L Autriche et la deroute Ottomane

Preuves archéologiques sur l'islam et la bible

L Autriche et la deroute Ottomane

Nouveau messagede Morpheus » 25 Déc 2011 20

Les musulmans n ont pas compris leur fessees apres la bataille de poitiers et la victoire ecrasante de charles martelles

qq siecles plus tard, les musulmans reviennent via l empire ottoman, et encore une fois se font... comment dire... ecraser x07

les musulmans ont bien compris qu ils ne sont pas de tailles pour affronter les forces occidentales, ils rentrent aujourd hui par la petite porte en utilisant les failles de notre systeme liberale et lois democratiques

Le siège de Vienne de 1529, (à distinguer de la bataille de Vienne en 1683) est l'un des épisodes les plus marquants des guerres entre l’Empire ottoman et les puissances européennes.

Il représente l’avance la plus à l’ouest des campagnes militaires ottomanes en Europe centrale, et peut être signalé comme celui qui finalement arrêta les forces ottomanes, malgré leur conquête de parties de la Hongrie tenues par l’Autriche.

Le premier octobre un mineur chrétien qui avait réussi à s’échapper dans la ville rapporta que la véritable raison pour la canonnade était de couvrir les bruits de creusement de tunnels de sape vers la cité. La porte carinthienne, l’une des quatre portes, était la cible apparente. Salm, un expert en tunnel, prit rapidement des mesures ingénieuses contre ces efforts, incluant placer des seaux d’eau et des pois secs près des celliers proche de la porte. Quand ils bougèrent une alarme fut donnée et des contre-mineurs commencèrent à creuser, découvrant six tunnels. Certains avaient déjà des tonneaux de poudre et d’autres avec encore les mineurs pour les ottomans. Comme l’utilisation de pistolets étaient impossible ce fut un combat à l’arme blanche. Ceux qui revenaient étaient couvert de sang. Un moment un baril explosa tuant des dizaines d'hommes de chaque côté.

La majorité des mines furent découvertes avant que le moindre dommage puisse être fait mais le creusement continuel épuisa les défenseurs et le 5 octobre deux explosèrent près de la porte du sel, laissant assez de place pour qu’une compagnie de soldats puissent pénétrer. Les Janissaires s’y engouffrèrent mais ils furent accueillis par les piquiers et durent faire retraite après de fortes pertes.

La nuit suivante les Autrichiens répliquèrent avec une nouvelle forme d’assaut. Des douzaines et peut-être des centaines de volontaires portant des capes noires et des bombes artisanales sortirent en silence et se glissant jusqu’au camp ottoman les jetèrent sur les tentes avant de s’enfuir. 2 000 turcs périrent dans leur sommeil.

Le combat continua sans répit. Une autre explosion à la porte de Carinthie amena une attaque par les janissaires qui fut repoussée par les arquebusiers et les guerriers bohémiens avec des épées à deux mains.

Cependant le 11 octobre la pluie continua et d’autres chameaux tombèrent malades. En plus, les Viennois commençaient à monter des canons sur les toits y compris ceux « royaux » qui avaient de ce fait plus de portée que ceux des Turcs. La nourriture des assiégeants se faisait rare. Beaucoup de soldats turcs étaient malades à cause de la pluie ininterrompue. Soliman tint un conseil de guerre et il fut décidé un assaut final.

Le 14 octobre l’attaque commence avec seraskier, Ibrahim menant la charge personnellement vers la porte carinthienne avec les bachi-bouzouks une milice, suivi des janissaires qui, pour la première fois, avaient une promesse de butin alors qu’ordinairement la ferveur devait suffire. Soliman ordonna l’attaque trois fois sans tenir compte des pertes. Salm vint lui-même participer mais fut immédiatement blessé grièvement et mourut peu après.

Le retour de l'armée turque fut éprouvant pour cette troupe démoralisée : beaucoup de soldats, déjà malades, moururent épuisés, d'autant plus que les routes boueuses étaient devenues quasiment impraticables.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Si%C3%A8ge_de_Vienne_(1529)
Avatar de l’utilisateur
Morpheus
Administrateur du site
 
Messages: 4351
Inscription: 14 Mai 2010 00
Localisation: Suisse

Re: L Autriche et la deroute Ottomane

Nouveau messagede user3 » 25 Déc 2011 20

L'Empire ottoman était à son apogée au XVIe siècle. Il a commencé à subir des contre coups au XVIIe face aux armées européennes ; ils se sont cassés les dents contre les Russes avec leurs cosaques et les Autrichiens ; et au XVIIIe il était déjà complètement dépassé technologiquement par les armes et les tactiques européennes.....
user3
 
Messages: 1471
Inscription: 23 Aoû 2011 07


Retourner vers Archéologie, Histoire et Civilisations

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

cron