L'islam en question, premier livre de Wafa Sultan (francais)

Forum Juif, Messianique, Musulman - Bible VS Coran & Souna
-

L'islam en question, premier livre de Wafa Sultan (francais)

Nouveau messagede Amada » 3 Aoû 2012 16

L’islam en question, premier livre de Wafa Sultan publié en français

L’islam en question est le premier livre de Wafa Sultan publié en français, cette femme qui ose dire tout ce que les musulmans ne veulent pas entendre sur la réalité de leur religion.

L’original anglais, sorti en octobre 2010 sous le titre, A God Who Hates, a connu un grand succès aux États-Unis et dans les pays anglophones. Des centaines de milliers d’exemplaires ont été vendues dès le premier mois de son apparition. Un an plus tard, il est traduit et édité en français sous le titre et devient accessible à tous les francophones dans le monde. luis aragon

Lire la suite: http://www.israel-flash.com/2012/08/lis ... z22V5WCzRg
Avatar de l’utilisateur
Amada
 
Messages: 317
Inscription: 22 Fév 2011 08

Re: L'islam en question, premier livre de Wafa Sultan tradui

Nouveau messagede yacoub » 8 Aoû 2012 09

Présentation de l'éditeur

Est-il permis de porter un regard critique sur l'islam ? A-t-on le droit de douter que le Coran puisse être une source de sagesse ? Peut-on s'interroger sur le fait que la morale de toute une communauté soit fondée sur les paroles et les actes d'un Prophète dont la biographie est remplie de violence ? Née en Syrie, Wafa Sultan a subi les lois de l'islam pendant de nombreuses années. Puis, petit à petit, elle s'en est libérée, jusqu'à choisir l'exil. Elle s'est alors crue autorisée à affirmer sur la chaîne de télévision arabe Al Jazeera que l'islam n'était pas une religion de tolérance. Que c'était au contraire une religion de peur et de haine, et, en particulier, de haine des femmes. Cette opinion lui a immédiatement valu d'être menacée de mort, sans que cela n'entame en rien sa détermination. Par deux fois encore elle a pu exprimer son point de vue avant d'être interdite d'antenne. Ce livre est avant tout celui d'une femme courageuse qui, un jour, a décidé de faire le procès de son Dieu et qui n'hésite pas à jeter un éclairage cru sur les dérives totalitaires d'une religion qu'elle considère aujourd'hui comme une survivance de temps barbares. Et plus rien ne saurait l'empêcher de dire sa vérité.

Biographie de l'auteur

Wafa Sultan est née en 1958 en Syrie. En 1979, alors qu'elle est étudiante en médecine à l'université d'Alep, elle assiste à l'assassinat de son professeur par les Frères musulmans. Elle est ensuite confrontée, en tant que gynécologue. au calvaire des femmes musulmanes. Ces événements la marqueront à jamais et feront vaciller sa loi. En 1989, elle s'expatrie aux Etats-Unis où elle s'installe bientôt comme psychiatre. En février 2006. son intervention sur Al Jazeera la propulsera au rang de célébrité mondiale.

propheties-fin-des-temps/bete-apocalypse-t10.html
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4443
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: L'islam en question, premier livre de Wafa Sultan tradui

Nouveau messagede Reloaded » 2 Juin 2015 18

Reloaded
 
Messages: 3489
Inscription: 16 Mai 2010 03

Re: L'islam en question, premier livre de Wafa Sultan tradui

Nouveau messagede yacoub » 16 Juin 2015 09

Ca va merci Choubaka

L'islam va imposer

Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4443
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: L'islam en question, premier livre de Wafa Sultan tradui

Nouveau messagede yacoub » 24 Juin 2015 17

Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4443
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: L'islam en question, premier livre de Wafa Sultan tradui

Nouveau messagede Reloaded » 4 Déc 2016 21

Wafa Sultan décrit la programmation mentale des musulmans

La psychiatre syrienne Wafa Sultan a adopté le monde libre et ses valeurs. Elle autopsie dans un livre le lavage de cerveau que subissent ses ex-coreligionnaires et les carences morales. Elle parle islam et non islamisme…

Wafa Sultan est psychiatre, réfugiée syrienne aux Etats-Unis. Elle s’est fait connaître à un large public par un débat mémorable sur Al-Jazeera en 2006. Les éditions Riposte laïque viennent de traduire et de publier un bouquet de ses textes, «L’Islam : Fabrique de déséquilibrés ?*». Ils sont centrés sur la programmation que subissent les musulmans et ses conséquences. Son diagnostic est impitoyable.

Les écrits de Wafa Sultan paraissent sur des sites arabophones et sont destinés à ce monde arabo-musulman. Mais vu que le prophète et le Coran sont semblables et ont le même statut dans nos mosquées, le premier idolâtré, le second incréé et intouchable, les résonances avec l’Occident sont nombreuses.

L’auteure alterne les descriptions psychiatriques, ses expériences et l’autopsie de versets et hadiths. Elle ne souligne pas seulement leur immoralité, elle démontre comment s’opère «la destruction mentale» de ceux qui les défendent. Elle rappelle que la programmation est entamée dès la petite enfance par différents moyens, dont la répétition et la récitation, sans oublier «l’effet de la mélodie et l’intonation du texte». Une idée peut paraître de prime abord inadmissible, «mais à force d’être rabâchée, elle finit par s’infiltrer furtivement dans l’inconscient.» Même la formule prononcée après le nom du prophète, «littéralement: Allah a prié sur lui et l’a salué», lubrifie le passage du contenu vers l’inconscient.

Scaphandre doctrinal

Le musulman n’apprend pas à dialoguer, la critique ne suscite que colère et insultes

Un verset ordonne : «Vous couperez les mains du voleur et de la voleuse en punition de leurs crimes.» Ce châtiment prouve pour la psychiatre l’incapacité de ce monde à comprendre le crime et donc la justice… Versets et hadiths enferment leur victime dans un «scaphandre doctrinal». Et vu que «l’épée de l’islam est dégainée» au-dessus de sa tête, il lui est interdit de questionner. Le musulman n’apprend pas à dialoguer, la critique ne suscite que colère et insultes. L’islam est devenu un code héréditaire dont sont aussi victimes, observe l’auteure, les minorités qui vivent sous sa tyrannie.

La crainte poursuit le croyant et l’empêche d’être créatif. L’islam conduit aussi à des comportements absurdes. «Sa hantise de la vérité absolue lui enjoint l’ordre d’entrer dans la salle de bain avec le pied gauche et de ne manger qu’avec la main droite…» Ou l’amène à croire aujourd’hui encore, puisque Mahomet l’a dit, que l’urine de chameau est le meilleur des médicaments.

Ce processus d’identification au «Beau modèle», conduit à défendre, par exemple, le mariage du prophète avec Aïcha, âgée de six ans, ou avec Safiya, «une femme juive avec laquelle il a copulé sur le chemin de retour d’une razzia durant laquelle il avait tué le mari, le père et le frère».

Les mariages de fillettes se perpétuent depuis quatorze siècles. Pour l’auteure, il n’y aucune différence entre le viol d’Aïcha par Mahomet et le mariage d’une petite Yéménite de 10 ans, médiatisée il y a quelques années lorsqu’elle a obtenu le divorce. Mais toute remise en question de ces mœurs comporte un risque majeur : faire vaciller toute la doctrine.

Grâce à cette programmation, nombre de conduites n’ayant aucune valeur éthique ou humaine sont instillés :

«…nous faisons lire, réciter et répéter à nos enfants ces enseignements qui les programment, les empoisonnent et les nourrissent de haine et de xénophobie.»

Une immense privation affective

Pour Wafa Sultan, les enfants les premiers, vifs et curieux, pourraient poser des questions. Mais «dans le milieu islamique, l’enfant voit le jour dans la répression. Le processus pédagogique qu’on lui fait subir écrase chez lui, même au berceau, tout sens de curiosité. Chaque fois que l’enfant entreprend spontanément une initiative, il n’entend comme réaction que l’un de ces deux mots : «Ayb » (c’est honteux), ou «haram » (c’est un péché) (…) Chacun de ces deux types de ressentiments suffit pour détruire sa vie et briser sa personnalité.»

Dans la doctrine, l’enfant n’a aucune valeur, c’est un ornement, une jouissance au même titre que les biens matériels.

«Je ne crois pas qu’il y ait une nation sur terre aussi totalement privée de sentiments que le monde islamique en général et arabo-islamique particulier.»

La psychiatre estime que les dogmes de cette religion, sa répression sentimentale et psychique produisent «une avidité affective inassouvie». Cette absence de sentiment s’exprime entre autres par les «crimes d’honneurs», encore fréquents dans le monde islamique. Ils ont été importés dans le nôtre, témoin l’exemple d’un père qui a tué sa fille au Canada, parce qu’elle refusait de porter le foulard.

«La force de la «parole» islamique est telle qu’elle peut faire faire les choses les plus abominables à ses prosélytes (…) Rien sur terre ne peut justifier qu’un homme se détache de ses sentiments à l’encontre de la chair de sa chair et la tue comme on tue une bête. (…) c’est la programmation mentale qui le transforme en fauve déchaîné (…) Voilà bien, hélas, la conséquence tragique et l’impact regrettable des enseignements attardés de l’islam !»

Fracture affective encore lorsque la doxa considère les femmes comme «trop sentimentales» pour apporter un témoignage fiable. Ce qui justifie qu’il ait la valeur de la moitié de celui d’un homme.

L’islam est aussi une culture de la mort qui dévalorise systématiquement la vie ici-bas. «Ce mépris s’est étendu jusqu’à englober sa propre vie elle-même.»

Des versets autorisent le meurtre avec préméditation :

«Ô vous qui croyez ! La loi du talion vous est prescrite en matière de meurtre : homme libre pour homme libre, esclave pour esclaves, femmes pour femmes. »

Et l’auteure de commenter: «Y a-t-il un esprit humain raisonnable qui puisse admettre que la grandeur de Dieu s’articule dans la préférence de l’homme libre sur l’esclave et dans l’aliénation de la femme par rapport à l’homme ?!»

suite http://lesobservateurs.ch/2016/12/04/wa ... musulmans/
Reloaded
 
Messages: 3489
Inscription: 16 Mai 2010 03


Retourner vers Islam vs Messianisme

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 26 invités

cron