Esaie 22 codifie une attaque de l'Iran

Conflit Israélo-musulman ou David contre Goliath
-

Esaie 22 codifie une attaque de l'Iran

Nouveau messagede Reloaded » 10 Aoû 2016 18

L'ORACLE ESAIE 22 CODIFIE UNE ATTAQUE PAR DES MISSILIES IRANIENS?

Ecrit par Fabrice Statuto, Juin 2014.

Source http://www.islam-bible-prophecy.com/apo ... israel.php
Photo http://www.breakingisraelnews.com/wp-co ... issile.jpg

Esaie 22:4 C'est pourquoi je dis : Détournez de moi les regards, Laissez-moi pleurer amèrement ; N'insistez pas pour me consoler Du désastre de la fille de mon peuple. 5 Car c'est un jour de trouble, d'écrasement et de confusion, Envoyé par le Seigneur, l'Éternel des armées, Dans la vallée des visions. On démolit les murailles, Et les cris de détresse retentissent vers la montagne. 6 Élam porte le carquois ; Des chars de combattants, des cavaliers, s'avancent ; Kir met à nu le bouclier.7 Tes plus belles vallées sont remplies de chars, Et les cavaliers se rangent en bataille à tes portes. 8 Les derniers retranchements de Juda sont forcés, Et en ce jour tu visites les armures de la maison de la forêt. 9 Vous regardez les brèches nombreuses faites à la ville de David, Et vous retenez les eaux de l'étang inférieur. 10 Vous comptez les maisons de Jérusalem, Et vous les abattez, pour fortifier la muraille. 11 Vous faites un réservoir entre les deux murs, Pour les eaux de l'ancien étang. Mais vous ne regardez pas vers celui qui a voulu ces choses, Vous ne voyez pas celui qui les a préparées de loin. 12 Le Seigneur, l'Éternel des armées, vous appelle en ce jour A pleurer et à vous frapper la poitrine, A vous raser la tête et à ceindre le sac.


La géopolitique actuelle nous indique une attaque de l'Iran contre Israel via l'armement de missiles longues portée de la cysjordanie, hamas, hezbollah; ainsi qu'une intifada. C'est ce que semble indiquer les oracles aux chapitres d' Esaie 22 et Luc 21 lorsque Jérusalem sera encerclée par des "nations ennemies".

Je cite un extrait de l'article d'Europe Israel du 24 décembre 2014 : Alors que la date butoir du 24 novembre 2014 du plan d’action conjoint entre l’Iran et le P5 + 1 approche, et que les prix mondiaux du pétrole ont fortement baissé – assénant un coup à l’économie iranienne – des responsables iraniens, principalement du Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), ont lancé des appels nourris à la destruction d’Israël.

Des responsables du CGRI ont mentionné les capacités militaires (en matière de missiles) de l’Iran et des factions palestiniennes qu’il arme, alléguant que ceux-ci hâteront l’élimination d’Israël.

L’un des thèmes majeurs des déclarations des responsables du régime iranien est l’armement de la Cisjordanie. Lors d’une conférence islamique tenue à Téhéran fin novembre 2014, le guide suprême Ali Khamenei a renouvelé la promesse qu’il avait faite plusieurs mois auparavant, de doter la Cisjordanie de missiles, à l’instar de Gaza, et que la sécurité d’Israël se dégraderait de jour en jour.

Le commandant Mohammad Ali Jafari a prédit qu’Israël serait éliminé grâce aux missiles des factions de la résistance. Son adjoint, Mohammad Hossein Salami, a déclaré que la Cisjordanie deviendrait un enfer pour Israël, dont la destruction serait imminente. Le commandant du Basij Mohammad Reza Naqdi a déclaré que l’Iran était déterminé à prononcer des prières de victoire à la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem.

En outre, Hossein Sheikholeslam, secrétaire général du Comité de soutien à l’Intifada palestinienne basé à Téhéran et conseiller du président du Majlis, Ali Larijani, a déclaré que l’Iran était déterminé à répondre à l’appel du fondateur du régime iranien l’ayatollah Ruhollah Khomeini à détruire Israël. Il a exhorté les Palestiniens à lancer une Intifada, qui est le « moyen le plus pacifique » de retrouver leurs terres volées.
(1)

En premier lieu, viendra la chute de Damas (Esaie 17), la chute du régime syrien libèrera un chemin stratégique aux jihadistes pour infiltrer Israel via le sud de la Syrie. Esaie 17:1 Oracle sur Damas. Voici, Damas ne sera plus une ville, Elle ne sera qu'un monceau de ruines. Les villes d'Aroër sont abandonnées, Elles sont livrées aux troupeaux ; Ils s'y couchent, et personne ne les effraie. C'en est fait de la forteresse d'Éphraïm, Et du royaume de Damas, et du reste de la Syrie : Il en sera comme de la gloire des enfants d'Israël, Dit l'Éternel des armées. En ce jour, la gloire de Jacob sera affaiblie, Et la graisse de sa chair s'évanouira.

Viendra ensuite la prise de Jérusalem. Au verset Esaie 22:6, nous pouvons y discerner, de nos jours, une attaque de l'Iran (Elam) contre Israel, notemment via des missiles lancés depuis Gaza via le Hamas et le Liban via le Hezbollah et la Cysjordanie Esaie 22:6 Elam porte le carquois ; Des chars de combattants, des cavaliers, s'avancent ; Kir met à nu le bouclier. (*) (Kir est un territoire Moabite incluant une partie de la Cysjordanie / Elam est une région du Sud de l'Iran)

De nombreux missiles iraniens affaibliront la défense d'Israel et ouvriront ainsi la porte au bastion de jihadistes du sud syrien et Cysjordanie (régions de Kir). Une centaines de milliers d'activistes qui après la chute de Damas (Esaie 17) vont envahir Israel et Jérusalem, telles sont les prophéties de Zacharie chap. 14 et Apocalypse chap. 11, la ville sainte sera prise et assiégée par les armées de l'antichrist. Selon Psaumes 83, l'attaque se fera sur plusieurs fronts soutenue par l'iran et déclenchera une Révolte Palestinienne, une intifada tres violente afin de prendre possession de Jérusalem. Zacharie 14: 2 Je rassemblerai toutes les nations pour qu'elles attaquent Jérusalem ; La ville sera prise, les maisons seront pillées, et les femmes violées ; La moitié de la ville ira en captivité, Mais le reste du peuple ne sera pas exterminé de la ville

Esaie 22:12 vient rejoindre l'Oracle de Jésus décrit aux versets Luc 21:21,22,23. Les deux oracles décrivent l'assiègement de Jésuralem, un jour terrible. En ce jour la, l'Eternel proclamera un jour de deuil, de jeune, d'humiliation. Luc 21: 34 et Esaie 22:12-14 viennent également s'appuyer réciproquement.

Luc 21: 34 Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos coeurs ne s'appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l'improviste ;

Esaie 22:12 Le Seigneur, l'Éternel des armées, vous appelle en ce jour A pleurer et à vous frapper la poitrine, A vous raser la tête et à ceindre le sac. 13 Et voici de la gaîté et de la joie ! On égorge des boeufs et l'on tue des brebis, On mange de la viande et l'on boit du vin : Mangeons et buvons, car demain nous mourrons ! - 14 L'Éternel des armées me l'a révélé : Non, ce crime ne vous sera point pardonné que vous ne soyez morts, Dit le Seigneur, l'Éternel des armées.

Nota: Soutenez Israel dans vos prières afin que cette invasion ne tombe pas durant le jour de shabat (repos). Dans cette hypothèse des âmes pourront etre sauvées et durant leur tribulation, pourront accéder a la repentance. Matthieu 24:20 Priez pour que votre fuite n'arrive pas en hiver, ni un jour de sabbat. En Israel durant le shabat, il n'y apas de station essence, pas de bus, pas de tramway, moins de sécurité etc... difficile donc de prendre la fuite durant un tel jour, surtout pour les personnes anciennes et femmes enceintes.

Quand la géopolitique biblique rejoint la prophétie. Voici un Article d'Europe Israel, Déc 2014 - "L'Iran renforce l'arsenal ilitaire du hebolah et du hamas".

Malgré son engagement à poursuivre les négociations sur le nucléaire, l’Iran continue d’armer et de former le Hezbollah, le Hamas et le Jihad islamique palestinien.

Téhéran a fourni des roquettes, des missiles (sol-sol), des drones, des systèmes anti-aériens sophistiqués ainsi que des radars de pointe, destinés à limiter la marge de manœuvre de l’aviation israélienne, principalement au Liban.

Le Guide suprême, l’Ayatollah Khamenei, a déclaré récemment que « tous les Palestiniens devraient être munis des meilleurs armes pour combattre les Sionistes ». Il a précisé que son objectif principal est de « renforcer la résistance de ses frères arabes-palestiniens à Gaza et en (Cisjordanie) Judée et Samarie. » Ils forment, selon lui, une seule et unique entité sous la direction du Hamas…

L’Iran cherche ainsi à resserrer l’étau sur Israël, au Nord (Hezbollah), au Sud (Gaza) et à l’Est (Judée et Samarie).

Nous constatons que ces derniers mois, parallèlement aux négociations avec les Occidentaux sur l’avenir du projet nucléaire, l’Iran a enfin dévoilé le secret de la fourniture de roquettes et de missiles à des organisations terroristes. Aujourd’hui, l’Iran avoue publiquement son soutien au terrorisme anti-israélien sans aucune crainte des réactions de la part des Occidentaux.

Pour les Iraniens, la dernière opération de Tsahal à Gaza ainsi que les pourparlers sur le projet nucléaire avec les Américains renforcent leur doctrine de dissuasion, et écartent toute tentative des Israéliens de lancer des raids contre les sites nucléaires. Au départ, l’Iran craignait en effet que l’échec des négociations sur le nucléaire provoque, tôt ou tard, une attaque israélienne.

En augmentant la capacité de tir des missiles fournis au Hezbollah et aux Palestiniens, l’Iran dissuade ainsi Israël d’attaquer ses installations nucléaires. Toutefois, si Israël décidait un jour d’attaquer, les représailles iraniennes seraient alors « foudroyantes et réciproques ».

Les fournitures d’armes sont quotidiennes et passent par des contrebandes vers Gaza pour le Hamas et le Jihad islamique, et via la Syrie pour les convois destinés au Hezbollah.

Selon la presse internationale, Israël a saboté plusieurs livraisons d’armes en territoire syrien. Ces armes sont considérées comme une menace réelle à la liberté d’action de l’aviation et de la marine israéliennes et font porter un danger sur les sites stratégiques de Tsahal.

Toujours selon ces informations, le 7 décembre 2014, l’aviation israélienne aurait détruit des systèmes antiaériens de fabrication russe (probablement des S-300 SA), des missiles Fatah-110 et des drones iraniens.

La Syrie et l’Iran ont longtemps voulu acheter des S-300 de la Russie. Juste après le dernier raid attribué à Israël, et de manière inhabituelle, Moscou a protesté et a demandé des explications au gouvernement israélien. Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem a déclaré quelques semaines auparavant que la Russie fournissait à la Syrie des S-300PMU pour se défendre contre les attaques de l’aviation américaine opérant contre Daesh (l’Organisation de l’Etat islamique).

Toujours selon des dépêches parues dans la presse internationale, Israël avait déjà attaqué en janvier 2013 un convoi au Liban transportant une cargaison de missiles antiaériens S.A 17. Puis, en mai 2013, des missiles Fatah-100 à l’aéroport de Damas, et en juillet et en octobre 2013, dans le port de Lattaquié, des missiles de croisière Yakhont (P-800) ainsi que des radars destinés au Hezbollah.

Soulignons que quelques heures seulement avant l’attaque du 7 décembre 2014, l’envoyé spécial de Vladimir Poutine au Moyen-Orient, Mikhaïl Bogdanov, avait rencontré le Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, dans le cadre des cérémonies marquant le 70e anniversaire des relations diplomatiques russo-libanaises. La Russie, l’Iran et le Hezbollah ont en effet un intérêt commun à assurer la survie du régime de Bachar al-Assad. Pour cette cause, le Hezbollah paie un lourd tribut et a perdu des centaines de combattants dans la guerre civile syrienne.

Sur le front Sud, le 14 décembre 2014, lors de l’anniversaire marquant la fondation du Hamas, le porte-parole de l’organisation palestinienne, Abou Obeida, a spécialement remercié l’Iran « pour son aide financière et militaire dans le combat que le Hamas mène contre les Sionistes. » Lors de ce rassemblement populaire, le Hamas a présenté au public des roquettes antichars, qui ont réussi selon lui à « briser le mythe de l’invincibilité du char Merkava », ainsi qu’un drone de type Ababil, et des fusils de pointe destinés aux tireurs d’élite du Hamas, tous de fabrication iranienne. (2)



(1) http://www.europe-israel.org/2014/12/le ... n-disrael/
(2) http://www.europe-israel.org/2014/12/li ... -du-hamas/
Reloaded
 
Messages: 3489
Inscription: 16 Mai 2010 03

Re: Esaie 22 codifie une attaque de l'Iran?

Nouveau messagede Reloaded » 10 Mai 2018 04

Brusque accès de tension entre Israël et Iran sur le théâtre syrien

Publié le 9 mai 2018 à 21:22 - Mis à jour le 9 mai 2018 à 23:48

Les tensions entre Israël et l'Iran autour du théâtre syrien ont connu un brusque accès jeudi matin avec, pour la première fois, des tirs de roquettes directement attribués à l'Iran vers des positions israéliennes, provoquant une vigoureuse riposte de l'État hébreu en Syrie.

Après des semaines de crispations grandissantes, les premières lignes militaires sur la partie du Golan occupé par Israël ont essuyé un barrage d'une vingtaine de projectiles et roquettes déclenché selon l'armée israélienne par les forces iraniennes de l'autre côté de la ligne de démarcation en Syrie.

Les tirs n'ont pas fait de victimes et ont causé des dégâts limités selon l'armée israélienne, mais l'armée a déclenché «une action contre des objectifs iraniens en Syrie», a dit un de ses porte-parole, Avichae Adrae, sur Twitter.

«Toute intervention syrienne pour contrer cette action sera sévèrement réprimée», a-t-il prévenu.

Un correspondant de l'AFP a rapporté de fortes détonations à Damas. La télévision a retransmis en direct des images de la capitale syrienne montrant des projectiles lumineux dans le ciel et plusieurs missiles détruits selon elle par les systèmes antiaériens syriens.

Des échanges nourris de projectiles, qui auraient commencé dès mercredi soir, ont été rapportés de part et d'autre de la ligne de démarcation.

Certains missiles israéliens ont touché des bases militaires ainsi qu'un dépôt d'armes et un radar militaire, a rapporté l'agence officielle syrienne Sana sans préciser leurs emplacements. Les batteries antiaériennes syriennes ont abattu des dizaines de missiles israéliens, a-t-elle affirmé.

Rien ne permettait de dire si ces évènements constituaient simplement un accès de fièvre plus fort que les autres, ou s'ils marquaient le début d'une escalade redoutée depuis des semaines, dans un contexte d'animosité à la suite de plusieurs opérations attribuées à l'armée israélienne contre des intérêts iraniens en Syrie.

Ces tensions ont encore été avivées par les incertitudes autour de l'accord nucléaire conclu en 2015 par les grandes puissances avec l'Iran et dénoncé mardi soir par le président américain Donald Trump.

Israël se tenait prêt depuis des semaines à de possibles représailles iraniennes venues de Syrie, et attendues sous la forme probable de tirs de missiles.

C'est la première fois depuis le début de la guerre en 2011 et de l'engagement iranien en Syrie qu'Israël impute de telles frappes à l'Iran. Israël reste officiellement en état de guerre avec la Syrie. Le régime de Bachar al-Assad est par ailleurs soutenu militairement par deux des bêtes noires d'Israël, l'Iran et le Hezbollah libanais.

Les projectiles iraniens ont été tirés de la partie syrienne du Golan peu après minuit par les hommes de la brigade iranienne al-Qods, a dit à des journalistes le porte-parole de l'armée, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus.

La brigade al-Qods est chargée des opérations extérieures des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime iranien.

Suite http://www.tvanouvelles.ca/2018/05/09/n ... e-syrienne
Reloaded
 
Messages: 3489
Inscription: 16 Mai 2010 03


Retourner vers Israel et Proche Orient

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 9 invités

cron