Quand 2000 Chrétiens défilent pour Israël

Conflit Israélo-musulman ou David contre Goliath
-

Quand 2000 Chrétiens défilent pour Israël

Nouveau messagede Reloaded » 9 Nov 2012 15

-

Michel Garroté, rédacteur en chef – Je publie ci-dessous un texte de Raphaël Bondi sur les évangéliques de « l’ambassade chrétienne à Jérusalem », une entité composée de disciples du Christ Amis d’Israël. En ma qualité de journaliste catholique, j’aurais sans doute rédigé certains passages de ce texte autrement. Cela dit, il me semble opportun de donner la parole, ou, plutôt, l’écriture, aux chrétiens évangéliques amis du peuple juif, chrétiens que les médias tantôt censurent, tantôt calomnient. J’ajoute qu’il s’est toujours trouvé, au sein de l’Eglise catholique à laquelle j’appartiens, des femmes et des hommes pour rappeler à leurs coreligionnaires que le christianisme ne peut pas renier ses racines juives. Du reste, j’ai publié sur ce blog de nombreux documents à ce sujet.

-

Raphaël Bondi – Cette année , à Soukkot, organisé par l’ ambassade chrétienne de Jérusalem, les délégations chrétiennes évangélistes de tous les pays, quelques 2000 hommes et femmes ont défilé comme chaque fête de Tishri depuis une dizaine d’années, dans les rues de Jérusalem avec chacune sa bannière nationale pour manifester son amour envers Israël et son peuple ; sur cette terre même, dans sa capitale indivisible et éternelle , le pays et ses habitants légitimes les juifs , ceux de la bible, dans laquelle ces délégués croient et ont trouvé leur raison de vivre et d’ espérer , ont reçu à bras ouverts ces amis chrétiens , l’ accueil des Yerosolomitains fut enthousiaste chaleureux et reconnaissant , avec aussi des moments d’ émotion intense et de larmes versées de part et d’autre, dans les bras les uns des autres..

Ps 56 : 9- 12 » Tu comptes les pas de ma vie errante ; recueille mes larmes dans ton outre, Ne sont ‘elles pas inscrites dans ton livre ? Alors mes ennemis reculent au jour où je crie : ‘Je reconnais que Dieu est pour moi, de Dieu je loue la parole ; de l’Eternel je loue la parole; en dieu je me confie, je ne crains rien; que peuvent me faire les hommes ? »

Pour les chrétiens évangéliques dieu pourrait être imaginé comme un cercle dont la circonférence est nulle part et le centre partout, et pour eux, ce centre est Jésus- Christ , vrai Dieu, vrai homme, vrai juif .

En lui par la seule foi révélée reçue et non pas auto- fabriquée ou liée à un baptême quelconque, »l’anthropos » devient chrétien et disciple, comme seulement l’étaient les premiers disciples du nazaréen, les Natzrim, tous d’origine juive. il devient un autre Jésus-Christ sur terre et y trouve sa nouvelle identité qui est celle d’ un jeune rabbin juif de 33 ans , il est greffé sur l’ olivier juif ( Romains 9-10-11) sur la souche qui est sainte, et non pas l’ inverse . Or cet olivier a repoussé en 1947/48 sur sa terre, la Judée -Samarie, et une église messianique qui croit en Jésus y a vu le jour et grandit en croissance exponentielle, regreffée elle aussi sur la même souche, selon sa nature originelle, contrairement à celle des goyim ; c’est une troisième résurrection.

Quand le chrétien du nouveau testament , juif ou gentil , se regarde dans la glace de sa foi , il y reconnait le visage de l’ ancien testament , et quand l’ ancien testament se regarde à son tour dans ce miroir , il y aperçoit en même temps le visage du nouveau ; les deux non seulement ne sont pas incompatibles , mais s’ épousent et se renvoient la même image car : ».. mais pour l’ homme il ne trouva pas d’aide qui fut son vis à vis … , l’ Eternel Dieu forma une femme de la côte qu’il avait prise à l’ homme , et il l’ amena vers l’ homme … « (Gen. 2: 20-24). Adam la reconnut pour sa femme, car elle a été prise de lui ; c’est ainsi que l’Eglise a été prise d ‘Israël il y a 2000 ans. Mais un drame conjugal a sévi durant toute cette période. Entre les conjoints, jusqu’au meurtre de l’un des deux par l’autre, d’où venait-il ? de l’ épouse quand elle quitta le domicile conjugal à Jérusalem pour s ‘enfuir avec son amant grec à Rome , le fruit adultérin de leurs amours fut un » chrétien romain » antisémite, judéophobe.

Heureusement, l’ Esprit Saint , Rouah ah Kodesh , éclaire tout individu en son temps et cette femme adultère reconnaît, depuis Vatican II ( 1962/65) en son premier mari , l’ homme et l’ amour de sa jeunesse; certaines de ses communautés charismatiques tentent de se réconcilier avec lui … on peut divorcer et retrouver un jour de bons rapports . La Réforme calviniste, quant à elle, s’était déjà réintroduite dans son gynécée à partir du XVIe siècle.

suite http://www.dreuz.info/2012/11/quand-200 ... 28Dreuz%29
Reloaded
 
Messages: 3592
Inscription: 16 Mai 2010 03

Retourner vers Israel et Proche Orient

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 6 invités

cron