Déjouer quatre rhétoriques classiques des défenseurs de l’is

Etude de l'islam via les hadiths et le coran
-

Déjouer quatre rhétoriques classiques des défenseurs de l’is

Nouveau messagede keter » 5 Déc 2010 19

Déjouer quatre rhétoriques classiques des défenseurs de l’islam

mercredi 26 mars 2008, par Radu Stoenescu

« Qu’est-ce que l’islam ? » se demandent d’une manière anxieuse beaucoup de nos concitoyens. Mettons des mots sur nos craintes : nous redoutons que l’idéologie musulmane soit une doctrine fascisante, misogyne, anti-démocratique, qui vise la subversion des lois républicaines afin d’instaurer sa propre loi, la charia, à l’ensemble de la population, comme elle le fait dans certains pays musulmans. Mais comment savoir si nous avons raison ? Qui croire ? Malek Chebel, Tariq Ramadan, Ben Laden, Abd al Malik, les jeunes de banlieue qui crient « Allah Akhbar », Robert Redeker, Ayaan Hirsi Ali ?

Lire la suite...

Contextualisation

Commençons par la sommation de « contextualiser ». Ceux qui dénoncent les intégristes comme de « faux musulmans » parce qu’il sortiraient des versets de leur contexte, ne remarquent jamais qu’au contraire, les intégristes rappellent sans cesse un contexte pour justifier leurs agissements. Les intégristes passent leur temps à contextualiser, c’est-à-dire à essayer de retrouver et de reproduire dans leur quotidien le même contexte que celui dans lequel Mahomet a pris telle ou telle décision, pour reproduire ensuite cette même décision.

Lire la suite...

Essentialisation

Passons maintenant à l’accusation « d’essentialiser l’islam ». Ceci est un stratagème éristique très bien expliqué par Arthur Schopenhauer dans son petit traité L’art d’avoir toujours raison. Il s’agit du stratagème 32 : « Nous pouvons rapidement éliminer ou du moins rendre suspecte une affirmation de l’adversaire opposée à la nôtre en la rangeant dans une catégorie exécrable, pour peu qu’elle s’y rattache par similitude ou même très vaguement. Par exemple « C’est du manichéisme, c’est de l’arianisme, (…) c’est de l’idéalisme, etc. » En faisant cela nous supposons deux choses : 1) que l’affirmation en question est réellement identique à cette catégorie, ou au moins contenue en elle, et nous nous écrions donc : « Oh ! Nous sommes au courant ! », et 2) que cette catégorie est déjà totalement réfutée et ne peut contenir un seul mot de vrai. » (3)

Lire la suite...

Diffamation

Quand on arrive à ce point du débat, souvent la discussion rationnelle cesse et les défenseurs de l’islam se retranchent dans une pose blessée, et commencent à crier au blasphème, à l’insulte et à la diffamation. Ils traitent ces propos de provocation à la haine raciale et accusent leurs contradicteurs d’islamophobie, en priant très fortement pour qu’un jour une loi soit votée en France pour interdire de critiquer le « beau modèle » Mahomet. Ici plusieurs précisions légales s’imposent : « Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation.

Lire la suite...

L’islamophobie

J’en arrive au dernier terme utilisé dans le débat avec les musulmans, le terme d’islamophobie. On sait déjà qu’il s’agit d’un terme forgé par Khomeini pour stigmatiser tous les critiques de l’islam et les assimiler au racisme. Passons sur le fait que l’islam n’est pas une race, qu’il n’est pas un groupe de personnes, mais une doctrine, et à ce titre critiquable comme toute autre. Ce que je voudrais souligner, c’est que lorsque l’on accuse quelqu’un d’être islamophobe, on essaie en fait de le paralyser mentalement.

Lire la suite...


Intégralité de l'article: http://www.ripostelaique.com/Dejouer-qu ... iques.html
Avatar de l’utilisateur
keter
 
Messages: 1311
Inscription: 21 Mai 2010 09

Re: Déjouer quatre rhétoriques classiques des défenseurs de

Nouveau messagede yacoub » 28 Jan 2011 09

Pour voir l'émission: Islam : bouc émissaire ou danger réel ?

C'est un fait que les sunnites divinisent Mahomet, le Très Saint Prophète de l'islam;
il est impossible de le critiquer sans risquer l'égorgement halal et j'ai entendu des musulmans en pays d'islam insulter Allah mais jamais Mahomet.
On a vu combien de morts ont causé les caricatures de Mahomet.

Les chiites font une fixation sur Ali, ils citent ses hadiths plus souvent que ceux de Mahomet.
Ils détestent Aïcha, la femme préférée du prophète, qui pourtant victime de Mahomet mais ennemie d'Ali, reste à jamais une prostituée.
Aucun chiite ne donnera son prénom à sa fille.

Les Druzes ont un islam très particulier où c'est le calife Al Hakim, à l'origine de la première croisade, par
ses exactions anti-chrétiennes qui est divinisé.
Mahomet est traité de veau. Il n'est pas vraiment monothéiste.
Pour eux, Al Hakim n'est pas mort, il est occulté.
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France


Retourner vers Religion Islam

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 19 invités

cron