L'Arabie du Wahabisme, Source des Désordres dans le Monde

Preuves archéologiques sur l'islam et la bible

Re: L'Arabie du Wahabisme, Source des Désordres dans le Mond

Nouveau messagede Abigoria » 31 Oct 2012 10

Le wahhabisme a été considéré par la majorité des musulmans comme une idéologie sectaire et en contradiction avec l'islam sur de nombreux points.
Le Prophète avait d'ailleurs prédit l'apparition d'un mouvement similaire qui sortira du najd saoudien (mémorisation du Coran sans le comprendre, qui feront plus de mal aux musulmans qu'aux non-musulmans, qui sortiront rapidement de l'Islam par leur ignorance, leur exrémisme, leur collaboration avec les mécréants dans la lutte contre les musulmans, leur mauvais comportement, leur pseudo-apparence islamique mais le vide spirituel et l'hypocrisie à l'intérieur, semeurs de troubles et de conflits, et leur takfirisme).

D'ailleurs, c'est l'Occident qui utilise le wahhabisme pour détruire l'islam et légitimer ses bases militaires partout dans le monde musulman. Le régime saoudien, corrompu, est soumis aux décisions américaines et israéliennes. La dynastie saoudienne a été prédite par le Prophète dans le Sahih Muslim entre autre, où il dit : "Lorsque les Lieux Saints ne seront plus gardés par des arabes de ma descendance mais par celle d'une autre tribu et qui seront indignes, ne vous étonnez plus de la décadence et de l'humiliation des pays arabes".

Cependant, tout n'est pas mauvais en Arabie Saoudite, même si la politique laisse à désirer, comme en occident. Je connais des gens (européens de souche) qui étudient ou travaillent là-bas depuis quelques années, et ils préfèrent quand même l'ambiance là-bas (moins matérialiste et moins de débauche qu'en occident, même si les dirigeants, eux par contre, vivent comme des matérialistes).
Avatar de l’utilisateur
Abigoria
 
Messages: 36
Inscription: 18 Sep 2012 01

Re: L'Arabie du Wahabisme, Source des Désordres dans le Mond

Nouveau messagede Abigoria » 31 Oct 2012 12

Morpheus a écrit:les chretiens ont repondu a la violence islamique sur la terre sainte : les pelerins chretiens etaient egorger, les femmes violer, les chretiens et juifs vivaient dans l'esclavitude labas...

meme chose, sous le temps de charles martelle, l'armee francaise a mis fins a vos attaques, razzias qui sevissaient 8 siecles en Espagne et dans le sud de la france ; on vous a mis une branlee cinglante. malheureusement vous ne comprenez que la methode forte. x16


Haha le mythe de Charles-Martel, il n'avait pas mis fin aux victoires musulmanes, puisque les musulmans régnaient encore plusieurs siècles plus tard, dans le sud-est, les Alpes, la Savoie et une partie de la Bourgogne.
L'importance accordée à cette bataille est démesurée et servait surtout à redorer l'image de la chrétienté face aux victoires imposantes des musulmans. Pour les salir, ils ont même été jusqu'à falsifier l'histoire et à réduire les musulmans à des barbares et vulgaires pillards. Or les faits disent tout autre chose.
Pour Jérusalem, les chrétiens préféraient l'autorité musulmane de façon générale, tout comme les juifs. Car les deux minorités étaient persécutées par le clergé romain ("catholique"). D'ailleurs lorsque les "croisés" avaient repris Jérusalem, ils avaient même massacré de nombreux chrétiens.

En Andalousie et en Sicile, les musulmans ont participé de manière active à l'éclosion de nombreux centres intellectuels et de foyers scientifiques et techniques. Les premières universités étaient construites par les musulmans et accueillaient des étudiants non-musulmans. Ce n'est que plus tard, à partir du XIe siècle, que les européens non-musulmans commençaient à construire leurs université, souvent inspirées par les fondations des universités islamiques et des cours qui y sont dispensés (théologie, jurisprudence, grammaire, logique, mathématiques, philosophie, médecine, construction, poésie, littérature, sciences naturelles et physiques, psychologie spirituelle, etc.).

Les premières universités occidentales non-musulmanes :

Université de Bologne, Italie, 1088-1158 (Constitutio Habita de l’empereur Frédéric Barberousse).
Université de Paris, France, 1200 (roi Philippe Auguste) - 1215 (pape Innocent III).
Université d'Oxford, Angleterre, 1096-1167.
Université de Cambridge, Angleterre, 1209.
Université de Salamanque, Espagne, 1218 (pape Alphonse IX de León).

Or, dans le monde musulman, les universités existaient déjà plusieurs siècles avant (tout comme les hôpitaux et les observatoires permanents, où travaillaient aussi bien les femmes que les hommes, ainsi que des non-musulmans, parfois même subventionnés par des califes ou des hommes d'affaire musulmans) :

Grande Mosquée de Kairouan, également appelée mosquée Oqba Ibn Nafi (nom du fondateur) en 670 (soit 50 ans après l'Hégire).
La Grande Mosquée des Omeyyades de Damas, en 706-715 (en Syrie).
Université Zitouna fondée en 737 (Tunisie, dans l'actuel ville de Tunis).
Mosquée de Cordoue, en 786 (Espagne).
La grande mosquée d'Ispahan, au VIIIe siècle puis restauration et agrandissement au Xe siècle.
Université Al Quaraouiyine fondée en 859 par Oum Al Banine fatima Al Fihriya (femme) à Fés (Maroc).
Université al-Azhar fondée en 969 (Egypte, Caire).
Centre intellectuel de Béjaïa, en (Algérie) : En 1202, Leonardo Fibonacci, mathématicien italien, en rapporta les « chiffres arabes » et la notation algébrique (dont certains attribuent l'introduction à Gerbert d'Aurillac).
Parmi les autres grands centres intellectuels : Tolède, Séville, Isphahan, Shiraz, Bagdad, etc.
Les mosquées servaient aussi souvent de facultés religieuses ou scientifiques, d'hôpitaux, de salles de prière pour les musulmans mais aussi parfois pour les non-musulmans qui ne disposaient pas de temples pour eux (ou bien trop éloignés).
Observatoire astronomique : l'innovation et le développement de l'astronomie arabo-islamique permet l'ouverture des premiers observatoires astronomiques en Irak au ixe siècle qui fonctionnaient à la manière d'un véritable institut de recherche composé d'un directeur et d'astronomes professionnels disposant d'outils dédiés. D'autres centres d'observation verront le jour comme l'observatoire d'Istanbul.

Alcool et antiseptique : l'alcool pur pour la désinfection des blessures est utilisé pour la première fois par les médecins musulmans au Xe siècle.
Essais cliniques : Le concept des essais cliniques est assez ancien, il a été introduit et formalisé par le philosophe et médecin perse Avicenne (Ibn Sina) en 1025 apr. J-C dans son ouvrage encyclopédique de médecine médiévale «Kitab Al Qanûn fi Al-Tibb - (livre des lois médicales)». Il est le père de la médecine moderne et de la pharmacologie.
Antitussif : les savants musulmans sont les premiers à utiliser le sirop dans le but d'arrêter la toux.
Parasitologie : Ibn Zuhr est le premier à comprendre les causes de la gale en découvrant les parasites qui la provoquent.
Phytothérapie : le Canon de la médecine d'Avicenne introduit l'usage médical de l'If commun. Il nomme la plante Zarnab et l'utilise comme remède pour les maladies cardiaques. C'est la première utilisation d'un médicament bloqueur de canaux calciques qui ne sera utilisé en Occident que dans les années 1960.
Impuissance sexuelle : les médecins musulmans identifient la cause de l'impuissance sexuelle en développant plusieurs thérapies.
Pansement et plâtre : Abu al-Qasim a inventé le plâtre moderne et le pansement, procédés qui sont encore utilisés dans les hôpitaux du monde entier. Le recours à des plâtres pour des fractures est devenu une pratique courante pour les médecins arabes, même si cette méthode n'a pas été généralisée en Europe avant le XIXe siècle.

Kérosène : C'est le savant musulman d'origine persane "Al-Razi" qui a décrit dans la langue codée de son "Livre des Secrets" la distillation du pétrole permettant d'obtenir du kérosène.
Industrie pétrolière, naphta, goudron : Le pétrole est connu et utilisé depuis la plus haute Antiquité. Il forme des affleurements dans les lieux où il est abondant en sous-sol ; ces affleurements ont été utilisés de nombreuses façons : calfatage des bateaux, ciment pour le pavage des rues, source de chauffage et d'éclairage, et même produit pharmaceutique.
Une industrie pétrolière archaïque est établie au VIIIe siècle lorsque les rues de Bagdad sont enfin pavées avec du goudron, un dérivé du pétrole. Au ixe siècle, les champs pétrolifères de la région de Bakou en Azerbaïdjan sont exploités pour extraire du naphta. Al-Masudi les décrit au Xe siècle et Marco Polo au XIIIe siècle.
Essence : On attribue aux chimistes musulmans l'essence à partir du pétrole.


La civilisation musulmane compte des alchimistes renommés. En cherchant de l'or, ils travaillent sur d'autres matières comme l'acide nitrique et perfectionnent la distillation (alambic est un mot d'origine arabe comme alcool). La chimie connut une impulsion décisive avec Jâbir ibn Hayyân (vers 845) et s'illustra avec la manipulation de nombreux produits minéraux, végétaux et animaux.
Le développement sans précédent de l'industrie papetière conduira à la mise au point d'encres, de papiers de qualités différentes capables de supporter dorures et enluminures, à la maîtrise de fermentations et de procédés d'encollage. La rame de papier est un autre mot d'origine arabe (ramza).
Ibn al-Haytham, Ibn Sahl (premier découvreur des lois de la réfraction, exposées plus tard par Descartes), Taqi al-Din et al-Kindî ont réalisé des manuscrits d'optique de grande importance et d'une impressionnante qualité.
Avatar de l’utilisateur
Abigoria
 
Messages: 36
Inscription: 18 Sep 2012 01

Re: L'Arabie du Wahabisme, Source des Désordres dans le Mond

Nouveau messagede yacoub » 31 Oct 2012 12

x17 x31
Ce n'est pas dû à la Civilisation islamique, c'est au fait justement que ces savants n'étaient pas musulmans que la médecine, la chimie, la mathématique ont progressé.

Avec Ghazali, l'islam met fin à la philosophie en terre d'islam, Averroès verra tous ses livres brûlés, il sera expulsé au Maroc où il mourra dans l'indifférence générale.

C'est l'Occident qui sut l'utiliser pour faire avancer le rationalisme.

Il en est de même d'Ibn khaldoun qui a écrit sur la décadence des sociétés de l'Afrique du nord
à cause de l'islam.

Mahomet a demandé de cultivuer uniquement les sciences du coran, des hadiths et de la sîra.
Il était contre toutes les sciences profanes et contre tous les arts.

Il faut donc parler de civilisation de langue arabe puisque des persans et des turcs y contribuaient et certains étaient athées comme Razzi ou agnostique comme Omar Khayam.
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4443
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: L'Arabie du Wahabisme, Source des Désordres dans le Mond

Nouveau messagede Abigoria » 31 Oct 2012 20

Tu es malhonnête yacoub.

Tous les savants étaient musulmans, même ceux dont leurs écrits ont été détournés par les profanes, tels que Omar Khayyam (Ghazalî dit de lui qu'il était un musulman pratiquant, intelligent et pieux), Al Razi, Rumi, Ibn Arabi, etc. Tous étaient musulmans pratiquants, soufis, adeptes de la Chariah juste. Leurs poèmes métaphysiques ne sont pas à prendre au pied de la lettre comme ils le disent eux-même, puisqu'ils parlent de réalités hautement initiatiques, donc par image, symbole et figure de style. Le vin initiatique symbolise l'ivresse spirituelle, et la coupe, la connaissance.
Il suffit de remarquer que, environ un siècle avant l'apparition de l'islam, que ce soit du côté de l'empire byzantin, de l'empire perse ou de l'Arabie, aucune avancée scientifique significative ni élan spirituel n'étaient observée. Lorsque l'Islam apparut, des peuples auparavant ennemis devinrent des frères, ils s'unirent et travaillaient ensemble dans des activités intellectuelles et scientifiques, administratives et politiques, sociales et culturelles, économiques et artistiques.

Puis Ibn Khaldun était un musulman, et dans ses muqqadima, il critiquait les arabes détachés de leur religion, et non pas des musulmans. Tu devrais apprendre à relire. D'ailleurs généralement, les arabes détachés de leur religion, tout comme les juifs, les chinois ou les européens, sombrent vite dans l'immoralité, la corruption, l'ignorance, la paresse intellectuelle, la passivité, la complicité et la débauche.
Avatar de l’utilisateur
Abigoria
 
Messages: 36
Inscription: 18 Sep 2012 01

Re: L'Arabie du Wahabisme, Source des Désordres dans le Mond

Nouveau messagede user3 » 31 Oct 2012 22

Abigoria a écrit:Tu es malhonnête yacoub.

Il suffit de remarquer que, environ un siècle avant l'apparition de l'islam, que ce soit du côté de l'empire byzantin, de l'empire perse ou de l'Arabie, aucune avancée scientifique significative ni élan spirituel n'étaient observée. Lorsque l'Islam apparut, des peuples auparavant ennemis devinrent des frères, ils s'unirent et travaillaient ensemble dans des activités intellectuelles et scientifiques, administratives et politiques, sociales et culturelles, économiques et artistiques.


lol

Ils étaient tous ignares ? Et bim Mahomed arriva et tous vécurent dans la paix, l'amour, la prospérité ?

x19

Puis Ibn Khaldun était un musulman, et dans ses muqqadima, il critiquait les arabes détachés de leur religion, et non pas des musulmans. Tu devrais apprendre à relire. D'ailleurs généralement, les arabes détachés de leur religion, tout comme les juifs, les chinois ou les européens, sombrent vite dans l'immoralité, la corruption, l'ignorance, la paresse intellectuelle, la passivité, la complicité et la débauche.


La religion n'est qu'une apparence, tu peux être l'homme le plus pieux en apparence, et être intérieurement pourri.......
user3
 
Messages: 1471
Inscription: 23 Aoû 2011 07

Re: L'Arabie du Wahabisme, Source des Désordres dans le Mond

Nouveau messagede yacoub » 1 Nov 2012 13

x17 x31
Je suis malhonnête parce que je dis la vérité sur le mahométisme.

Demande à la gentille Krinou l'adresse du site où on peut lire Ibn Warraq dans son livre
Pourquoi je ne suis pas mahométan ?
Peut être que tu sortiras de l'égarement.

Saqr Abou Fakhr
«Non, l’Occident ne doit rien aux Arabes»

Tel était le titre d’une page du Courrier international du 29 juillet 2004 qui traduisait un texte de l’intellectuel palestinien Saqr Abou Fakhr tiré d’”Ad Safir” à Beyrouth. On y apprend que « la civilisation arabe s’est éteinte avec la chute de Bagdad en 1258, à la suite de laquelle les arabes cessèrent de créer et d’innover, excepté dans certains domaines limités et disparates ». Or, la civilisation occidentale a été portée par trois innovations : l’imprimerie, la boussole et la poudre donnant la suprématie militaire. Et ces innovations sont venues de Chine dit l’auteur. Le génie de l’Europe a en effet toujours été d’intégrer et de développer pour son propre compte des apports extérieurs. La pensée occidentale est en effet restée ouverte sur l’innovation, contrairement à la pensée arabo-musulmane (autre constat de l’auteur précité). Alors, qu’ont apporté à la civilisation occidentale les Avicenne (980-1037), Averroès (1126-1198) et Ibn Khaldun (1332-1406) ? Eh bien l’Europe n’a pas eu besoin de ces penseurs arabes pour avancer sur la voie du progrès, conclut Saqr Abou Fakhr. Il explique: «Sinon, on serait en droit de se demander pourquoi les principes énoncés par Averroès auraient été un facteur décisif de la Renaissance en Europe alors qu’ils n’ont eu, à la même époque, aucune influence sur la civilisation arabe». Et il donne cette explication: « En fait, Averroès, Ibn Khaldun et Avicenne se trouvaient en quelque sorte en dehors du courant dominant d’une culture arabe qui les a d’ailleurs refusés et rejetés. Une culture qui, déjà à l’époque, sombrait tout comme aujourd’hui, sous le poids des fatwas, des oulémas, des théologiens et récitants du Coran, du même accabit qu’Al Ghazali, Ibn Taymiya, Al Chafei et Al Achaari ».

----------------

Rappel:

Averroès (berbère):

A partir de 1195, Averroès, déjà suspect comme philosophe, est victime d’une campagne d’opinion qui vise à anéantir son prestige de cadi. Al-Mansûr sacrifie alors ses intellectuels à la pression des oulémas. Averroès est exilé en 1197 à Lucena, petite ville andalouse peuplée surtout de Juifs, en déclin depuis que les Almohades ont interdit toute religion autre que l’islam. Après un court exil d’un an et demi, il est rappelé au Maroc où il reçoit le pardon du sultan, mais n’est pas rétabli dans ses fonctions. Il meurt à Marrakech le 10 ou 11 décembre 1198 sans avoir revu l’Andalousie. La mort d’Al-Mansûr peu de temps après marque le début de la décadence de l’empire almohade.

Suspecté d’hérésie, il n’aura pas de postérité en terre d’islam. Une part de son œuvre sera sauvée par les traducteurs juifs. Elle passera par les Juifs de Catalogne et d’Occitanie dans la scolastique latine.


Ibn Khaldoun (qui appelait les noirs "des bêtes")

a été jeté 3 fois en prison:

"Abu Inan Faris, lui offre par la suite un poste de scribe chargé des proclamations royales, ce qui n'empêche pas une défaveur brutale et une peine de prison qu'Ibn Khaldoun explique par une intrigue de cour causée par la jalousie. De 1357 à la mort d'Abu Inan Faris, il passe vingt-deux mois en prison."

"En 1372, Abou Hammou Moussa II reconquiert le pouvoir et lance ses partisans à la recherche d'Ibn Khaldoun dont il veut se venger. Celui-ci parvient à rejoindre Fès, où la situation est confuse, mais se retrouve en prison."

"En janvier 1401 Tamerlan le jette en prison"

Avicenne (perse)

"En 1021, la mort du prince Shams o-dowleh, et le début du règne de son fils Sama o-dowleh, cristallisent les ambitions et les rancœurs : victime d'intrigues politiques, Avicenne connaît la prison. Déguisé en derviche, il réussit à s'évader, et s'enfuit à Ispahan.

"La confession de la mère d'Avicenne n'est connue que par des sources secondaires. Si l'on peut supposer en première approche qu'elle est musulmane, certaines sources indiquent qu'elle était juive : c'est le cas notamment du roman Avicenne de Gilbert Sinoué. Cependant une autre source indiquerait que le sultan Mahmûd de Ghaznî aurait répandu cette information afin de « calomnier » le philosophe."
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4443
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Précédente

Retourner vers Archéologie, Histoire et Civilisations

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron