné l’incident, affirmant que l’excision n’a aucune justification médicale ou religieuse.

En 1996, l’Egypte a criminalisé l’excision, mais de nombreuses familles continuent de faire exciser leurs filles illégalement. En 2009, les autorités égyptiennes ont arrêté un homme pour la première fois depuis l’interdiction de l’excision. Il avait enfreint la loi en excisant une jeune fille de onze ans dans le gouvernorat de Minya, à 600 kilomètres au sud du Caire.

Source : Poste de veille
Reloaded
 
Messages: 3528
Inscription: 16 Mai 2010 03

Retourner vers Afrique

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités

cron