Affaire Al Dura, France 2

Conflit Israélo-musulman ou David contre Goliath
-

Affaire Al Dura, France 2

Nouveau messagede keter » 21 Jan 2011 04

Israël vient d’effectuer un revirement à 180 degrés dans la très controversée Affaire Mohammed Al-Dura.

Philippe Karsenty

Pour la première fois, dix ans après la diffusion par la Chaîne de Télévision française France 2 d’un reportage de son correspondant permanent à Jérusalem, Charles Enderlin, prétendant montrer que cet enfant Palestinien a été tué par des tirs provenant de l’armée israélienne au carrefour de Netzarim, à Gaza, le gouvernement israélien a émis un communiqué officiel remettant sérieusement en question la version des faits telle qu’éta­yée par France 2.

Voici le communiqué émis par le Bureau du Premier ministre d’Israël:

« 1. Les conclusions dans l’Affaire Mohammed Al-Dura, et notamment le reportage de la Chaîne de Télévision allemande A.R.D., éveillent des doutes sur le bien-fondé des affirmations de la Chaîne de Télévision française France 2, telles qu’elles ont été diffusées le 30 septembre 2000, et selon lesquelles Mohammed Al-Dura aurait été tué par des tirs en provenance du poste de l’Armée israélienne au carrefour de Netzarim.

2. Il est à signaler que depuis l’incident, des méthodes ont été révélées selon lesquelles les Palestiniens ont créé et mis en scène des événements médiatiques au service de leur propagande. D’ailleurs, le journaliste à l’origine du reportage sur Mohammed Al-Dura -le cameraman Palestinien Talal Abu Rahma- avait admis dans un documentaire être au courant de ces pratiques palestiniennes. On se rappelle tout particulièrement la campagne d’horreur qui prétendait attribuer à Israël un “massacre” à Jenin, qui n’a jamais eu lieu, ainsi que l’épisode où un “mort” était tombé du brancard et avait commencé à marcher. Au vu de ces cas, on est en droit de s’attendre à ce que les médias vérifient minutieusement de tels reportages et évitent de publier des allégations non vérifiées. Il faut souligner à ce sujet que pendant des années, l’Affaire Al-Dura a servi de prétexte à certains pour inciter à la haine, à l’anti­sémi­tisme et à la violence contre des Israéliens.

3. Quoi qu’il en soit, il est clair à présent que dans l’Affaire Al-Dura, on ne devait pas faire endosser la respon­sa­bi­lité à Tsahal et à l’État d’Israël. Les éléments révélés réfutent les assertions qui avaient été alors émises à l’encontre des Israéliens, et que les médias internationaux, France 2 en tête, n’avaient jamais soumises en leur temps à un examen approfondi. Malgré la présence sur place de dizaines de photographes, aucune preuve supplémentaire, filmée ou autre, n’a jamais été fournie sur le tir israélien supposé en direction de Mohammed Al-Dura et de son père, Jamal. Même les circonstances de ce tir (la distance, l’angle, les indices sur le terrain) démontrent qu’il ne pouvait pas provenir du poste israélien.

4. Comme on s’en souvient, l’incident avait fait l’objet d’une enquête scrupu­leuse de la part de Tsahal. Cette enquête, comprenant des tests de lignes de feu, des expertises balistiques, l’ana­lyse de la documentation relatant cet incident… avait conclu à l’impossibilité de démontrer de manière claire et nette l’identité de la personne qui aurait atteint le garçon Palestinien. A ce moment-là déjà, la thèse d’un tir de Tsahal avait été sérieusement mise en doute. Selon plu­sieurs sources, dont certaines étaient proches de l’endroit où se tenaient le garçon et son père, une autre et forte probabilité a été aussi évoquée: Mohammed Al-Dura aurait été en fait atteint par le feu nourri des Palestiniens pré­sents au carrefour de Netzarim. »


Pour l’avocat français Philippe Karsenty, qui, depuis dix ans, s’escrime, avec une opiniâtreté inébranlable, à démontrer que le reportage diffusé par France 2 n’est qu’ « un faux », « une mise en scène pure et simple », le communiqué émis par le gouvernement d’Israël « réfute vigoureusement la version des faits mensongère » défendue inlassablement par France 2 et son journaliste, Charles Enderlin.

« La lettre émise par le Bureau du Premier ministre d’Israël est une première étape qui me réjouit. Les per­sonnes que j’ai rencontrées à la présidence du Conseil lors de mon récent séjour en Israël semblent avoir définitivement compris la nature de la mise en scène de France 2. On peut donc s’attendre à un prochain communiqué officiel israélien beaucoup plus ferme et accusateur contre France 2 et Charles Enderlin. Ce sera une démarche importante pour le rétablissement de la vérité dans l’Affaire Al-Dura, qui a embrasé le Proche-Orient et terni l’image d’Israël. Il faut aussi espérer que cette déclaration publique du gouvernement israélien servira d’exemple dissuasif aux journalistes occidentaux qui croient qu’il n’y a aucun prix à payer quand on diffame Israël. Charles Enderlin devra rendre des comptes pour avoir couvert pendant si longtemps une telle imposture médiatique aux conséquences planétaires », nous a dit Philippe Karsenty en entrevue depuis Jérusalem.


Source et suite: http://www.pointdebasculecanada.ca/brev ... h-news.php
Avatar de l’utilisateur
keter
 
Messages: 1297
Inscription: 21 Mai 2010 09

Retourner vers Israel et Proche Orient

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

cron