Islamophobie

Etude de l'islam via les hadiths et le coran
-

Islamophobie

Nouveau messagede yacoub » 9 Fév 2011 17

Un ami a attiré mon attention sur une discussion sur Wikipedia relative au néologisme « Islamophobie ». Quelqu’un a suggéré que cette catégorie devait être supprimée parce que le terme Islamophobie est incendiaire et de nature à semer la discorde, et qu’il est fréquemment utilisé pour museler toute critique valide de l’Islam.

Cette suggestion, bien sûr, comme on pouvait s’y attendre, a été rejetée par les musulmans qui ont islamisé toute chose y compris Wikipedia. Cet ami m’a demandé son opinion. Voici ce que je pense:

L'Islam est une idéologie. Le rejet d'une idéologie ne peut pas être classifiée comme une phobie. Appeler les opposants d'une idéologie phobiques est fallacieux. Toutes les idéologies ont leurs critiques et leurs opposants mais on n'entend pas les chrétiens appeler les critiques du christianisme christianaophobes, les communistes appeler leurs critiques communistophobes ou les hindous appeler les leurs hindouphobes. Le terme "Islamophobie" est à la fois techniquement et logiquement incorrect et prêtant à confusion.

Selon Dictionary.com, une phobie est une crainte persistante, anormale et irrationelle d'une chose spécifique ou d'une situation et qui force quelqu'un à l'éviter, en dépit d'une prise de conscience qu'elle n'est pas dangereuse. En conséquence, le néologisme "Islamophobie" implique que l'Islam n'est pas dangereux et que sa crainte est irrationelle.

Cette affirmation n'a pas été établie d’une manière formelle et n'est pas universellement admise. Il y a beaucoup de gens qui avancent que l'Islam est bien une idéologie dangereuse et ils ont des arguments logiques pour avancer cette affirmation. Que les critiques de l'Islam soient corrects ou non, ou que l'Islam soit dangereux ou non, l'utilisation du suffixe "phobique" implique que leur critique a déjà été réfutée et que l'irrationalité de la crainte de la menace islamique a déjà été établie. Donc si on accepte ce terme, cela signifie que leur opposition à l'Islam n'est pas logique mais constitue un trouble psychique.

Toutes les idéologies ont leurs opposants. Cela relève de l'arrogance la plus crasse que d'utiliser le suffixe "-phobique" pour désigner la critique d'une idéologie quelle qu'elle soit. Cela implique que la vérité de cette idéologie a déjà été établie et que quiconque s'y oppose adopte une prise de position irrationelle et nécessite une assistance psychologique.

Seuls les musulmans sont capables de tant d'irrationalité et d'arrogance. Nous nous rappelons tous Muhammad Abdullah, cet afghan qui s’est converti au christianisme et qui a risqué l’exécution. Quand le gouvernement d’Afghanistan a subi des pressions pour qu’on le libère, pour sauver la face ils l’ont accusé d’être fou et inapte à faire l’objet d’un procès. Dans l'esprit des musulmans, seule une personne souffrant de troubles psychiques pourrait être en désaccord avec l'Islam. Cela relève de l'arrogance la plus crasse.

Tout le monde s'accorde pour dire que le Bouddhisme est une religion pacifique dont l'idée maîtresse est la non-violence. Bien que le Bouddhisme a ses opposants, nous n'appelons jamais ceux-ci bouddhistophobes. Le néologisme "Islamophobie" est totalement dénué de sens. Il abaisse la personne qu'il désigne et est utilisé d'une manière péjorative pour désigner les critiques de l'Islam vu de l'extérieur.

Une phobie est un trouble psychique. Voici une courte liste de phobies: Achluophobie ou Lygophobie (crainte de l’obscurité), Acrophobie, (crainte des hauteurs), Androphobie (crainte des hommes), Aviatophobie (crainte de voler en avion), Chiraptophobie (crainte d’être touché), Claustrophobie (crainte des espaces confinés), Coïtophobie (crainte du coït), Décidophobie (crainte de prendre des décisions), Agoraphobie ou Démophobie (crainte des foules), Eleuthérophobie (crainte de la liberté), Gynophobie (crainte des femmes), Hadéphobie (crainte de l’enfer –c’est la phobie qui affecte tous les musulmans), Hylophobie (crainte des forêts), Insectophobie, (crainte des insectes), Isolaphobie (crainte de la solitude, d’être seul), Nécrophobie, (crainte de la mort et des choses mortes), Néophobie (crainte des choses nouvelles), Phasmophobie, (crainte des fantômes), Philophobie, (crainte de tomber amoureux), Xénophobie, (crainte des étrangers), etc.

Comment un critique de l'Islam peut-il tomber dans cette catégorie, puique être islamophobe implique par définition avoir des craintes irrationelles nécessitant une thérapie? Les musulmans suggèreraient-ils que les critiques de l'Islam auraient besoin d'une thérapie? Nous ne pouvons pas classifier le désaccord avec l'Islam comme une phobie. L'Islam est une idéologie. Une phobie est une crainte irrationnelle de choses, de personnes ou de situations mais pas de croyances. Vous ne pouvez pas avoir la phobie d'un système de croyance. Les croyances en elles-même ne sont pas effrayantes. Ce sont les gens qui suivent des croyances scélérates qui deviennent dangereuses et effrayantes. Comme on peut le constater, le simple terme "Islamophobie" est stupide parce que l'Islam est un système de croyances et qu'il n'est pas possible d'avoir la phobie d'une croyance. Quelque soit l'angle sous lequel vous considérez l'Islam, vous découvrez sa stupidité qui vous regarde en face. Les musulmans souffrent d’une crainte irrationelle des juifs. On enseigne aux enfants musulmans que les juifs sont le Mal, et qu’ils mangent les enfants musulmans et font des patisseries avec leur sang. Les juifs sont caricaturés d’une manière diffamatoire et sont satanisés, présentés comme des vampires. Dans un show télévisé réalisé en Palestine, un enfant de trois ans était interviewé, et on lui demandait ce qu’il haïssait le plus, et il répondait “les juifs” et les journalistes louaient Allah à l’audition de cette stupide remarque. Donc dans ce cas le néologisme “Judéophobie” (crainte des juifs) est un terme présentant un sens, parce que la crainte irrationelle des juifs est inculquée à tous les musulmans dès la plus tendre enfance.

Les musulmans souffrent gravement de ce désordre mental.

Si quelque part l’on enseignait aux enfants de craindre les musulmans de la même façon que l’on enseigne aux enfants musulmans la crainte des juifs, alors seulement le néologisme Musulmanophobie pourrait prendre sens. Mais ce n’est pas le cas. L’Islam est un système de croyances. Cela fait partie des droits de l’Homme d’être en désaccord avec une croyance, quelle qu’elle soit. Appeler ce désaccord « phobie » est une erreur de logique. L’Islam est seulement une idéologie, dont les disciples essaient de discréditer les critiques en utilisant le suffixe “-phobique” pour les désigner.

Le terme “Islamophobie” est totallement dénué de sens. Il est aussi dénué de signification que "Fascistophobie". Bien sûr les gens ont le droit d’être en désaccord et de critiquer une idéologie, qu’elle soit bonne ou mauvaise de leur point de vue. Museler la critique d’une idéologie, c’est enfreindre les droits humains fondamentaux, et en particulier la liberté d’expression. L’absurdité de l’esprit musulman est tel qu’ils pensent que c’est acceptable pour eux d’inciter à la haine contre les non-musulmans en général et les juifs en particulier, et simultanément il est inacceptable que d’autres critiquent leur idéologie de la haine.

Qu’y a-t-il au delà de cette paranoïa et cette phobie de la critique? C’est l’incapacité des musulmans de faire face aux critiques valides de l’Islam. Constatant cette incapacité, ils recourent à des arguments ad hominem et essaient de discréditer leurs critiques en les dénigrant. En classifiant la critique de l’Islam comme une pathologie mentale, les musulmans se donnent eux-même la grâce de répondre par eux-même aux critiques valides contre leur foi. Le néologisme “Islamophobie” est donc le symptôme d’une incapacité intellectuelle du clergé musulman de proposer des arguments logiques et de defendre l’Islam contre la critique d’une manière rationnelle. Le terme "Islamophobie" a été forgé pour s’en prendre personnellement aux opposants à l’idéologie islamique. Ce terme est une erreur de logique et une insulte qui est lancée à la tête des critiques de l’Islam. Il éclaire le fait que l’Islam est un mensonge, incapable de résister à la critique. C’est la raison pour laquelle les Musulmans ont besoin de la censure et doivent éliminer la vérité par la force brutale (poursuites judiciaires et violence) pour protéger leur mensonge.

L’existence en tant que telle de ce néologisme est une aveu tacite des musulmans que l’Islam est un mensonge, qui ne peut pas être défendu d’une manière logique et que les attaques directes envers les personnes et la censure sont les seules moyens de le défendre.
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: Islamophobie

Nouveau messagede Reloaded » 9 Fév 2011 17





Reloaded
 
Messages: 3534
Inscription: 16 Mai 2010 03

Re: Islamophobie

Nouveau messagede yacoub » 9 Fév 2011 17

Et alors que des musulmans ne se gênent pas eux pour detester à la fois le judaïsme et le christianisme
être évolté si on n'aime pas l'islam
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: Islamophobie

Nouveau messagede Reloaded » 9 Fév 2011 17

Reloaded
 
Messages: 3534
Inscription: 16 Mai 2010 03

Re: Islamophobie

Nouveau messagede yacoub » 12 Fév 2011 14

Vinophobe
Porcophobe
Femmophobe


Les phobies de l'islam sont multiples
Ainsi en Israël, on a mis des porcs comme gardiens de certains sites car on sait la phobie
que cet animal suscite chez le musulman

Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: Islamophobie

Nouveau messagede yacoub » 1 Mar 2011 16

"L'islamophobie est un crime contre l'humanité" Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé dimanche l'Allemagne de la xénophobie, et a demandé aux travailleurs turcs dans ce pays de s'intégrer, sans renoncer à leur culture.

"Nous voyons avec beaucoup d'inquiétude la xénophobie dans certains pays européens, en particulier l'Allemagne... Nous demandons aux responsables politiques, et plus particulièrement aux médias... de ne pas attiser ce sentiment", a déclaré M. Erdogan lors d'un meeting réunissant des immigrés turcs à Düsseldorf (Allemagne), dans un discours retransmis par les télévisions turques.

"L'islamophobie est un crime contre l'humanité, autant que l'anti-sémitisme", a déclaré le dirigeant, qui est à la tête d'un gouvernement islamo-conservateur. L'Allemagne accueille environ 2,5 millions de Turcs ou de personnes d'origine turque, pour la plupart des travailleurs vivant dans des communautés souvent peu ouvertes sur la société allemande.

"Je veux que tout le monde apprenne l'allemand et accède à la meilleure éducation... Je veux que les Turcs soient présents à tous les niveaux, en Allemagne, dans l'administration, la politique, la société civile", a-t-il ajouté. "Oui à l'intégration... mais non à l'assimilation... Personne ne doit nous arracher à notre culture", a-t-il lancé.

M. Erdogan doit rencontrer lundi la chancelière allemande Angela Merkel, à Hanovre. L'Allemagne, tout comme la France, refuse l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, et propose un "partenariat privilégié" à ce pays presque uniquement musulman de 73 millions d'habitants, ce que refuse Ankara. (belga)

Source
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: Islamophobie

Nouveau messagede yacoub » 2 Mar 2011 15

Le débat sur l'islam fait craindre la montée de l'islamophobie.
x01 x17
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: Islamophobie

Nouveau messagede Heartless » 2 Mar 2011 18

Je trouve que l'on "stigmatise" beaucoup les critiques de l'islam en les qualifiant d'islamophobie.

La phobie étant une peur irraisonnée, alors que la la peur, est une émotion ressentie généralement en présence ou dans la perspective d'une menace.

La bataille des mots est celle que l'on ne doit pas perdre. x04 x25
Heartless
 
Messages: 11
Inscription: 2 Mar 2011 15

Re: Islamophobie

Nouveau messagede keter » 2 Mar 2011 19

Heartless a écrit:La bataille des mots est celle que l'on ne doit pas perdre. x04 x25


Tout à fait! Et c'est bien dans ce but que les pervers qui ont créé le mot "islamophobie" et propulsé son usage manifestent clairement leur intention de s'engager sur ce terrain.
Avatar de l’utilisateur
keter
 
Messages: 1311
Inscription: 21 Mai 2010 09

Re: Islamophobie

Nouveau messagede yacoub » 2 Mar 2011 19

keter a écrit:Tout à fait! Et c'est bien dans ce but que les pervers qui ont créé le mot "islamophobie" et propulsé son usage manifestent clairement leur intention de s'engager sur ce terrain.

C'est Khomeyni qui a crée ce mot en 1979
Comme Kate Millet critiquait son imposition du tchador aux femmes, il l'a traité d'islamophobe. x16
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: Islamophobie

Nouveau messagede LAZARE » 2 Mar 2011 20

si la définition d'islamophobie est crainte irraisonné de l'islam, on ne devrait pas nous , accepter ce qualicatif.
Nous, il s'agis de critique rationnelle de l'islam.
LAZARE
 
Messages: 391
Inscription: 5 Sep 2010 11
Localisation: France

Re: Islamophobie

Nouveau messagede yacoub » 2 Mar 2011 21

Exact.

Le mot “islamophobie” a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère. Il a été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens qui souhaitaient faire passer les femmes qui refusaient de porter le voile pour de “mauvaises musulmanes” en les accusant d’être “islamophobes”. Il a été réactivité au lendemain de l’affaire Rushdie, par des associations islamistes londoniennes comme Al Muhajiroun ou la Islamic Human Rights Commission dont les statuts prévoient de “recueillir les informations sur les abus des droits de Dieu”. De fait, la lutte contre l’islamophobie rentre bien dans cette catégorie puisqu’elle englobe toutes les atteintes à la morale intégriste (homosexualité, adultère, blasphème, etc.). Les premières victimes de l’islamophobie sont à leurs yeux les Talibans, tandis que les “islamophobes” les plus souvent cités par ces groupes s’appellent Salman Rushdie ou Taslima Nasreen ! En réalité, loin de désigner un quelconque racisme, le mot islamophobie est clairement pensé pour disqualifier ceux qui résistent aux intégristes : à commencer par les féministes et les musulmans libéraux.

Source : Caroline Fourest et Fiammetta Venner, ProChoix
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: Islamophobie

Nouveau messagede yacoub » 5 Mar 2011 15

ISLAMOPHOBIE
Un nouveau MacCarthysme en Europe

Le discours islamophobe s’est désormais installé dans la cité

«Qu’as-tu à regarder la paille qui est dans l’oeil de ton frère? Et la poutre qui est dans ton oeil à toi, tu ne la remarques pas! Comment peux-tu dire à ton frère: «Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton oeil», toi qui ne vois pas la poutre qui est dans ton oeil? Hypocrite, ôte d’abord la poutre de ton oeil; et alors tu verras clair pour ôter la paille qui est dans l’oeil de ton frère.» Saint Mathieu

Une contribution de Guillaume Weill-Raynal a attiré mon attention, il s’interrogeait sur une islamophobie qui formate inexorablement la société française au point de ne susciter aucune réaction des bien- pensants contre cette dérive dangereuse du «vivre-ensemble» pourtant consacré par la laïcité et les lois de la République. Il ne faut pas croire que cette réaction de rejet des musulmans est une singularité française, il n’en est rien, tous les pays européens, à des degrés divers, ont vu l’avènement de partis extrémistes qui font de la croisade contre les musulmans un fonds de commerce porteur. Pratiquement, les principaux pays européens de la Suisse à la Norvège, au Danemark, aux Pays-Bas connaissent cette unanimité qui rappelle à bien des égards la situation qui prévalait au milieu des années trente en Allemagne avec des «nuits de cristal» spécifiques à chaque pays qui rivalise d’imagination pour traquer le basané, l’Arabe qui a la prétention de vivre «religieux» sans naturellement porter atteinte aux lois du pays où il vit.
Ecoutons Guillaume Weill-Raynal nous parler de cette lente dérive: «C’était il y a un an. En septembre 2009, je publiais ici même une «Lettre ouverte» aux représentants du Crif et de la Licra pour m’étonner de l’absence totale de réaction de leur part face à la banalisation de la parole islamophobe sur de nombreux sites et médias de la communauté juive. Banalisation. Le mot est faible. On pouvait déjà parler, alors, de déferlement. Du «politologue» Guy Millière, tenant conférence dans une synagogue parisienne, appelant à ne pas «capituler» devant le spectre d’un «changement de population et de culture en Europe» qualifié de «guerre mondiale contre l’islamisme» au site de l’Union des patrons et professionnels juifs de France (Upjf), publiant des articles voyant dans la «doctrine islamique de l’immigration» un «cheval de Troie moderne», conçu pour accomplir un «projet insidieux vieux de mille quatre cents ans de conquête et de domination» afin de «dominer les sociétés non musulmanes et paver la voie à leur totale islamisation», les bornes de l’inacceptable me paraissaient, de longue date, avoir été largement franchies».(1)

Le prix du rire
«Je n’avais, bien entendu, reçu aucune réponse de Patrick Gaubert et Richard Prasquier, les deux destinataires de cette lettre ouverte, auxquels j’avais pourtant pris soin d’en adresser personnellement un exemplaire par courrier. Trois mois plus tard, je publiais, sur Rue 89, une nouvelle lettre ouverte, à Brice Hortefeux cette fois, lequel, invité d’honneur d’un colloque de ladite Upjf, s’y était vu décerner - défense de rire! - la «prix de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme». Une remise de prix d’autant plus saugrenue, que l’Upjf, imperturbablement, continuait alors de publier, chaque semaine, la même littérature nauséabonde. Je ne citais dans cet article que les «échantillons» les plus ahurissants, notamment un article paru le 17 décembre 2009, comparant les populations musulmanes d’Occident à une prolifération de souris, et quelques jours plus tard, un montage photo «humoristique», d’une manifestation de Martiens sur la planète Mars: «Musulmans, rentrez chez vous». J’en avais adressé, en dernière tentative, un exemplaire à Gilles Bernheim, grand rabbin de France, en lui demandant simplement de bien vouloir me faire connaître son sentiment sur cet état de fait. Deux semaines plus tard, je recevais un appel téléphonique d’un rabbin du consistoire (dont je tairai le nom, par charité), à qui le grand rabbin de France - «trop occupé», selon ses propres dires - avait confié la délicate tâche de me répondre directement. (...) «La meilleure attitude, c’est de laisser pisser, vous verrez que dans trois semaines, on n’en parlera plus...»(1)
...Le discours islamophobe s’est désormais installé dans le ronronnement d’une norme acceptable, et donc acceptée. Standardisée. Dernier épisode en date, l’interview de Bat Ye’or sur Radio J, mercredi 27 octobre. Cette écrivaine britannique d’origine égyptienne est présentée, dans les milieux néocons, comme une «spécialiste du monde arabo-musulman». Pasionaria hystérique de la dénonciation de la «dhimmitude», elle mène aussi un combat exalté contre ce qu’elle appelle la transformation de l’Europe en Eurabia.(...) Ce jour-là, l’écrivaine est donc interrogée sur son nouveau livre: L’Europe face au spectre du Califat. Un titre suffisamment explicite, lui aussi, qui devrait pouvoir dispenser d’un examen approfondi de l’ouvrage pour se faire une idée du contenu. (...) Quant au remède qui pourrait permettre d’éviter la catastrophe, les suggestions du journaliste laissent pantois: «On voit la montée d’une extrême droite nationaliste dans plusieurs pays d’Europe, y compris d’ailleurs en France. Vous pensez que c’est la bonne solution, pour résister à ce que vous appelez le palestinisme et la volonté du Califat? Je ne sais pas si c’est la bonne solution, mais certainement, si l’Europe veut survivre, il faut qu’elle se raccroche à ses valeurs qui ne sont pas celles du Califat (...) Et par conséquent, qu’elle puisse se défendre contre l’emprise des lois de la charia qui sont imposées par une immigration de plus en plus nombreuse».(1) On peut s’interroger à juste titre sur les fondements de cette islamophobie. Certains font remonter les débuts à la désintégration de l’empire soviétique à 1990, l’Islam étant devenu pour l’Occident le satan de rechange, il y eut ensuite les attentats du 11 septembre 2001, qui furent à bien des égards, du pain bénit pour les va-t-en guerre de tout poil, il y eut enfin le discours de Ratisbonne du pape qui donna d’une certaine façon, une légitimité douteuse aux islamophobes.
«Ce qui a étonné beaucoup de musulmans, écrit Jean-Marie Gaudeul, ce n’est pas le sujet principal de la conférence du pape: personne ne conteste, ni parmi les chrétiens, ni parmi les musulmans, le lien qu’il établit entre la rationalité et la foi. Leur première source d’étonnement vient du fait que pour trouver un exemple à ne pas suivre, il est allé puiser chez les musulmans, l’impression - première et superficielle, j’en conviens - qu’on en retire est que la rationalité se trouve chez les chrétiens et non dans l’Islam. A juste titre, les musulmans nous citent l’exemple des Mu’tazilites ou des Philosophes qui, tout musulmans qu’ils étaient, en venaient à dire que la vérité recherchée par les philosophes est du même ordre que la vérité prêchée par les prophètes à travers des symboles. On pense à Avicenne ou à Averroès. Notons, en passant, que beaucoup de penseurs musulmans du XXe siècle sont, en fait, des néo-mu’tazilites. Une deuxième surprise vient du fait que le pape puise ses idées dans la littérature des controverses: Manuel Paléologue (1350-1425); Ibn Hazm (994-1064), si bien que les paroles qu’il cite sont, en elles-mêmes, provocantes».(2)
D’ailleurs le pape lui-même le souligne! En citant ces textes, Benoît XVI ajoute des commentaires qui sont, à la fois, offensants et inexacts. En effet, le pape commente de son propre chef: «Assurément l’empereur savait que dans la sourate 2, 256 on peut lire: «Nulle contrainte en religion!». C’est l’une des sourates de la période initiale, disent les spécialistes, lorsque Mahomet lui-même n’avait encore aucun pouvoir et était menacé. Mais naturellement, l’empereur connaissait aussi les dispositions, développées par la suite et fixées dans le Coran, à propos de la guerre sainte.» Il s’agit là des propos du pape lui-même. L’ennui, c’est que ce verset coranique - de l’avis unanime de tous les commentateurs - tant chrétiens que musulmans - n’est pas de la période initiale, mais bien de la période médinoise quand Muhammad est en position d’autorité. Les musulmans s’indignent que cette opinion marginale soit présentée comme représentative de l’ensemble de la doctrine islamique. Bon nombre de leaders musulmans souhaitent un apaisement rapide de la crise; mais il serait dangereux de refuser de reconnaître que le texte de Benoît XVI contient des inexactitudes et qu’il donne trop d’importance à une citation d’un auteur marginal. Cet incident, cependant, a donné aux musulmans l’impression que le pape ne les aime pas et qu’il manque de cette sensibilité qui aurait pu lui faire deviner le retentissement de ses paroles dans le monde musulman».(2)
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: Islamophobie

Nouveau messagede yacoub » 5 Mar 2011 15

«Ne touchez pas à Israël!»

Quelle est, alors, la technique des différents courants de l’extrême droite tolérés tant qu’ils cassent de l’Arabe ou du noir ou des musulmans pourvu qu’ils ne touchent pas à l’intouchable; Israël et ses défenseurs (Crif, Ufpj..)? Propager une fausse nouvelle, rameuter le ban et l’arrière-ban de tous ceux que cette croisade unit. Ainsi, Riposte Laïque, l’un des mouvements à l’initiative du fameux apéro saucisson-pinard qui écrit que la Goutte d’Or est un territoire musulman, un Kandahar parisien dirait en se moquant Rue 89 un site tolérant. Ainsi, les «enquêteurs» de Riposte Laïque, après «36 semaines» d’investigation, apportent ces effarantes conclusions:

«Pour les femmes intégristes, c’est un véritable défilé de mode, allant du hijab à la burqa, en passant par le jilbab, le tchador, le niqab, le sitar. [...] Les hommes intégristes, par contre, portent presque tous la même tenue, le kamis, une sorte de robe blanche, déclinée en deux modèles.»(3)

«Comme en Iran, comme en Somalie, comme au Soudan, une milice religieuse musulmane contrôle plusieurs rues du quartier Barbès, et une partie d’un grand boulevard parisien! Une personne digne de foi a déclaré à l’auteur avoir entendu, en passant un lundi vers midi dans la rue Myrha...l’appel du muezzin.»

L’organisatrice de l’apéro saucisson a pris soin de protéger son identité. Sur sa page Facebook (supprimée), cette «Sylvie François» -un pseudo évidemment- affirme qu’elle vit à la Goutte d’Or et, dans une longue interview à Riposte Laïque, fait ce témoignage édifiant: «Cher Monsieur, trouver du pinard et du saucisson à la Goutte d’Or, depuis un certain temps, relève de l’exploit! Je ne vous parle même pas de pouvoir en consommer au troquet du coin...La déferlante musulmane dans le quartier est en train de nous imposer la prohibition islamique des produits de nos terroirs, parce qu’ils ne sont pas conformes à je ne sais quelle règle religieuse!»(3) «Rue Myrha, aux abords de la mosquée, de nombreux bars. Proposent-ils de l’alcool? Lorsqu’ils ne sont pas halal -ce qui est souvent le cas- oui. Proposent-ils du saucisson? Oui. Si Sylvie François a du mal à trouver du saucisson, une adresse à la Goutte d’Or la ravira: la charcuterie Au Cochon d’or, à l’angle de la rue des Poissonniers et de la rue Dejean. Soit à quelques minutes de la mosquée. Au restaurant Les Trois Frères, on propose rillettes, pâté et saucisson et même des côtes de porc en plat du jour. Le bar est superbement fourni. Bon, concédons à Riposte Laïque qu’il y a aussi du couscous et du thé à la menthe. En tout, il y a au moins une dizaine de bars et autres débits d’alcool et de saucisson dans le quartier (4 ou 5 rues). Si la mystérieuse Sylvie François était plus attentive à sa vie de quartier, elle saurait que des apéros de quartier (avec du pinard et du saucisson, oui!) sont parfois organisés, que les riverains picolent dehors tous les ans à l’occasion du parcours du vin blanc...L’apéro n’aura pas lieu. Sa tenue aurait été créatrice «de risques graves de troubles à l’ordre public», a jugé la préfecture de police de Paris. Nul besoin de ce type d’événement pour «rendre à ce quartier son âme populaire». Il ne l’a pas perdue.(3)

Pour rappel, l’affaire est cousue d’un drôle de fil blanc qui, pour le coup, a des allures de câble identitaire. Le 21 mai, une dénommée Sylvie François se présentant comme une habitante du XVIIIe arrondissement de Paris, ouvre sur Facebook un groupe «Apéro géant saucisson et pinard à la Goutte d’Or´´. (...) Riposte Laïque semble avoir joué un rôle dès le début de cette initiative. D’ailleurs, Maxime Lépante, un des responsables de Riposte Laïque et présenté comme «spécialiste de l’islamisation de la Goutte d’Or», répond longuement dans Minute daté du 9 juin aux questions de...Bruno Larebière, rédacteur en chef de l’hebdomadaire d’extrême droite. M.Lépante y déclare entre autres, d’une «offensive (de l’Islam) contre la France car il y a une volonté de conquérir le pays, c’est le but ultime».(4)

Parmi les défenseurs du vivre-ensemble, il nous plaît de citer aussi le sociologue Vincent Gesseir qui nous explique le vécu simple et apaisé des Français de confession musulmane loin de la diabolisation de l’Islam entretenue par les médias. Ainsi interrogé sur l’ouvrage «Nous sommes Français et Musulmans», il déclare:
«C’est le fruit d’une collaboration menée par France Keyser, Stéphanie Marteau et moi-même. Nous voulions sortir du «prêt-à-clicher islamique» Oui, tout à fait, nous voulions, à travers cet ouvrage, éviter les deux écueils classiques qui consistent à envisager les musulmans à travers le prisme sensationnaliste qu’affectionnent les médias ou au contraire à travers celui de «l’exotisme bobo». Il s’agissait pour nous de sortir de ces deux pôles qui ne reflètent en rien la réalité sociologique de cette population. La réalisation de ce livre vise avant tout à refléter la paisible sédentarisation des musulmans dans l’espace social français. Nous avons volontairement porté notre regard sur différents champs de la société pour illustrer la diversité et le caractère pluriel de la population musulmane de France. Cette approche renforce le constat de «l’extraordinaire banalité» de cette population. J’utilise volontairement cet oxymore pour illustrer le décalage entre le vécu réel des musulmans qui sont, pour l’écrasante majorité, en symbiose avec leur environnement social et des discours politico-médiatiques qui se focalisent sur l’altérité dont ils seraient les porteurs. C’est dans ce sens que nous affirmons être partis du quotidien et du banal pour atteindre l’extraordinaire» au sens étymologique du terme, c’est-à-dire que nous avons tenté de restituer un angle de vue qui sort des traitements auxquels ils sont ordinairement cantonnés».(5) Le Maccarthysme qui fut une chasse aux communistes aux Etats-Unis se mue, de nos jours, en chasse aux musulmans. Sale temps pour les musulmans qui paieront pour les extrémistes islamistes. Ces mêmes extrémistes dont le carburant est justement le sort fait aux pays musulmans que l’on veut absolument démocratiser par drones interposés.

(*) Ecole nationale polytechnique

1.Guillaume Weill-Raynal: Islamophobie? Site Oumma.com 4 novembre 2010
2.Jean-Marie Gaudeul: Benoît XVI et les musulmans. Site Oumma.com 19 septembre 2006
3.Zineb Dryef: Pas besoin d’apéro, à la Goutte d’Or Rue89 15/06/2010
4.http://droites-extremes.blog.lemonde.fr ... p-commune/
5.El Yamine Settoul: «L’extraordinaire banalité» des Français musulmans. Respect.mag.com 6 mai 2010

Pr Chems Eddine CHITOUR (*)
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: Islamophobie

Nouveau messagede yacoub » 11 Mar 2011 10

Sondage: 40% des Américains estiment que l'islam encourage la violence

Quelque 40% des Américains estiment que l'islam encourage davantage la violence que les autres religions alors qu'ils étaient seulement 25% à penser que l'islam promeut la violence en 2002, selon un sondage du Pew Research Center.

Si 40% des personnes interrogées pensent que la religion musulmane encourage davantage la violence que les autres religions, 42% pensent toutefois que ce n'est pas le cas. En 2002 seulement un Américain sur quatre pensait que l'Islam promeut la violence.

Le Pew Research Center a interrogé 1.504 adultes entre le 22 février et le 1er mars.

Cette opinion est moins répandue parmi les jeunes Américains: 58% des moins de 30 ans ne croient pas que l'islam soit plus violente que d'autres religions tandis que 31% le pensent.

Parmi les républicains, 66% des personnes interrogées estiment que l'islam encourage la violence tandis que parmi les démocrates 29% seulement le pensent.
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: Islamophobie

Nouveau messagede Morpheus » 11 Mar 2011 13

bonnet d âne pour Cecile Duflot - les verts (comme la gauche) se prostituent à l'islam pour recolter des votes


France : Cécile Duflot compare “l’islamophobie” actuelle à “l’antisémitisme” des années 30

Image

Madame Duflot souffre d’indigence intellectuelle. Non seulement il est intellectuellement malhonnête de chercher à établir un parallèle entre “l’islamophobie” (c’est à dire la nécessaire critique et le rejet d’une religion) et l’antisémitisme (c’est à dire à un racisme visant un peuple), mais cette comparaison idiote tombe d’autant plus à plat que, s’il fallait dresser un parallèle entre les années 30 et l’époque actuelle, ce dernier comparerait nécessairement l’islam et le nazisme. L’islam est en effet un système politico-religieux qui entre autres horreurs :


- ne permet pas aux chrétiens, juifs, polythéistes et athées de vivre librement selon leur croyance (ou leur absence de croyance) et leur impose de devoir choisir entre la conversion, la mort ou une citoyenneté de seconde zone (la dhimma) ;
- appelle au djihad contre les infidèles jusqu’à ce « que la religion soit entièrement à Allah » ;
- exhorte ses fidèles à exterminer les Juifs au jour du jugement dernier :
- condamne à mort homosexuels et apostats ;
- voit en la femme une créature ne valant que la moitié d’un homme et soumise à l’autorité de ce dernier ;
- permet à l’époux de frapper son épouse lorsqu’il craint sa désobéissance ;
- légitime la lapidation, l’amputation, la flagellation, et l’énucléation.

Cécile Duflot a effectué jeudi à Lyon un parallèle assez osé, en marge d’un déplacement de campagne pour les cantonales…

La secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts a comparé “les ressorts de l’usage de l’islamophobie” aujourd’hui en France et “les ressorts de l’usage de l’antisémitisme” dans les années 30, rapporte Le Parisien.

“Je ne dis pas que le risque qui nous menace c’est le risque fasciste, mais je pense que les ressorts de l’usage de l’islamophobie aujourd’hui sont un peu les mêmes que les ressorts de l’usage de l’antisémitisme” dans les années 30, a-t-elle déclaré, alors qu’elle était interrogée sur le climat politique actuel.

Il s’agit, “dans une période de crise, (de) trouver des coupables plutôt qu’affronter la situation politique“, a-t-elle expliqué.

Pour la responsable écologiste, en multipliant les “débats sur l’identité nationale, la place de l’islam dans la société, la loi sur la burqa et autre, non seulement, on se trompe, mais surtout on prend le risque d’allumer un incendie que personne ne saura éteindre”.


http://www.bivouac-id.com/billets/franc ... annees-30/
Avatar de l’utilisateur
Morpheus
Administrateur du site
 
Messages: 4309
Inscription: 14 Mai 2010 00
Localisation: Suisse

Re: Islamophobie

Nouveau messagede abénakis2 » 11 Mar 2011 13

bonnet d âne pour Cecile Duflot - les verts (comme la gauche) se prostituent à l'islam pour recolter des votes



elle sait qu'ils ont un faible pour les ânes.. x22 alors un fou d'une poche!!! qu'est ce qu'ils ne feraient point pour obtenir un vote! ha c'est politico.
Avatar de l’utilisateur
abénakis2
 
Messages: 619
Inscription: 15 Oct 2010 22
Localisation: sous le vent! mammonphobe! MESSI! justice et miséricorde!

Re: Islamophobie

Nouveau messagede yacoub » 11 Mar 2011 19

Christine Tassin est islamophobe et fière de l'être.
Contre une beurette qui traite les indigènes de France de sous-chiens.
Le chien est un animal impur en islam.
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Suivante

Retourner vers Religion Islam

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 45 invités

cron