LA GUERISON PAR CHRIST

Judaisme et Messianisme

LA GUERISON PAR CHRIST

Nouveau messagede Reloaded » 17 Sep 2014 11

"Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris." (Esaïe 53:4-5 ; 1 Pierre 2:24).

Ces versets nous rappellent que Jésus a porté nos souffrances et nos douleurs, et nous sommes guéris par ses meurtrissures. Un premier accomplissement de cette prophétie a été le ministère de guérison du Seigneur Jésus lors de sa première venue (Matthieu 8.16-17). Ses miracles de toutes sortes ont été le signe de sa victoire sur le mal et sur la mort, avec la preuve éclatante de sa propre divinité. Mais c’est à la croix que le Christ a vraiment porté notre péché, avec toutes ses conséquences physiques et morales ; c’est là que jésus nous a acquis la totale rédemption de l’âme et du corps.

A ses disciples, Jésus a donné le pouvoir de guérir toute maladie et toute infirmité, voire de ressusciter les morts et de purifier les lépreux (Matthieu 10:1, 8).

Aucun chrétien ne devrait douter que Dieu puisse guérir maintenant comme autrefois. Que doit faire le chrétien en cas de maladie ? Jacques suggère de demander la prière. Le malade est appelé à s’examiner pour discerner le sens de l’épreuve, à confesser tout péché dont l’Esprit le convainc(Jacques 5:14-16 ; 1 Corinthiens 11.30-31). Si Jacques demande au chrétien malade d’appeler les anciens de l’Eglise, c’est que sa souffrance est celle de la communauté tout entière, selon 1 Corinthiens 12:26). Les anciens pratiqueront l’onction d’huile, quoique ce ne soit pas une loi, et que Dieu puisse très bien guérir sans elle. C’est "la prière de la foi" qui relèvera le malade.

Pourquoi tous les chrétiens ne sont-ils pas guéris ?

Le manque de foi est souvent pointé chez ceux des frères et sœurs qui restent malades après qu’on ait prié pour eux. Pourquoi un chrétien solliciterait-il la prière s’il ne croit pas à la guérison divine ? Le fait de demander la prière est en soi un acte de foi.

Il nous arrive de penser que les chrétiens qui souffrent sont châtiés par Dieu à cause de leurs péchés. Ceux qui raisonnent ainsi oublient que nous sommes chrétiens par grâce et non par mérite. Les chrétiens qui souffrent sont parfois les plus pieux de leur assemblée.

Nous devons comprendre que notre corps est une tente périssable dans laquelle "nous gémissons accablés", selon 2 Corinthiens 4:16 ; 5.1-4. Il est donc inexact de dire "qu’on ne peut être malade si l’on est en règle avec Dieu".

Nous lisons dans 2 Rois 13:14 que le prophète "Elisée était atteint de la maladie dont il mourut." D’ailleurs en plus de Job, la Bible nous montre des croyants vivant très près de Dieu, et pourtant malades. C’est notamment le cas de l’apôtre Paul qui n’est pas délivré de son écharde dans la chair, du jeune Timothée, souffrant fréquemment de l’estomac (1 Timothée 5:23), de Trophime, laissé malade par Paul à Milet (2 Titmothée 4:20).

Quand la réponse tarde

Nous devons être importuns dans notre prière alors que nous attendons l’intervention de Dieu. "Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard " ? (Luc 18:7).

Nous devons croire au sacrifice de Jésus sur la croix. Notre confiance dans les mérites et la médiation du Seigneur Jésus-Christ doit être pleine et entière. "Tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.", dit le Seigneur dans Jean 14:12-14". La croix est donc le seul terrain sur lequel nous pouvons réclamer une quelconque bénédiction.

Nous devons croire à la Parole de Dieu. Une foi implicite aux promesses de Dieu est requise. "La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. Car c’est en croyant du coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut, selon ce que dit l’Écriture:Quiconque croit en lui ne sera point confus. " (Romains 10:8-12)

Nous devons mener une vie sainte. "Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification ; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité. Car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification. (1 Thessaloniciens 4 : 3 et 7). Il nous faut délaisser tout péché connu. "Si j’avais conçu l’iniquité dans mon coeur, Le Seigneur ne m’aurait pas exaucé" (Psaumes 66:18). Celui qui souffre est tenté de maudire de Dieu ; c’est le but visé par notre ennemi commun, Satan, selon Job 1 : 11 et 2:9.

Recherchons la volonté de Dieu. Il est souhaitable de rechercher la volonté de Dieu face à l’adversité. Dieu nous aime et ne voudrait pas nous voir souffrir. Il interviendra lorsqu’il jugera le moment venu. Dieu peut nous révéler sa volonté si nous sommes prêt à l’accepter quelle qu’elle soit.

CONCLUSION :

La guérison divine est une réalité. La puissance rédemptrice du sang de Christ est plus forte que le péché et sa vertu guérissante
plus puissante que la gravité de la maladie. Nous devons avoir une confiance absolue en notre Seigneur Jésus-Christ qui s’est chargé de nos maladies et de nos infirmités sur la croix. Perséverons dans la lecture de la Bible et dans la prière en attendant la délivrance divine. La Parole de Dieu nous permet de balayer les fausses "preuves"que Satan nous donne pour nous faire douter.

http://journalchretien.net/216-etudes-b ... na?lang=fr
Reloaded
 
Messages: 3506
Inscription: 16 Mai 2010 03

Retourner vers Religion Judéo-Messianique

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités

cron