HEUREUX CEUX QUI SONT PERSÉCUTÉS

Judaisme et Messianisme

HEUREUX CEUX QUI SONT PERSÉCUTÉS

Nouveau messagede Reloaded » 5 Sep 2015 22

La dernière Béatitude de l’évangile de Matthieu se présente de la façon suivante.

Matthieu 5.10. Heureux ceux qui sont persécutés à cause de la justice, car le royaume des cieux est à eux!
11 Heureux serez-vous, lorsqu’on vous insultera, qu’on vous persécutera et qu’on répandra sur vous toute sorte de mal, à cause de moi.12 Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux, car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Souffrir à cause de la justice

La bénédiction mentionnée ici concerne ceux qui souffrent. Encore une fois, le Seigneur Jésus bouleverse notre échelle des valeurs. Le système de valeurs de notre monde considère avec bien peu d’estime ceux qui souffrent. ‘Misérables sont ceux qui souffrent,’ devrait-on lire. Ils sont ceux que l’on devrait prendre en pitié. L’enseignement de Jésus nous force à voir la souffrance sous un angle totalement différent. Selon l’opinion de Jésus, ceux qui souffrent devraient faire l’envie des hommes. Ils sont proclamés bienheureux par Dieu.

Voyez-vous, tout est une question de perspective. Si vous raisonnez selon la pensée de la chair, vous chercherez à éviter la souffrance à tout prix. Mais si votre raisonnement est conduit par l’Esprit, la souffrance que l’on subit en servant Dieu devient un privilège.

Précisons que Jésus ne parle pas ici de la souffrance dans son sens général. Il ne s’agit pas de la souffrance que nous éprouvons lorsque nous sommes atteints d’une maladie sérieuse ou lorsque nous perdons notre emploi par exemple. Ces situations sont pénibles pour tout le monde. Pour le chrétien, elles peuvent servir à glorifier le nom de Dieu lorsque son attitude vis-à-vis la souffrance se distingue de celle que présente l’homme naturel. Mais là n’est pas la question. Dans cette Béatitude, le Seigneur Jésus fait référence à un type particulier de souffrance qui affecte le chrétien authentique. Il s’agit de la souffrance occasionnée par la défense de la justice. Cette souffrance touche seulement ceux qui vivent avec piété, ceux qui mènent une vie d’attachement à Dieu et à sa justice.

Nos mauvaises actions peuvent également nous causer de la souffrance. Mais répétons-le à nouveau. Notre Béatitude fait mention d’une souffrance qui apparaît dans un autre contexte. Il est évident que ceux qui vivent dans le péché, même s’ils souffrent, ne peuvent pas s’attendre à être les objets de la bienveillance de Dieu. Le Seigneur ne bénit pas ceux qui souffrent à cause de leurs iniquités. Jésus parle uniquement de la souffrance éprouvée par un esprit soucieux de la justice.

Celui qui aime la justice et qui veut vivre dans un esprit d’attachement à la justice doit s’attendre à être persécuté. L’apôtre Paul affirme en 2Timothée 3.12 que ceux qui cherchent à vivre avec piété et droiture connaîtront inévitablement la persécution. Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés.

Le croyant n’a pas besoin de rechercher activement la persécution pour en faire l’expérience. Elle se présente à tous ceux qui vivent avec intégrité leur foi en Dieu. Si vous n’avez pas encore souffert à cause de votre foi, il y aurait peut-être lieu d’examiner votre vie spirituelle. Satan ne perd pas son temps à attaquer ceux qui ne lui causent aucun trouble. Pourquoi le ferait-il? Le diable persécute seulement ceux qui ont l’audace de lui tenir tête. Et vous vous opposez à lui lorsque la gloire de Dieu transparaît au travers de votre vie. Vous voyez pourquoi ceux qui sont persécutés ont la faveur de Dieu. La persécution qui vous afflige devient en quelque sorte la preuve de votre résistance face à l’ennemi. Vous faites obstacle à Satan en menant une vie qui porte l’empreinte de la justice. Si vous obéissez aux commandements bibliques, tenez pour assuré que la persécution fera tôt ou tard son apparition dans votre marche avec Dieu.

La souffrance comparée à un portail

Car le royaume des cieux est à eux. Le royaume de Dieu appartient à ceux qui sont persécutés à cause de Christ. Dans le livre des Actes, la souffrance est présentée comme étant une porte qui s’ouvre sur le royaume de Dieu. Tous ceux qui veulent pénétrer dans le royaume des cieux devront franchir cette porte. En d’autres mots, l’entrée dans le royaume des cieux implique une souffrance à laquelle nous devons nous soumettre. Lisons Actes 14.22. On nous raconte ici que Paul était la victime d’une vive persécution. On venait de le lapider et tout le monde le croyait mort. Lisons ce passage à partir du v. 19.

Actes 14.19. Puis survinrent d’Antioche et d’Iconium des Juifs qui gagnèrent les foules, lapidèrent Paul et le traînèrent hors de la ville, pensant qu’il était mort.20 Mais les disciples l’entourèrent; il se leva et rentra dans la ville. Le lendemain, il partit pour Derbe avec Barnabas.21 Après avoir évangélisé cette ville et fait un assez grand nombre de disciples, ils retournèrent à Lystre, à Iconium et à Antioche; 22 ils affermissaient l’âme des disciples, les exhortaient à demeurer dans la foi, et disaient: C’est par beaucoup de tribulations qu’il nous faut entrer dans le royaume de Dieu.

Comment nous faut-il entrer dans le royaume de Dieu? Par beaucoup de tribulations, en passant par beaucoup d’épreuves et de souffrances. Voilà un verset qui propose une représentation plutôt graphique de la souffrance. On peut presque imaginer la souffrance comme étant une sorte de portail donnant sur le royaume de Dieu. Vous devez entrer dans le royaume de Dieu en traversant cette porte, par beaucoup de souffrances. En conclusion, notre admission dans le royaume de Dieu s’accompagne d’une certaine dose de souffrance qu’il faut savoir accepter. Sa présence ne devrait pas constituer une surprise pour personne.

Cette relation entre la souffrance et le royaume de Dieu se retrouve également dans les paroles de Jésus en Luc 13. Il dit en Luc 13.24, Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite. On s’efforce d’entrer dans quel lieu? Dans le royaume de Dieu. Comment y parvient-on? En utilisant la porte étroite. Que représente la porte étroite? Elle représente la souffrance, les tribulations, les épreuves. L’évangile de Matthieu précise que la porte donnant accès à la vie éternelle est étroite et le chemin qui y mène est difficile (Matthieu 7.14). Le Seigneur ne trompe personne. Il nous montre les faits tels qu’ils sont, sans chercher à minimiser les problèmes.

Vous désirez entrer dans le royaume de Dieu? Ce ne sera pas aisé, nous dit Jésus. Beaucoup de gens tenteront d’entrer mais peu réussiront. Car la porte est étroite et il faut s’appliquer à la traverser. Il y aura des luttes, des souffrances, de la persécution. C’est pourquoi le Seigneur nous dit que celui qui refuse de porter sa croix, celui qui ne veut pas suivre Jésus sur le chemin de la crucifixion, celui qui rejette l’idée de renoncer à sa propre vie, celui-là ne peut pas devenir son disciple.

À plusieurs endroits, les Écritures présentent la souffrance comme étant une bénédiction spirituelle que le croyant devrait accueillir avec joie. Le disciple qui a saisi le sens biblique de la souffrance a appris à en apprécier la valeur spirituelle. J’aimerais maintenant vous donner huit raisons qui expliquent pourquoi la souffrance concoure au bien du chrétien. J’espère que ces huit points, tous tirés de la Bible, vous aideront la prochaine fois à faire face à l’adversité en gardant une attitude constructive.

suite http://www.entretienschretiens.com/018% ... %205(10-12).htm
Reloaded
 
Messages: 3521
Inscription: 16 Mai 2010 03

Retourner vers Religion Judéo-Messianique

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités

cron