L'Anti-Sionisme, une idéologie Anti-Biblique

Judaisme et Messianisme

L'Anti-Sionisme, une idéologie Anti-Biblique

Nouveau messagede Reloaded » 28 Déc 2018 13

Esaie 62:1 Pour l'amour de Sion je ne me tairai point, Pour l'amour de Jérusalem je ne prendrai point de repos, Jusqu'à ce que son salut paraisse, comme l'aurore, Et sa délivrance, comme un flambeau qui s'allume.

Dans la Bible, le mot "Sion" vient de la congrégation sanctifiée par Dieu (Zacharie 2:8), mais vient également du nom du lieu Tres Saint situé a Jérusalem, "Le Mont Sion". C'est Là ou selon les prophetes Ezéquiel, Amos et Joel résidera l'Eternel pour le jugement dernier !

Au sens strict du terme, Etre anti-sioniste va donc contre le message de la Bible! (Note: Les enseignements du Tamuld ou des rabbins n'ont aucune légitimité et n'ont aucun rapport avec le message de Dieu dans la Bible).

Tel un virus qui a muté, l'anti-sionisme est devenu une nouvelle forme d'antisémitisme contemporain. Aujourd'hui, l'Anti-sionisme est une idéologie soutenue par des groupes antisémites et haineux vis a vis d'Israel: l'Extreme gauche européenne, Soros et The Open Society Foundations, DAESH, le groupe terroriste palestinien Hamas, le régime islamique iranien et,... le monde musulman.
Reloaded
 
Messages: 3518
Inscription: 16 Mai 2010 03

Re: L'Anti-Sionisme, une idéologie Anti-Biblique

Nouveau messagede Reloaded » 29 Déc 2018 21

Comment l’antisionisme est devenu le nouvel antisémitisme

02/11/2017 18:02 CET | Actualisé 02/11/2017 18:03 CET

[...] Le refus de Jeremy Corbyn de commémorer les 100 ans de la Déclaration Balfour vient en écho à la déclaration de l'Autorité palestinienne qualifiant la Déclaration de "tragédie", et celle du Secrétaire général de l'OLP affirmant que "les Palestiniens ont besoin que le Royaume-Uni reconnaisse d'abord et avant tout sa responsabilité historique et présente ses excuses" (tribune dans le magazine Newsweek). L'"antisionisme" de Jeremy Corbyn, revendiqué à de nombreuses reprises depuis son arrivée à la tête du Parti Travailliste, n'est donc, manifestement, que le rejet obstiné de l'existence même de l'Etat d'Israël dont l'origine juridique, avant sa création le 29 novembre 1947 par le vote de l'ONU a en effet été posée par la reconnaissance du "foyer national juif en Palestine" au début du 20ème siècle.

Qu'il avance masqué par la critique (recevable au demeurant) des implantations illégales récentes réalisées par des extrémistes israéliens et/ou de la politique droitière de Benjamin Netanyahou, le dit antisionisme consiste bien en fait, dans la négation radicale d'un quelconque droit pour les Juifs à posséder un Etat. Et la ritournelle de la revendication des "deux Etats" n'est chez les antisionistes qu'un faux-semblant eu égard au refus de sa mise en œuvre concrète, réitéré au moins trois fois depuis 1947 par les parties arabes en présence.

Or, cette négation de la légitimité d'Israël à exister exprime plus profondément une haine des Juifs: pourquoi ceux-ci ne mériteraient-il pas d'avoir un Etat? sinon parce qu'ils devraient être punis pour leurs supposés crimes et réduits de ce fait au statut de paria apatride ou de dhimi (sujet inférieur du califat puis de l'empire ottoman, soumis à des taxes, obligations et interdits spécifiques du fait de sa non appartenance à la communauté musulmane). L'antisionisme contemporain articule en effet plusieurs types de judéophobie exprimés depuis le moyen-âge jusqu'aux temps modernes, notamment un antijudaïsme religieux, une critique anticapitaliste, anti-impérialiste et anticoloniale, et une idéologie complotiste dont l'archétype est posé par Les protocoles des sages de Sion (ouvrage fantasmatique produit en 1901 par des agents russes sous le tsar Nicolas II, réédité régulièrement depuis malgré son statut de faux avéré, et auquel la charte du Hamas fait explicitement référence à son article 32).

L'antisionisme se présente donc comme une forme à la fois ancienne et nouvelle d'antisémitisme : ancienne parce qu'il recycle de vieux discours anti-Juifs, nouvelle parce désormais centrée sur la confrontation avec le monde arabo-musulman et le conflit israélo-palestinien, l'Etat d'Israël étant accusé de tous les maux et en premier lieu de mettre en œuvre "une guerre d'extermination du peuple palestinien". Tandis que par le passé, l'antisémitisme racial opposait dans une lutte à mort, la "race pure", blanche, arienne ou germanique aux Juifs caractérisés négativement comme métissées, métèques, orientaux, l'antisémitisme antisioniste tend aujourd'hui à confondre Juifs et Israéliens eux-mêmes assimilés au dominateur blanc, au colonialiste, au capitaliste impérialiste, à l'occidental.

Suite https://www.huffingtonpost.fr/renee-fre ... _23264795/ malaga
Reloaded
 
Messages: 3518
Inscription: 16 Mai 2010 03


Retourner vers Religion Judéo-Messianique

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

cron