La Derniere Pâque celebree par le Messie

Judaisme et Messianisme

La Derniere Pâque celebree par le Messie

Nouveau messagede Morpheus » 22 Mar 2013 17

Pour bien saisir ce qu’est la Pâque (Pessah, en hébreu), le croyant doit comprendre avant tout ce qu'est l’alliance, et ce que l’alliance n'est pas. Il doit également comprendre la signification du sacrifice et de l'expiation. Toutes ces questions trouvent leurs réponses dans la Torah. Mais si nous mettons de côté ce que Dieu a instauré dans les Ecritures, nous allons passer à côté du fondement même de notre foi, fondement établi par notre Père Céleste depuis toujours.

Discerner ce qui est pur et mis à part de ce qui est impur et souillé, s’applique également à notre adoration. Lorsque notre Père établit une vérité, celle-ci ne change pas, parce qu'Il est le même hier, aujourd'hui et éternellement. YHVH ne change pas.

Lors de Son dernier repas (Seder de Pessah), Yeshua prit du pain sans levain et proclama que c’était Son corps. Il bénit la coupe en proclamant que c’était Son sang. En disant : « faites ceci en mémoire de moi », Yeshua n'était pas seulement en train de remplir la prophétie et l’accomplissement de Sa venue, mais il était aussi en train d'établir une commémoration de Son alliance. Son Alliance allait pouvoir se renouveler en nous à chaque Seder de Pâque. En d’autres termes : en continuant d’observer la Pâque selon la Torah chaque année, Son alliance allait être commémorée en même temps que la Pâque. C'est ce que Paul exprime en 1 Cor 11:26 : « car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne. C'est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. Que chacun donc s'éprouve soi-même, et qu'ainsi il mange du pain et boive de la coupe; car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. C'est pour cela qu'il y a parmi vous beaucoup d'infirmes et de malades, et qu'un grand nombre sont morts ». (1Corinthiens11:26-30).

Ces versets doivent être interprétés dans le contexte des lettres écrites par Paul aux Corinthiens. Juste avant de faire le commentaire ci-dessus, Paul établit clairement, au chapitre 5, qu'il est question du Seder de Pessah. Il nous dit, « faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité » (1 Cor 5.7-8). Nous avons donc l'opportunité, une fois par an, pendant le Seder de Pessah, de renouveler nos vœux d'alliance avec notre Père. Nos vœux d’alliance font référence à l’alliance établie au mont Sinaï qui nous engage à honorer Sa Torah. Nous renouvelons nos vœux d’alliance par le partage du pain sans levain et du vin, par le Corps et le Sang du Messie, comme Yeshua l'a établi lors de Son Seder avec ses disciples, lorsqu'Il a dit « faites ceci en mémoire de moi ».

Cette alliance en Yeshua est « la plus grande » des alliances. Elle enlève tous nos péchés et nous donne accès à la Vie Eternelle, et elle va même encore plus loin, elle rassemble et restaure toutes les alliances que le Père a scellées avec Ses élus.

Mes amis, les apôtres ne renouvelaient pas leurs engagements en partageant le pain et le vin à tout moment. Ils le faisaient durant le Seder de Pessah. C'est pendant Son dernier seder que Yeshua a instauré « le partage » de Son corps et de Son sang. D’ailleurs, cela explique les propos de Paul qui nous recommande de ne pas manger de ce pain sans levain à la légère. Paul nous exhorte à être attentifs à « rentrer en nous-mêmes » pendant ce temps particulier de l’année. Si un croyant participe dignement au renouvellement de l'alliance à travers le corps et le sang du Messie, il recevra une grande bénédiction et…vice versa… car d'après la Torah, la l'obéissance entraîne les bénédictions et la désobéissance la malédiction.

Quand une communauté de croyants se réunit régulièrement pour partager le pain et le vin (le corps et le sang du Messie) en dehors du Seder de Pessah, pensez-vous que les gens puissent vraiment rentrer en eux-mêmes ? En fait l'origine de cette alliance renouvelée à travers le sang et le corps de Yeshua, remonte à l'Egypte, au sacrifice de l'agneau avec le sang placé sur les montants des portes. Comme Paul le déclare en Colossiens 2, les fêtes sont des ombres de quelque chose de plus grand à venir. Pendant des milliers d'années, nos ancêtres israélites ont observé la Pâque une fois par an. C’était non seulement une commémoration de l'alliance mosaïque scellée avec YHVH, mais c’était aussi l’annonce du Messie qui allait venir pour renouveler l’alliance. Yeshua a accompli la Pâque. Il est l'Agneau immolé avant la fondation du monde. Cette nouvelle alliance scellée par Son corps et Son sang fait l'expiation de nos péchés. Chaque année, il nous est demandé de partager le corps et le sang du Messie au Seder de Pessah, et à aucun autre moment.

En ce qui me concerne, j'approche cette période de l'année avec beaucoup de sérieux et je m'examine pour exposer les péchés que je n’aurais pas confessés. Cette période est toujours propice à un nouveau départ, c’est une belle opportunité pour approfondir ma foi et ma relation avec notre Seigneur. Le renouvellement de notre engagement à la Pâque est une opportunité qu’Il a prévue pour nous soutenir dans notre marche avec Lui…La période de la Pâque et de la fête des Pains sans Levain est propice pour exprimer notre reconnaissance au Père qui nous permet de vivre une année de plus. Le fait que le Seigneur ait instauré la Pâque au début de la nouvelle année biblique n’est pas un hasard, cela nous amène à renouveler nos vœux en partageant le pain et le vin en début d’année, cela rafraîchit notre foi pour l’année qui démarre.

Une chose est certaine : ce n'est pas en observant une célébration païenne, qui célèbre la déesse de la fécondité, et dont l'origine remonte à 4500 ans à Babylone, que nous pouvons renouveler nos vœux. Cette célébration païenne connue sous le nom d’EASTER (en anglais, et « les fêtes de Pâques » en français) a été adoptée par les Eglises catholiques et protestantes.

Que les choses soient bien claires : Yeshua n’a pas accompli cette fête païenne de la fertilité. Easter ou « les fêtes de Pâques » ne font pas et n'ont jamais fait partie de l'Alliance. Elles ne font pas partie des 7 fêtes établies et mises à part par YHVH. Le diable le sait très bien !

Quel avantage aurions-nous à observer une célébration païenne que le Père n'a JAMAIS ordonnée à Ses enfants d'observer et qu’Il n'a JAMAIS cautionnée ? Idem pour Noël. Cette fête trouve son origine à Babylone et a été instaurée pour célébrer l'anniversaire de Tammuz au solstice d'hiver.

Le Messie Yeshua n'a jamais accompli Noël, ni « les fêtes de Pâques » sauf peut-être…dans notre imagination pleine d’ignorance ou de vanité. Le passage en Lévitique 23 décrit les fêtes de l'alliance que le Seigneur demande à Ses enfants d'observer. Ce passage nous montre comment adorer notre Père. La première de ces fêtes est le repos du 7ème jour, le jour du sabbat. Le diable le sait bien. Il continue de corrompre la seule véritable foi qui nous a été transmise par le Messie et Ses apôtres, en brouillant les cartes et en poussant les gens à adorer le dieu-soleil babylonien. Son but est de saboter notre foi et notre adoration, car il sait que YHVH n'agrée pas ce genre de cultes. Le chapitre 8 d'Ezéchiel et le chapitre 7 de Jérémie abordent ce sujet, en évoquant les israélites qui mélangeaient le véritable culte rendu à YHVH avec des cultes adressés à des dieux païens comme Tammuz et la Reine du Ciel. C'est à cause de cela que les 10 tribus du nord d'Israël furent exilées et dispersées au sein des nations, plus de 700 ans avant la naissance du Messie. Croire que l’on peut observer des fêtes païennes, comme « les fêtes de Pâques » (culte rendu à la déesse de la fécondité) par ignorance sans être jugés par le Père, c’est un leurre.

Comprenons bien que dans « les fêtes de Pâques », la semaine des pains sans levain, la fête des premiers fruits, et le compte des 50 jours qui nous amène à la Pentecôte, n'existent pas. A la place, nous avons droit aux lapins en chocolat, à des œufs colorés et à 40 jours de lamentation pour Tammuz (connu sous le nom de carême). La célébration de la Pâque chrétienne s'accompagne d'un service dédié au lever du soleil. Toute cette mascarade, vieille de 4 500 ans avait pour but de rendre hommage à Tammuz, ressuscité des enfers, pour qu'il règne sur la surface de la terre pendant encore 6 mois. Des sacrifices de nourrissons âgés de trois mois avaient lieu dans le temple de Mithra. Cela explique les propos du Seigneur en Deutéronome chapitre 12, « tu n'agiras pas ainsi (c'est-à-dire comme font les païens) à l'égard de YHVH, ton Dieu ». La façon dont nous devons adorer YHVH notre Dieu a été transmise à travers Moïse dans la Torah. Yeshua n'est pas venu pour changer notre manière d’adorer notre Père, ni pour commencer une nouvelle religion. Il est venu établir et confirmer notre foi en accomplissant les prophéties. Il est venu nous montrer l’exemple, il est venu nous montrer comment nous devons marcher. A travers la nouvelle alliance en Son sang, Il a fait l'expiation de nos péchés, et nous a donné une vie nouvelle.

L'accomplissement de la Pâque au calvaire (la mort, l’ensevelissement et la résurrection du Messie) avait pour but l'expiation des péchés de tous ceux qui, à travers la foi, acceptent cette expiation et reviennent aux Instructions du Père pour leur vie. Ainsi, les croyants étaient à même de recevoir les bénédictions et non pas la malédiction qui va de pair avec la désobéissance à la Torah. En fait, il est impossible pour tout croyant d'être réduit de nouveau à l'esclavage du péché tant qu'il s'efforce à marcher dans la foi comme Yeshua a marché.

Si nous nous efforçons de marcher et de nous conformer aux lois de liberté de la Torah, comme le Messie et Ses apôtres l’ont fait, sans rien ajouter ni soustraire à ces instructions (cf Dt 4:2 et Dt 12:32), nous serons vainqueurs (comme dans le livre de l'Apocalypse), nous deviendrons l'Epouse, nous obtiendrons aussi les promesses promises aux intimes du Père.

Cela devrait être l’objectif ultime de chaque croyant de l'Alliance. Souvenez-vous des paroles de notre messie Yeshua en Jean 4:23 : le Père est à la recherche de ceux qui l'adorent en esprit et en vérité. Sa Torah est le fondement de Sa vérité. Voulez-vous faire partie des vierges sages ou des vierges folles ? La seule différence entre les deux, c’est la réserve d'huile que les vierges sages avaient grâce à leur fidélité à la Torah. Prenez garde. Pessah est bien plus qu'un événement du passé et qu’un simple symbole.

La vérité est qu'il n'y a rien de plus sacré et de plus gratifiant que d'honorer les fêtes de YHVH, comme les apôtres nous l’enseignent. Il n'y a rien de plus souillé et de plus dégradant que de célébrer un dieu-soleil Babylonien corrompu depuis sa création, et de se présenter ainsi devant le Père. Dans Sa grande Sagesse, YHVH a instauré les commandements éternels de la Torah pour guider Ses enfants. Ses commandements sont cachés aux vierges folles, ils sont cachés à tous ceux dont le cœur est encore dominé par l'amour de ce monde, par la convoitise de la chair, et par l'orgueil.

Bill Sanford

Le texte ci-dessus est une traduction du script de la vidéo suivante : https://www.youtube.com/watch?feature=p ... 0gZSnKGdqw Site de l’auteur, http://www.AlephTavScriptures.com/
Avatar de l’utilisateur
Morpheus
Administrateur du site
 
Messages: 4351
Inscription: 14 Mai 2010 00
Localisation: Suisse

Re: La Derniere Pâque celebree par le Messie

Nouveau messagede Abba » 22 Mar 2013 19

Il est l'Agneau immolé avant la fondation du monde. Cette nouvelle alliance scellée par Son corps et Son sang fait l'expiation de nos péchés


Ainsi s'accomplie la parole du Seigneur, notre Père "en tout lieu un sacrifice d'encens est présenté à mon Nom ainsi qu'une offrande pure." (Ma 1:11) et "Alors l'offrande de Juda et de Jérusalem sera agréée de Yahvé" (Ma 3:4). Et Isaïe, ce grand prophète dit "Leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel" (Is 56:7). Il y a aussi Ez 40-48.

Amen. Gloire au Dieu de Jacob.
Avatar de l’utilisateur
Abba
 
Messages: 453
Inscription: 3 Fév 2012 20


Retourner vers Religion Judéo-Messianique

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

cron