le paradis en Islam - un vrai bordel

Etude de l'islam via les hadiths et le coran
-

le paradis en Islam - un vrai bordel

Nouveau messagede chagaluk80 » 25 Nov 2010 20

http://www.youtube.com/watch?v=

Le paradis islamique est décrit en détail avec une grande sensualité dans le Coran et les hadiths, par exemple dans les versets 54 à 56 de la sourate 55, les versets 12 à 40 de la sourate 56 et les versets 12 à 22 de la sourate 76. Citons les versets 12 à 39 de la sourate 56 : “Ils habiteront le jardin des délices, (Il y aura un grand nombre de ceux-ci parmi les peuples anciens,/ Et un petit nombre seulement parmi les modernes),/ Se reposant sur des sièges ornés d’or et de pierreries,/ Accoudés à leur aise et se regardant face à face./ Ils seront servis par des enfants doués d’une jeunesse éternelle,/ Qui leur présenteront des gobelets, des aiguières et des coupes, remplis de vin exquis./ Sa vapeur ne leur montera pas à la tête et n’obscurcira pas leur raison./ Ils auront à souhait les fruits qu’ils désireront,/ Et la chair des oiseaux les plus rares./ Près d’eux seront les houris aux beaux yeux noirs, pareilles aux perles dans leur nacre./ Telle sera la récompense de leurs oeuvres. (…)/ Nous créâmes des vierges du paradis par une création à part ;/ Nous avons conservé leur virginité./ Chéries de leurs époux et d’un âge égal au leur,/ Elles seront destinées aux hommes de la droite./ Il y en aura un grand nombre parmi les anciens/Et un grand nombre parmi les modernes” [traduction de Kasimirski, GF Flammarion, 1970]. Il faut noter que la plupart des traductions, y compris celles effectuées par des musulmans, comme A Yusuf Ali et le Britannique Marmaduke Pickthall, traduisent le mot (pluriel) arabe abkarun par vierges, ainsi que certains célèbres lexiques comme celui de John Penrice. J’insiste sur ce point car de nombreux musulmans, pudiques et gênés, affirment qu’il y a eu une erreur de traduction et que les “vierges” devraient être remplacées par des “anges”. Dans les versets 72 à 74 de la sourate 55, le contexte ne laisse pas d’ambiguïté possible : “Des vierges aux grands yeux noirs renfermées dans des pavillons. Lequel des bienfaits de Dieu nierez-vous ? Jamais homme ni génie n’attenta à leur pudeur” [traduction de Kasimirski]. Le mot “hour” [houri] apparaît quatre fois dans le Coran et est généralement traduit par “jeunes filles aux yeux noirs”.

Signalons deux choses. Premièrement, il n’est fait aucune mention dans le Coran du nombre exact de vierges au paradis. Deuxièmement, les demoiselles aux yeux noirs sont à la disposition de tous les musulmans, et pas uniquement offertes aux martyrs. C’est dans les hadiths que l’on apprend qu’il y a 72 vierges au paradis : un hadith rapporté par Al Tirmidhi (mort en 892 EC*) dans le Sunan (volume IV, chapitres sur les caractéristiques du royaume des cieux telles qu’ils sont décrits par le messager d’Allah, le prophète Mahomet, chapitre XXI “de la plus petite récompense qui attend ceux qui entreront au royaume des cieux”, hadith 2687). Cet hadith est également cité par Ibn Kathir (mort en 1373 EC) dans son tafsir (commentaire coranique) de la sourate Al Rahman (55) verset 72 : “La plus petite récompense qui attend ceux qui ont droit au royaume des cieux est une résidence où se trouvent 80 000 serviteurs et 72 épouses, sur lesquels s’élève un dôme décoré de perles, d’aigues-marines et de rubis, aussi vaste que s’il s’étendait d’Al Jabiyah (banlieue de Damas) à Sanaa** (Yémen).”

Les apologistes modernes de l’islam ont essayé de minimiser le matérialisme évident et les implications sexuelles de telles descriptions mais, comme le précise l’Encyclopaedia of Islam, même des théologiens musulmans orthodoxes comme Al Ghazali (mort en 1111 EC) et Al Ashari (mort en 935 EC) ont admis les plaisirs sensuels au paradis. Les plaisirs en question sont visuellement détaillés par l’érudit commentateur coranique Al Suyuti (mort en 1505 EC). Selon lui, “à chaque fois qu’un homme touche une houri, il la trouve vierge. Le pénis des élus ne faiblit jamais ; l’érection est éternelle. La sensation ressentie en faisant l’amour est à chaque fois absolument délicieuse et extraordinaire, et quiconque la ressentirait en ce monde s’évanouirait. Chaque élu (musulman) épousera 70 houris, en plus des femmes qu’il a épousées en ce monde, et elles auront toutes des vagins appétissants.”

L’une des raisons pour lesquelles Nietzsche détestait le christianisme était que cette religion fait de la sexualité quelque chose de vicieux, alors que l’islam, diraient beaucoup de gens, est favorable au sexe. Il est en effet difficile d’imaginer l’un des pères de l’Eglise écrivant avec extase sur le sexe au paradis comme Al Suyuti, à l’exception peut-être de saint Augustin avant sa conversion. Mais dire que l’islam est favorable au sexe, c’est insulter toutes les musulmanes, car la sexualité est envisagée exclusivement du point de vue masculin : celle des femmes est admise, mais crainte et réprimée, et considérée comme l’œuvre de Satan.
Avatar de l’utilisateur
chagaluk80
 
Messages: 343
Inscription: 31 Oct 2010 16


Re: le paradis en Islam - un vrai bordel

Nouveau messagede yacoub » 7 Déc 2010 17

Même Kishk en convient, Kishk le vrai, le grand Savant de l'islam x07 x01 x10
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: le paradis en Islam - un vrai bordel

Nouveau messagede abénakis2 » 28 Fév 2011 20

tu as pêcher ou cette litérature là? pas biblique ce que tu nous dis..sa viens pas de Dieu mais de toi. nuance.ou est-ce que Dieu a dit ce tu nous dis là?ou est-ce que cela est écrit?
Avatar de l’utilisateur
abénakis2
 
Messages: 619
Inscription: 15 Oct 2010 22
Localisation: sous le vent! mammonphobe! MESSI! justice et miséricorde!

Re: le paradis en Islam - un vrai bordel

Nouveau messagede yacoub » 1 Mar 2011 16

abénakis2 a écrit:tu as pêcher ou cette litérature là? pas biblique ce que tu nous dis..sa viens pas de Dieu mais de toi. nuance.ou est-ce que Dieu a dit ce tu nous dis là?ou est-ce que cela est écrit?

C'est écrit dans le Saint coran que le musulman ira au Paradis où Allah lui remettra personnellement des
milliers de houris, des femmes aux yeux noirs et aux seins ronds, vierges mais même après l'acte,
elles restent toujours vierges.
La musulmane qui se conduit bien sera transformée en houri et rejoindra le harem de son dernier mari

Mahomet a dans son harem
Khadija
Aïcha
Sawda
Zeyneb
Rayhana
etc etc

Mais le clou de son harem, c'est Marie, la mère de Jésus qu'il épousera au ciel
et c'est Allah qui les mariera.
La fête durera mille ans.
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France

Re: le paradis en Islam - un vrai bordel

Nouveau messagede yacoub » 31 Mai 2012 15

A vrai dire, l'effectif du cheptel houriesque alloué aux Elus varie selon les sources.

Selon un certain Mahmud (gughrafiyyat al-maladhdhat), il atteindrait 343.000 "vagins appétissants" (pour reprendre la délicate expression d'as-Suyûtî). Ibn Kathir l'évalue quant à lui à "100 vierges" par jour, c'est-à-dire une vierge toutes les quatorze minutes, à supposer (généreusement) que les Elus copulent sans interruption vingt-quatre heures sur vingt-quatre (sans dormir ni manger, ce qui est d'ailleurs tout à fait dommage, vu la qualité du service). D'où nous concluons logiquement que ces derniers sont vraisemblablement confrontés à des problèmes d'éjaculation précoce.

Le Jardin d'Allah, c'est plus ce que c'était.

A noter que les homosexuels, selon Muhammad Jalal Kishk (Khawatir muslim fil-mas'alah al-ginsiyyah, Maktabat al-turath al-islami, Le Caire, 1992, pp. 200-214), pourront assouvir leurs désirs sur ces jeunes éphèbes immortels (semblables à des perles cachées) qu'évoque le Coran à plusieurs reprises :

http://quran.al-islam.com/Loader.aspx?pageid=723


Ainsi que l'explique Nahed Mahmoud Metwalli (Musulmane égyptienne convertie au christianisme [et bien sûr contrainte à l'exil]) dans le témoignage ci-dessous, Al-Azhar aurait décrété le 22 juillet 1984 que khawatir muslim fil-mas'alah al-ginsiyyah n'était pas contraire aux enseignements de la religion musulmane :

Au paradis, il y a aussi des "garçons éternellement jeunes" (76:19). Il m'en coûte de poursuivre cette description du paradis. Que représentent ces garçons ? J'ai pris connaissance du commentaire du Sheikh Muhammad Galal Keshk, paru en Égypte dans un livre intitulé: "Pensées d'un musulman sur la question sexuelle " (édité par la Librairie de l'héritage musulman de l'Institut de recherches musulmanes). Grande fut ma surprise et je n'ai pu poursuivre au-delà de quatre ou cinq pages la lecture de ce livre qui suscita une critique virulente de la part des lecteurs. L'université religieuse égyptienne Al-Azhar dut mettre sur pied un comité d'examen qui prit beaucoup de temps pour livrer ses conclusions. Le 22 juillet 1984, ce comité décréta que ce livre n'était pas contraire aux enseignements de la religion musulmane ! Or, l'écrivain affirmait que celui qui résiste sur terre à la tentation de pédophilie, sera récompensé au paradis en ayant à sa disposition des garçons ! J'éprouve un sentiment de honte et ne me sens pas en mesure de poursuivre la réflexion sur ce sujet. Ô gens ! Comment le Dieu Saint peut-Il tolérer au Ciel cet affreux péché : celui qui s'abstient de relations sexuelles avec un garçon, retrouvera celui-ci au paradis ! Et ce garçon demeurera toujours jeune... La raison, la logique se révolte contre ces croyances. Nous savons tous que ce comportement sexuel aberrant existe dans la Presqu'île arabique. Et pour plaire aux bédouins, Muhammad, l'apôtre de l'islam, leur a promis des garçons au paradis pour assouvir leurs instincts pervers. Comment, mes amis, pouvez-vous accueillir avec satisfaction cet enseignement et vous réunir pour l'écouter et l'écouter encore ?
Le paradis qui sera notre récompense à la résurrection après une vie droite et vertueuse, ce paradis, comment peut-il consister dans des activités sexuelles avec des femmes et des garçons; comment peut-il se ramener aux plaisirs du boire et du manger : chair d'oiseaux et toutes sortes de viandes désirables, fleuves de miel, de vin et de lait... J'en appelle à votre jugement.


Je crois savoir que l'argumentation de Kishk reprend un raisonnement d'Abul-Ala al-Ma'arri (cf risala al-ghufran): si le vin est interdit en ce bas-monde et permis au Paradis, il en sera de même de l'homosexualité.

Merci à toute personne qui pourrait m'aider à me procurer l'ouvrage et le texte de la fatwa. (Je devrais les obtenir prochainement par mes propres moyens mais n'ai pas la patience d'attendre.)

Dhabihullah.




Ce n'est pas par ce qu'il y a d'obscur dans Mahomet et qu'on peut faire passer pour un sens mystérieux, que je veux qu'on en juge, mais par ce qu'il y a de clair, par son paradis, et par le reste; c'est en cela qu'il est ridicule. Et c'est pourquoi il n'est pas juste de prendre ses obscurités pour des mystères, vu que ses clartés sont ridicules.

Blaise Pascal, Pensées
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4414
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France


Retourner vers Religion Islam

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 23 invités

cron