La pierre noire, vulve de la deesse Allat

Etude de l'islam via les hadiths et le coran
-

La pierre noire, vulve de la deesse Allat

Nouveau messagede Morpheus » 27 Mar 2013 00

Excellent livre sur la fin des temps, L'Islam dans le livre de l'Apocalypse

http://www.islam-bible-prophecy.com/apocalypse/


https://www.youtube.com/watch?v=

Les 3 déesses de La Mecque

A la Mecque (مكة), avant l’Islam, la tribu des Quraïch (قريش) adoraient une triade de trois divinités féminines, il s’agit d’Allat (اللآت), al-’Uzza (العُزة) et Manat (مناة), ils citaient leurs noms au cours de leurs tournées (الطواف) autour du Ka’ba (الكعبة). Selon Ibn al-Kalbi, les Quraysh avaient coutume de faire le tour de la Ka’aba en disant : ”Au nom d’Allat, d’ʿUzza, et de Manat la troisième idole. Elles sont réellement les ”al-gharānīq” (femmes de condition supérieure ) Dont il faut demander l’intercession.” Comme aujourd’hui, les pèlerins se rasaient la tête.

La Kaaba, temple de la déesse Allat

Ka’aba signifierait cube en arabe, mais la Ka’aba elle-même serait l’ancienne “Kaabou”, du mot grec qui signifie ‘jeune fille’, et désigne la déesse Astarté, c’est-à-dire Aphrodite dans la mythologie grecque qui correspond à la Vénus Romaine et l’al-’Uzza (العزى) des Arabes considérée comme la déesse de la fertilité. Les anciens chroniqueurs rapportent qu’avant l’avènement de l’islam (jahilya, l’ère de l’ignorance), il y avait 24 ka’bas dans la péninsule arabique, mais celle de La Mecque était vénérée par toutes les tribus. Selon des recherches saoudiennes, il existait dans la région de nombreuses Ka’bas (tawaghit) consacrées chacune à une divinité, auxquelles les fidèles se rendaient certains jours déterminés pour procéder à des rites comprenant entre autres une déambulation circulaire et des sacrifices. Les plus importants semblent avoir été les ka’abas des déesses Allat à Taif, d’Uzza à Nakhlah et de Manat près de Qudayd.

Ramadan, la grossesse d’Allat ?

Le calendrier musulman ou calendrier hégirien (hijri) est un calendrier lunaire, basé sur une année de 12 mois lunaires de 29 à 30 jours chacun (pour être précis : 29,53059 jours solaires). Une année hégirienne est donc plus courte qu’une année grégorienne d’environ onze jours. Les païens ont souvent fait le rapprochement entre les cycles lunaires et les cycles menstruels féminins, de durée similaire.

Ramadan également orthographié ramadhan ou ramazan, (arabe : رَمَضَان ou Ramaḍān) est le neuvième mois du calendrier musulman. Au cours de ce mois, les musulmans adultes ne mangent pas, ne boivent pas, et n’entretiennent pas de relations sexuelles tant que la lune n’est pas visible. Le début du mois est basé sur l’observation du premier croissant visible après la nouvelle lune.

Est-il possible que le 9ème mois de Ramadan corresponde au 9ème mois de la grossesse de la déesse-mère Allat ? La fête de fin du Ramadan célébrerait alors l’accouchement de la déesse. Pendant le jeûne, il ne serait alors possible de manger et copuler qu’en présence de la lune, c’est-à-dire d’Allat.

La pierre noire, vulve d’Allat ?

Beaucoup d’occidentaux, surtout des sages-femmes, ont observé que l’écrin de la pierre noire, à l’angle de la Kaaba, a une forme de vulve, avec une tête de bébé qui en sort. Le mot Hajj (pèlerinage islamique à La Mecque) est dérivé de «Hack» qui veut dire friction en langue Arabe car il y avait un rituel païen dans lequel les femmes frictionnaient leur partie génitale sur la pierre noire espérant ainsi augmenter leur fertilité.(Dr.Jawad Ali dans son livre «L’histoire des arabes avant l’Islam» partie 5,page 223). Elle enduisaient la pierre avec le sang des menstrues et tournaient nues tout autour.

Une survivance de culte phallique à La Mecque ?

La Lapidation de Satan (arabe : رمي الجمرات, Ramy al-Jamarat signifiant « lancer [de pierre] sur les cibles [piliers] ») est une cérémonie pratiquée par les musulmans lors de leur pèlerinage ( Hajj ), au cours de laquelle ils jettent des pierres, qu’ils auront collectées durant une phase antérieure du pèlerinage, sur trois rochers qui symbolisent le diable. Ce rite s’effectue le 3e jour du pèlerinage à Mina en Arabie saoudite, à 5 km à l’est de La Mecque. Les trois piliers de pierre (un petit, un moyen et un grand) furent remplacés par les autorités saoudiennes en 2006 par trois murs de pierre, pour prévenir les accidents. Si l’écrin de la Pierre Noire de la Kaaba fait irrémédiablement penser à un vagin, les 3 piliers semblent représenter des phallus, ce qui confirmerait que La Mecque ait été un sanctuaire païen dédié à des cultes de fertilité.

Shiva (hindouisme), culte phallique pré-aryen : des vestiges dans l’islam ? Les piliers de Jamarat

Le culte des pierres

Vénérer une pierre est typiquement païen. On appelle ces pierres divines béthyle (de l’hébreu béthel ”pierre sacrée”), et est une pratique polythéiste classique de l’antiquité. La pierre de la Kaaba n’échappe pas à cette règle. Cette pierre faisait en effet l’objet de vénération pré-islamique. Le culte pré-islamique des pierres peut être rapproché à des cultes lithiques des bétyles qui furent répandus dans tout le Proche Orient dès la plus haute antiquité. En effet ce culte rendu à une pierre n’est pas isolé dans l’Antiquité : on peut citer la pierre noire d’Émèse dont Héliogabale fut le grand-prêtre avant de devenir empereur romain, la pierre noire de Dusares à Petra, et c’est sous la forme d’un bétyle qu’en 204 avant J-C que Cybèle, la déesse-mère phrygienne de Pessinonte, fait son entrée à Rome. Dans de nombreuses cités orientales, des pierres sacrées sont l’objet de la vénération des fidèles, telles l’Artémis de Sardes ou l’Astarté de Paphos. En Arabie ce n’était pas une exception car le culte des pierres était omniprésent dans la société pré-islamiques. Par exemple la “pierre rouge” était la divinité de la ville arabe au sud de Ghaiman, ou la ”pierre blanche” dans la Kaaba d’al-Abalat (près de la ville de Tabala, au sud de La Mecque).

Lire la suite: http://www.israel-flash.com/2012/09/lis ... z2Oh9CY9qz
Avatar de l’utilisateur
Morpheus
Administrateur du site
 
Messages: 4309
Inscription: 14 Mai 2010 00
Localisation: Suisse

Re: La pierre noire, vulve de la deesse Allat

Nouveau messagede Reloaded » 29 Mai 2017 18

Reloaded
 
Messages: 3534
Inscription: 16 Mai 2010 03

Re: La pierre noire, vulve de la deesse Allat

Nouveau messagede Reloaded » 30 Mai 2017 03

APOCALYPSE 17 - LA KAABA EST COMPARABLE A UNE PROSTITUEE

Ecrit par walid Shoebat, le 01/05/2014.
Traduit par FX pour http://www.islam-bible-prophecy.com
Source http://www.islam-bible-prophecy.com/apo ... tituee.php

Apocalypse 17:5 : « et il y avait sur son front un nom écrit: Mystère, Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre » (DRB).

Le terme « la mère des prostituées » est généralement attribué au Vatican avec son adoration de Marie/culte rendu à la déesse Ishtar. L'histoire rapporte que le culte rendu à « Ishtar 'Kili li » appelée également « la Reine des prostituées » [1] est originaire d'Arabie, et non pas de Rome. En effet, la tradition chez les musulmans qui consiste à tourner autour de la Pierre Noire (le cube/la Ka'ba) remonte au culte rendu à Ishtar (appelée aussi Athtar ou Allat). La Kaaba remplit parfaitement le rôle de la prostituée. Comme le souligne Edward Gibbons, la bâche noire est considérée par les musulmans comme la robe d'une femme (Kiswa) : « ... La magnifique kiswa qui recouvre la Kaaba est utilisée pour recouvrir ce qui est [vertueux]. Sur le dessus est inscrite une phrase qui signifie, « nous l’avons revêtue de sa robe ». [2]

Tout ce qui définit la prostituée correspond parfaitement à la Ka'ba : la robe, les perles, l'or, l'argent, y compris les blasphèmes gravés en fils d'argent incrustés d'or sur ses vêtements. Le poids seulement des portes de la Ka'ba est de 280 kilos d'or pur.

Si « Babylone » est assimilée à une prostituée en Apocalypse 17, ce n'est pas un hasard : « Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate » (v. 4) Cette description peut faire référence à la Kaaba. Historiquement, la Kaaba était consacrée à la déesse Aphrodite, appelée «Aphrodite la prostituée », « la déesse parée de pourpre », semblable à celle d’Apocalypse 17:4. Concernant le revêtement intérieur de la Kaaba de couleur écarlate, Jean de Damas écrit : « Après le Hajj effectué par Muhammad, la « façon de se frotter et d'embrasser [la Pierre Noire] ... était extrêmement passionné ». La tradition musulmane perpétue ce blasphème en affirmant « qu'Abraham eut des rapports sexuels avec Agar sur la pierre » (Sahas. Heresy, Pages 88-89).

A propos de la Ka'ba, Francis Burton écrit : « La partie qui recouvre la porte est appelée [Burka] tout comme le voile que les femmes musulmanes portent... en fait, les mystiques arabes vont jusqu'à comparer la Ka'ba à une vierge, ornée de sa plus belle robe de mariée » (Vol 3, page 295). Aujourd'hui encore, lors des pèlerinages à La Mecque, les musulmans embrassent et caressent la Pierre Noire, ils se frottent contre la Pierre Noire.
Reloaded
 
Messages: 3534
Inscription: 16 Mai 2010 03



Retourner vers Religion Islam

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

cron