Erreur Scientifique du Coran

Etude de l'islam via les hadiths et le coran
-

Erreur Scientifique du Coran

Nouveau messagede oumcc » 15 Juin 2017 20

(CORAN 86 :5-7) : ERREUR SCIENTIFIQUE TOTALE SUR LA REPRODUCTION DE L'HOMME.

Écrit par Appolinaire Noël Koulama

Les musulmans sont confondus que le Coran est un livre où Allah a tout dit, Allah n'a rien oublié et que son livre détient des miracles scientifiques. Ces miracles scientifiques sont mis en avant pour justifier que le Coran descend directement de Dieu et l'Islam est la seule vraie religion. Pour faire tomber ce mythe, nous allons examiner un des mythes scientifiques, s'il est faut, alors c'est tout le mythe scientifique du Coran est faux, à partir du postulat que le vrai Dieu est un Dieu de vérité.


Au nom d’Allah le Miséricordieux le Très Miséricordieux. telle est la manière utilisée par Allah pour introduire ses sourates, comment Allah peut-il dire au «nom d'Allah le Miséricordieux ?», c'est très drôle, mais ça ne fait pas sourire … Le mensonge qui va s'installer après ...

En effet Allah introduit son récit en jurant devant les astres (les cieux et saturne) au verset (Coran 86 :1-2), puis jure cette fois-ci par l’Étoile au verset (Coran 86 :3). Après ce paganisme arabe plagié par le Dieu Allah, voici la bourde scientifique :

- « Que l’homme considère donc de quoi il a été créé. Il a été créé d’une giclée d’eau sortie d’entre les lombes et les côtes » (Coran 86 :5-7).

Selon les exégèses islamiques, la giclée d'eau sortie, serait le liquide qui jaillit de l'homme au moment des rapports sexuels, depuis les organes génitaux de l'homme et de la femme.

Pour ce qui est de l'homme, le liquide jaillit provient des seins de l'homme, car ils sont situés « Entre les lombes et les côtes ». Pour ce qui est de la femme, le liquide jaillit provient de la poitrine de la femme. Et c'est avec ce mélange qu'Allah crée l'homme.

L'AUTEUR DU CORAN EST UN NUL EN SCIENCE DE LA REPRODUCTION

L'auteur du Coran (Allah) compare le sperme de l'homme aux sécrétions vaginales de la femme. Or le spermatozoïde est l'équivalent masculin de « L'OVULE » chez la femme, bien qu'il soit beaucoup plus petit.

Si l'auteur du Coran était un bon scientifique, il aurait du comparer le sperme à « L'OVULE », au lieu de le comparer aux liquides de la femme. En effet, ce liquide qu'émet la femme ne participe pas à la « FORMATION » d'un enfant, ce liquide permet une meilleure lubrification de l'appareil génital féminin.

Le Dieu islamique ne sait même pas comment un enfant est crée .... Un enfant est crée par la rencontre entre un spermatozoïde et une « OVULE ».

L'absence du rôle de « L'OVULE » est totale et régulière dans tous les versets coraniques qui parlent de l'embryon ou de la reproduction, comme le révèle les 3 versets suivants :

- « Et très certainement, Nous avons créé l'homme d'un choix d'argile, puis Nous en avons fait une goutte de sperme, dans un reposoir sûr, puis Nous avons fait du sperme un + `alaqa + ; puis de cet + `alaqa + Nous avons créé un + mudghah (substance machée) +; puis du + mudghah +, Nous avons créé des os ; puis Nous avons couvert ces os de chair. Ensuite ensuite, Nous l'avons transformé en une tout autre créature » (Coran 23 :12-14) ;

- « C'est Lui qui vous a créés de poussière, puis de sperme, puis de + `alaqa + ; puis Il vous fait sortir bébé pour qu'ensuite vous atteignez vos pleines forces et qu'ensuite vous deveniez vieux, - or tel parmi vous est achevé d'abord - et que vous atteignez un terme dénommé. Et peut-être comprendriez-vous ? » (Coran 40 :67) ;

- « L'homme n'était-il pas une goutte de sperme, de semence semée ? Et ensuite un + `alaqa + tel que Dieu l'a créé puis arrangé, puis fait de lui le couple, le mâle et la femelle ? » (Coran 75 :37-39) ;

- « Lis, par le nom de ton Seigneur qui a créé, qui a créé l'homme d'un + `alaqa +... » (Coran 96 :1-2).

De plus, la spermatogenèse ou « fabrication du sperme » se déroule au sein du testicule, dans l'épithélium des tubes séminifères, en association avec les cellules de Sertoli. Alors que l'auteur du Coran (Allah) souligne que le sperme est crée au niveau des seins, précisément «Entre les lombes et les côtes » (Coran 86 :7).

Nous avons la preuve scientifique, que l'Auteur du Coran (Allah) est un naze scientifique qui s'est trompé sur toute la ligne de reproduction : « ORIGINE DU SPERME » et « FORMATION DE L'ENFANT ».

(...)

Mais ce n'est pas tout, observons maintenant les sécrétions vaginales de la femme, là encore, l'auteur du Coran (Allah) est un nul en science :

Les sécrétions vaginales, (appelées leucorrhées ou glaire cervicale) sont des pertes vaginales normales (très fluide, transparente, à l'apparence du blanc d’oeuf cru) assurant la lubrification et l'hydratation du vagin ainsi que son nettoyage. Elles sont émises par les glandes situées au fond du vagin , au niveau du col utérin où elle est produite juste avant l'ovulation.

Cette lubrification permet plus ou moins le passage des spermatozoïdes selon le cycle menstruel, et la glaire est ainsi plus fluide et translucide au moment de l'ovulation, alors qu'elle s'épaissit et devient opaque après l'ovulation.

Nous venons de voir, par cette fonction assurée par les sécrétions vaginales de la femme, elles ne participent pas à la « FORMATION » d'un enfant et elles ne sont pas plus fabriquées depuis la poitrine de la femme, c'est-à-dire : « Entre les lombes et les côtes » (Coran 86 :7), comme l'insiste l'auteur du Coran.

L'homme et la femme ont d'autres types de liquide qui ne rentrent pas en jeu pour la « FORMATION » d'un enfant : C'est le liquide pré-séminal de l'homme et la cyprine chez la femme qui apparaissent lors de l'excitation sexuelle.

Les 2 fluides sexuels sont formés au niveau du pénis chez l'homme et au niveau des glandes Bartholin situées de chaque côté de la vulve, à l'orée du vagin chez la femme.

À aucun moment, ces 2 fluides sexuels proviennent des seins ou de la poitrine.

CONCLUSION :

L'auteur du Coran n'a pas manqué l'occasion de se taire que de raconter des bourdes scientifiques du récit du verset (Coran 86 :5-7), où tout est archi-faux, même pas une des brindilles du verset ne correspond à une des moindres des brindilles pour la « FORMATION » d'un enfant.

L'auteur du Coran ne manque pas non plus d'imagination, il martèle au verset 8 du même récit en affirmant : « Allah est certes capable de le ressusciter » (Coran 86 :8).

Selon les exégèses islamiques : Dieu attire l’attention de l’homme sur sa création pour lui rappeler la faiblesse de son origine, qu’il est capable à le ressusciter au jour prédit avec le « liquide jaillit », c'est-à-dire avec le fluide provenant : « Entre les lombes et les côtes » (Coran 86 :7).

Or, nous avons démontré que scientifiquement ce fluide « Entre les lombes et les côtes » n'existe pas, les seuls fluides qui existent pour la « FORMATION » de l'enfant est le spermatozoïde et l'ovule.

La confusion de l'auteur du Coran (Allah) est totale : Le sperme est confondu et comparé aux sécrétions vaginales pour la « FORMATION » d'un enfant. Les origines des fluides sont aussi totalement faussées.

L'Auteur du Coran n'est pas un vrai Dieu !!! Il a faussé la « FORMATION » d'un enfant, la « CRÉATION » de l'homme … Ce Dieu n'est pas le créateur de l’humanité, ce Dieu islamique est un « MENTEUR » dont les sources islamiques lui donne les attributs de « SÉDUCTEUR » et d'« ORGUEILLEUX », ces mêmes attributs que la Bible donne pour Satan le « MENTEUR ». « ALLAH » = « SATAN » = « MENTEUR »

Musulmans vous êtes cuits, je vous défie de défier cette vérité.
Avatar de l’utilisateur
oumcc
 
Messages: 65
Inscription: 11 Fév 2016 20

Re: Erreur Scientifique du Coran

Nouveau messagede Reloaded » 7 Sep 2017 16

L'Antichrist, vers un Djihad Mondial http://www.islam-bible-prophecy.com/antichrist/
Reloaded
 
Messages: 3500
Inscription: 16 Mai 2010 03


Retourner vers Religion Islam

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 14 invités

cron