Coran - Pas de contrainte en religion ?

Etude de l'islam via les hadiths et le coran
-

Coran - Pas de contrainte en religion ?

Nouveau messagede momo » 7 Juin 2012 21

A l’argument que l’islam a conquis de vastes territoires par l’épée, et qu’il punit de mort ses apostats, les musulmans ‘modérés’ vous réponderont qu’il n’y a pas de contrainte en religion, comme écrit dans le coran. Comment l’islam pourrait-il donc user de violence dans de tels cas sans être en désaccord avec le coran ?

En quoi consiste en fait cette sourate sur la contrainte en religion (II.257) ?

Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, celui qui est infidèle aux idoles et croit en Dieu s’est saisi de l’anse la plus solide et sans fêlure. Et Allah est Audient et Omniscient.

Voyons ce qu’en disent des spécialistes, les islamologues Dominique et Marie-Thérèse Urvoy dans leur livre Les mots de l’Islam (p. 28-29), à l’article ‘Contrainte en religion’:

La formule coranique « pas de contrainte en religion » (II.257), qui est souvent évoquée pour faire de l’islam une religion tolérante par essence, n’a été en fait isolée que tardivement, pour en faire un axiome de la discipline juridique des « buts de la Loi », qui ne date que du XIVe siècle et qui reste très peu répandue. En fait le reste du verset (« celui qui est infidèle aux idoles et croit en Dieu s’est saisi de l’anse la plus solide et sans fêlure ») montre que cette formule est à sens unique : il faut laisser la liberté à un non musulman d’embrasser l’islam, mais rien n’est dit de la démarche inverse où un Musulman choisirait de renoncer à sa religion. Plusieurs hadîth parleront bien de ce dernier point mais leur fiabilité n’a pas dû être reconnue comme absolue puisque le fiqh(*) a traité toute apostasie, même indiviuelle, non comme un délit religieux mais comme une offense à l’état, réclamant la peine de mort.

Depuis Muhammad ‘Abduh, au début du XXe siècle, certains réformistes ont demandé la suppression de cette règle qui reste cependant en vigueur, non seulement de façon officielle dans les pays de régime dit « islamique », mais aussi de façon officieuse dans les pays où l’islam est religion d’Etat par les pressions administratives et policières (ce qui fait que beaucoup de convertis le sont clandestinement) et par celles qui émanent du mileu familial et social, les deux se combinant le plus souvent. Parmi les Musulmans émigrés en Occident, ces sont ces dernières qui sont mises en oeuvre.

(*) droit musulman

* * *

Une lecture conseillée : Dominique et Marie-Thérèse Urvoy, Les mots de l’Islam, Presses Universitaires du Mirail, 2004, 10 euros. Un petit livre bien sympathique qui traite par ordre alphabétique des sujets propres à l’islam, en faisant référence non seulement aux textes sacrés, mais aussi aux législations et aux comportements en vigueur dans les pays islamiques.Je ne le conseillerai néanmoins pas comme toute première lecture pour découvrir l’islam, étant donné la densité de l’information présentée et la structure alphabétique qui ne permet pas d’avoir une vue d’ensemble. Pour tous les autres : une excellente source de références !

http://www.bivouac-id.com/billets/pas-d ... -religion/
momo
 
Messages: 54
Inscription: 14 Jan 2012 01

Retourner vers Religion Islam

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 21 invités

cron