Maroc - 2 touristes scandinaves décapitées

Algerie, Lybie, Egypte, Nigeria, Somalie, ...
-

Maroc - 2 touristes scandinaves décapitées

Nouveau messagede Reloaded » 20 Déc 2018 18

Note: je ne publie pas la video, cruelle, perverse, elle dans un bain de sang. Paix a leur Ame, et boycottons tous ces pays musulmans.

Louisa et Maren, deux touristes scandinaves décapitées au Maroc: les autorités envisagent la piste terroriste
Publié le 20 décembre 2018 à 10h15 |

Louisa et Maren, deux touristes scandinaves tuées au Maroc: les autorités envisagent la piste terroriste
Les autorités marocaines envisagent une "piste terroriste" dans le meurtre de deux jeunes Scandinaves dans le sud du Maroc, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier. "Les investigations se poursuivent" après la découverte des corps de deux randonneuses danoise et norvégienne, a déclaré à l'AFP Boubker Sabik, le porte-parole de la Direction générale de la sûreté nationale. L'une des jeunes filles aurait été décapitée.

Lundi, les autorités ont découvert les corps de deux touristes, une Danoise et une Norvégienne, près du site de Chamharouche, à proximité du village d'Imlil, selon un communiqué du Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) publié par le ministère de l'Intérieur. "La piste radicale islamiste n'est pas écartée, du fait du profil des suspects arrêtés qui ont des liens avec le milieu islamiste radical", a déclaré à l'AFP une source proche du dossier.

En effet, trois hommes recherchés ont été arrêtés à Marrakech (centre), a-t-on appris jeudi de source proche du dossier. Les autorités marocaines avaient déjà arrêté lundi à Marrakech un premier suspect appartenant à "un groupe extrémiste", quelques heures après la découverte des corps des deux jeunes randonneuses. Les enquêteurs avaient diffusé dans la nuit de mercredi à jeudi un avis de recherche des trois suspects alors en cavale. Tous les trois sont originaires de Marrakech, selon cet avis, et l'un d'eux a des antécédents judiciaires "liés à des actes terroristes", selon les informations obtenues par l'AFP.

Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans et son amie norvégienne, Maren Ueland, 28 ans, étaient parties en voyage ensemble pour un mois au Maroc, selon les informations données par leurs proches à la presse de leurs pays respectifs.

Le suspect a été interpellé à Marrakech, la capitale touristique du Maroc situé au pied de l'Atlas, et placé en garde à vue, selon le communiqué du BCIJ. Certains médias locaux ont fait état de deux autres interpellations mais cette information n'a pas été confirmée par les autorités.

A Imlil, petit village touristique doté de quelques auberges et de quelques gites pour les randonneurs, des groupes de jeunes vêtus de grosse djellaba en laine discutaient de l'événement mais refusaient de parler aux journalistes. "Il ne faut pas nuire à l'image de la région", explique l'un d'eux en refusant de donner son identité.

La route goudronnée s'arrête à la sortie du village, laissant place à une piste caillouteuse qui mène vers le Mont Toubkal (4.167 m), le plus haut sommet d'Afrique du Nord, très prisé des randonneurs. C'est à une dizaine de km plus haut dans la vallée aride entourée de cimes enneigées, que les deux jeunes Scandinaves avaient planté leur tente pour la nuit, dans un endroit très isolé, selon les informations obtenues par l'AFP sur place.

Quand ils ont été découverts, leurs corps portaient des "traces de violence à l'arme blanche" sur le cou, avaient indiqué lundi les autorités locales dans un communiqué. Il n'a pas été possible d'avoir plus d'informations auprès des autorités, l'enquête judiciaire étant en cours.

Les communiqués officiels évoquent un "acte criminel", et la presse marocaine un "crime crapuleux".

Selon un hôtelier joint par l'AFP, les deux corps ont été trouvés "l'un à l'intérieur d'une tente, l'autre à l'extérieur". Le site était fréquenté par trois "clochards" venus d'un quartier populaire de Marrakech et le suspect arrêté lundi matin faisait partie du trio, selon lui.

Les parents des victimes ont été prévenus dans la soirée de lundi dans leurs pays respectifs. Louisa "s'est fait trancher la gorge", a affirmé sa mère Helle Petersen, citée par le journal danois B.T.

Sa famille lui avait déconseillé de se rendre au Maroc "à cause de la situation chaotique", a-t-elle précisé. Selon les informations de sa page Facebook, Louisa étudiait en Norvège pour être guide et était avide d'aventures. La page Facebook de sa mère montre des photographies d'une jeune fille souriante et sportive.

Sur les photos de sa page Facebook désormais barrée d'un avis de deuil, son amie norvégienne, Maren, apparaît comme une jeune blonde amatrice de vie en plein air. "Les filles avaient pris toutes les précautions avant de s'embarquer pour ce voyage", a témoigné sa mère, Irene Ueland, à la radiotélévision norvégienne NRK.

"Chers amis, je pars au Maroc en décembre, quelqu'un a des informations ou des amis montagnards qui connaîtraient le Mont Toubkal?", dit le dernier post Facebook de Louisa, en date du 21 novembre.

Un important dispositif de sécurité était toujours déployé mardi autour du village berbère d'Imlil qui sert de camp de base pour les randonneurs, a constaté l'AFP. Dans la matinée, la police scientifique marocaine a quadrillé le site de Chamharouche, selon des photographies diffusées par la télévision marocaine 2M.ma.

"C'est très mauvais pour la région, il va sans doute y avoir des annulations" de séjours à quelques jours des vacances de fin d'année, a déclaré un guide local, Hossein, joint par l'AFP à Imlil.

L'annonce du meurtre a suscité la consternation au Club alpin français (CAF) de Casablanca qui organise de nombreuses randonnées dans le Haut-Atlas.

Le tourisme est un secteur clef de l'économie marocaine, qui représente 10% de la richesse du pays. Après plusieurs années de quasi-stagnation, le Maroc a connu un nombre record de touristes en 2017 avec 11,35 millions de visiteurs.

https://www.rtl.be/info/monde/internati ... dgPyJVwu4I
Reloaded
 
Messages: 3452
Inscription: 16 Mai 2010 03

Re: Maroc - 2 touristes scandinaves décapitées

Nouveau messagede Reloaded » 27 Déc 2018 10

Par Kamel M. – L’assassinat de deux touristes scandinaves au Maroc a failli passer inaperçu, les autorités marocaines ayant voulu, dans un premier temps, faire passer cela pour un acte isolé. Mais les auteurs du crime ignoble ont diffusé une vidéo montrant les images horribles des terroristes islamistes égorgeant et décapitant les deux Scandinaves qui faisaient une randonnée dans une région montagneuse du centre-ouest du Maroc.

Les deux touristes, une Danoise et une Norvégienne, s’étaient aventurées dans une zone reculée de ce pays qui s’enorgueillit d’être à l’avant-garde de la lutte contre le terrorisme et dont les responsables politiques et sécuritaires multiplient les assurances à l’endroit des étrangers qui voudraient visiter le Maroc.

Le sort malheureux subi par les deux victimes trahit les mensonges de Rabat et de ses relais médiatiques français qui décrivent un pays où la situation sécuritaire serait maîtrisée et où aucun risque d’attentat ne serait à craindre.

Le modus operandi extrêmement violent utilisé par les terroristes marocains – l’égorgement et la décapitation filmés – vise assurément à montrer l’appartenance des auteurs de ce crime abject à Daech dont l’empreinte est indélébile. La diffusion de la vidéo sert aussi à contrer la propagande du régime de Rabat et de ses alliés occidentaux, de sorte à faire fuir les étrangers et à priver l’économie marocaine exsangue des ressources financières garanties par le secteur du tourisme et à décourager les investisseurs auxquels le gouvernement marocain multiplie les appels du pied, en vantant la stabilité et la sécurité qui régneraient dans le pays.

Mais il n’en est rien. Aux manifestations qui secouent le nord du Maroc depuis plusieurs mois et au doute qui habite les Marocains sur la capacité de leur roi à diriger le pays s’ajoute ainsi une éruption de violence terroriste qui démontre que, de toute évidence, le Maroc ne peut être épargné par le phénomène du terrorisme transfrontalier.

Les deux victimes scandinaves d’Imlil payent le prix de l’arrogance du régime marocain et de la complicité de ses alliés occidentaux, qui cachent la vérité à leurs ressortissants sur le climat délétère qui règne dans cette partie du Maghreb, décrite comme étant immunisée contre le péril terroriste.

https://www.algeriepatriotique.com/2018 ... nt-page-1/
Reloaded
 
Messages: 3452
Inscription: 16 Mai 2010 03

Re: Maroc - 2 touristes scandinaves décapitées

Nouveau messagede Reloaded » 30 Déc 2018 11

Suède : la télévision publique accusée d’avoir minimisé les horribles meurtres des randonneuses scandinaves

Suède – La télévision publique suédoise SVT a essuyé des critiques de la part de certains téléspectateurs, la chaîne est accusée d’avoir minimisé les détails horribles des meurtres des deux randonneuses scandinaves au Maroc. Louisa Vesterager Jespersen, 24 ans, du Danemark, et Maren Ueland, 28 ans, de Norvège, ont été tuées alors qu’elles étaient en randonnée dans les montagnes du Haut Atlas au Maroc. Les deux filles ont été poignardées plusieurs fois, l’une d’entre elles a été décapitée devant une caméra, la vidéo s’est rapidement répandue sur les réseaux sociaux.

(…) La veille de Noël, le radiodiffuseur public national suédois a diffusé un reportage sur les meurtres barbares, mais a choisi de ne pas se concentrer sur les détails du crime ou sur les liens désormais établis avec le terrorisme islamique. Le reportage de SVT ne mentionne pas qu’une des jeunes femmes avait été décapitée, ne dit rien sur le lien avec l’islamisme et fait simplement référence à des « blessures au couteau » sur le cou d’une des victimes.

Bizarrement, le reportage se concentrait presque entièrement sur le fait que le partage de cette vidéo de décapitation constituait un délit punissable par la loi.

L’angle étrange adopté par SVT a incité les téléspectateurs à penser que le radiodiffuseur public semblait plus préoccupé par le partage de la vidéo macabre que par le meurtre en lui-même.

Un utilisateur de Twitter a écrit qu’au début, il pensait que l’utilisation de l’expression « blessures au couteau » au lieu de « décapité » n’était qu’une sorte de formulation malheureuse jusqu’à ce qu’il réalise que dans le reportage, cette expression avait été répétée plusieurs fois.

https://www.europe-israel.org/2018/12/s ... 6eLg8XCAkE quet
Reloaded
 
Messages: 3452
Inscription: 16 Mai 2010 03


Retourner vers Afrique

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

cron