Qui est le Hamas

Conflit Israélo-musulman ou David contre Goliath
-

Qui est le Hamas

Nouveau messagede shirly » 24 Juin 2011 21

QUI EST LE HAMAS ? 

Nom : Harakat al-Muquawama al-Islamiya signifie « Mouvement de la Résistance Islamique ». La contraction du mot forme le terme « Hamas » (« Enthousiasme » en arabe).Sa branche armée s’appelle Brigades Ezzedin al-Qassam (littéralement « Adhésion à la religion »), du nom d’un moudjahidin syrien qui luttait contre la présence française en Syrie.
Le Hamas est officiellement créé en Décembre 1987 par le cheikh Yassine à Gaza. 

Le Hamas est le « frère » palestinien du mouvement des
« Frères musulmans », mouvement sunnite fondamentaliste 
égyptien créé en 1928 par Hassan al-Banna (aujourd’hui interdit 
en Egypte), dont le programme consiste à faire flotter le drapeau
 de l’islam sur l’humanité.




Historique :

En 1987, le cheikh Yassine fonde la branche palestinienne des Frères musulmans, nommée Hamas, et il est promu guide spirituel du mouvement.

Le cheikh Yassine a été condamné à 13 ans de prison par Israël en 1983 pour incitation à la haine, puis libéré un an plus tard dans le cadre d'un échange de prisonniers entre Israël et des groupes palestiniens. Incarcéré de nouveau en 1989 pour son implication dans la première 
intifada, il sera remis en liberté en 1997 à la demande du roi Hussein de Jordanie.

Dès lors, instigateur des attentats meurtriers en Israël, il sera éliminé par Tsahal le 22 mars 2004.

Le cheikh Yassine considérait tout Israélien comme une cible : Il a dit : « Est-ce qu'il y a des civils en Israël ? Ce sont tous des soldats, hommes et femmes (…). La seule différence est qu'ils portent des vêtements civils quand ils sont en Israël et des vêtements militaires quand ils viennent chez nous » (Al-Hayat, 22 mai 2002).



Le leader actuel du Hamas est Khaled Mashal, chef de la branche politique qui réside à Damas (la Syrie sert de support logistique). Mahmoud al-Zahar est le chef pour la bande de Gaza et Moushir al-Masri est le porte-parole de l’organisation.



Organisation politique : Le 7 janvier 2006, le Hamas a lancé une chaîne de télévision, « Al-Aqsa », suivant la même ligne que la télévision du Hezbollah « Al-Manar », selon un des leaders du Hamas, et comme elle, diffuserait les messages du Hamas au peuple palestinien et au monde entier. Al-Manar a été interdite en France par le CSA et le Conseil d’Etat en raison de son antisémitisme virulent.



Organisation militaire : trois organes principaux :

- Le Jihaz Aman, sorte de « police secrète », est chargé de punir les Palestiniens accusés de « collaboration » avec l’ennemi (le plus souvent par la mort).

- Al-Madjahadoum al-Filistioun s'occupe d'acquérir des armes pour le mouvement.

- Les Brigades Ezzedin al-Qassam est l’unité militaire à proprement parler. Créée en 1991,elle est composée de nombreuses factions responsables de la majorité des attentats terroristes.



Camps d’entrainements :
Le Hamas possède de nombreuses installations dans la bande deGaza, que l’AP ne cherche pas à démanteler. Il existe également des bases en Iran (au nord deTéhéran et près de Qom), au Soudan ainsi qu’au Liban (partagés avec le Hezbollah).

"Le Hamas dispose de nombreux stocks d’armes, de
laboratoires de fabrication d’explosifs et de roquettes 
Qassam. « Nous avons des scientifiques spécialisés dans 
le développement d’armes » (Salah Shehade, commandant
des brigades Ezzedin al-Qassam, 29 mai 2002, site Islam
online)."


Avatar de l’utilisateur
shirly
 
Messages: 347
Inscription: 23 Mai 2010 21
Localisation: Europe

Re: Qui est le Hamas

Nouveau messagede shirly » 24 Juin 2011 21

Objectifs:

Le Hamas encourage les groupes armés à lancer des attaques dans le but déclaré de détruire l'État israélien afin qu'un jour, « la bannière d'Allah flotte sur chaque pouce de la Palestine » (Art. 6 de sa charte).

Les objectifs du Hamas sont :
- La libération de toute la Palestine

- La création d’un Etat islamique sur toute la Palestine dans le respect de la charia

- Le refus de toute présence juive et occidentale en Palestine et, dans une moindre mesure, dans les pays musulmans

- L’opposition à l’occidentalisation de la société arabe.

Au-delà d’Israël, le Hamas exprime son souhait de voir « l’Islam gouverner de nouveaul’Andalousie, (site internet pourenfant du Hamas). « Notre objectif principal est d’établir un grand Etat islamique, fut-il panarabique ou pan-islamique » dit encore Mahmoud al-Zahar (http://www.themedialine.org/,
Septembre 2005).



Le 19 janvier 2006, à la veille de la visite du Président iranien en Syrie, Khaled Mashal a loué les propos d’Ahmadinejad sur la destruction d’Israël et la négation de la Shoah : ce sont « de vraies déclarations qui représentent les croyants, les moudjahidines » a-t-il dit, ajoutant « Tout le monde devrait avoir le courage de dire cette vérité ».

L'

idéologie:

Le Hamas reste proche idéologiquement des Frères musulmans, et cite d’ailleurs en préambule à sa charte, adoptée le 18 août 1988, une phrase d’Hassan al-Banna : « Israël existera et continuera d'exister jusqu'à ce que l'islam l'anéantisse comme il en a anéanti d'autres auparavant. (Le Martyr, Imam Hassan al Banna, de mémoire sacrée).



La charte du Hamas
→
La centralité de l’islam dans le mouvement
Art. 27 : « (…) Nous sommes incapables d'abandonner l'idée de l'instauration d'une Palestine Islamique.

→ L’impossibilité selon la charia islamique de partager la Palestine historique,
L’incompatibilité même entre une solution de paix et le principe de résistance islamique

→

L’exclusivité du jihad sur toute autre solution.: Art. 13 : « Il n'existe pas de solution à la question palestinienne, excepté le jihad. 
« Le Mouvement de la Résistance Islamique se considère le fer de lance du cercle de lutte contre le sionisme mondial » (Art. 32), et « Leur croyance stupide ne peut être vaincue que par la croyance islamique juste » (Art. 34)



Le Hamas planifie, finance et revendique des attentats dirigés contre des civils. Il glorifie l'attentat-suicide, meurtre de masse commis au moyen d'un sacrifice humain. 

Les « martyrs »
Le « shahid » (littéralement « martyr », ou « confessant ») est envoyé à la mort dans des opérations suicides après une préparation militaire et psychologique, notamment la promesse du paradis. On promet aux hommes 72 vierges et aux femmes la fidélité de leur mari.

exemple : Mère de Mahmud Alabat, mort dans une opération suicide le 15 juin 2002 (site internetdu Hamas) : « J’étais si heureuse quand j’ai donné naissance à Mahmud, de même que le jour où il a rejoint l’autre monde. J'ai prié pour que mon fils soit tué pendant l'attaque, pour qu’il soit récompensé par les [72] vierges au paradis. Je lui avais conseillé d'être fort et courageux, de ne pas craindre les Juifs , d’en éliminer le plus possible. J'ai été comblée lorsque j'ai su que mon fils avait tué des
Juifs lors de l'attaque.

Avatar de l’utilisateur
shirly
 
Messages: 347
Inscription: 23 Mai 2010 21
Localisation: Europe

Re: Qui est le Hamas

Nouveau messagede shirly » 24 Juin 2011 21

1/ La lutte armée contre Israël:

La lutte armée est inscrite dans la charte du Hamas. Le Hamas figure en tête des organisations terroristes ayant commis des attentats contre les civils israéliens depuis les accords d’Oslo en 1993.



Roquettes Qassam:

Le Hamas est la principale organisation terroriste derrière les tirs de Qassam. Les roquettes Qassam, développées par le Hamas, sont faites d’un segment rempli d’explosifs et sont pourvues d’un système de guidage. Il en existe à ce jour 3 versions, la longueur de tir étant à chaque fois rallongée. Plusieurs civils ont été tués ou blessés par ces roquettes dont des enffants.



2/ Actions sociales et éducatives:
Les activités caritatives nombreuses du Hamas lui permettent également
1) de recruter des membres auprès de la population palestinienne à des fins militaires ;
2) de récolter des fonds pour ses activités terroristes ;
Le Hamas, investissant des fonds pour les étudiants, recrute beaucoup dans les Universités (cas de l’Université Al-Najahde Naplouse où de nombreux responsables du Hamas à Naplouse ont débuté leur activisme comme étudiant ou professeur à l’Université).

De nombreuses actions visent à enrôler les plus jeunes :
Participation à des rassemblements et des parades du Hamas , sites internet pour enfants, prises en charge d’orphelins etc.

Le système social complexe mis en place vise aussi à garantir la sécurité financière des combattants palestiniens et de leurs familles. Ce qui permet la création d'un fondement social solide capable d’insuffler son idéologie dans l’esprit des combattants. « Il est nécessaire d'instiller l'esprit du jihad dans le coeur de la nation afin que le peuple confronte l'ennemi et rejoigne les rangs des combattants. Il est nécessaire que(…) les masses instruites, spécialement les jeunes et les imams du mouvement, prennent part à l'opération d'éveil. » (Art. 15 de la charte du Hamas).




En 1996, le Hamas n’a pas participé aux premières élections législatives palestiniennes pour ne pas cautionner les accords d’Oslo. « Aujourd'hui, le contexte politique a changé. Oslo est mort, l'intifada et la résistance ont changé la réalité. (…) Le peuple palestinien sait que l'intifada et la résistance sont l'unique recours » (Ismaïl Hania, haut responsable du Hamas,
Al-Jazeera, 18 janvier 2006).

Depuis 2005, le Hamas cherche, comme l’a fait le Hezbollah au Liban, à blanchir son image auprès de la communauté internationale. Le Hamas, qui gère déjà plusieurs municipalités,
s’est baptisé « Parti de la réforme et du changement » pour les élections législatives palestiniennes du 25 janvier 2006.


Le Hamas se pose en sauveur du peuple palestinien en promettant de lutter contre l'anarchie, la corruption et la pauvreté tout en poursuivant la lutte armée contre Israël.




Juillet 2005 : dans une interview au Corriere Della Sera, Mahmoud al-Zahar, à la question« Le Hamas est-il prêt à la coexistence avec Israël dans les frontières de 67 ? », la réponse du chef terroriste fut : « Non, jamais, "Toute la Palestine sera musulmane et Israël disparaîtra de la surface de
la terre ».




Le Hamas dispose d’un concept, la Hudna, la « trêve », qui lui permet de suspendre un temps ses activités contre Israël. Mais l’acception islamique de ce terme – très bien comprise dans le monde musulman - signifie une suspension temporaire des actions hostiles, le but étant que « la lutte continue jusqu’à ce que le dernier Juif ait quitté le pays [toute la Palestine 
historique, Israël compris] ». Même si cela doit « prendre des dizaines d’année » (Al-Rantissi,Haaretz et New York Times, 18 juin 2003).



Dans une interview à la radio Al-Shark (10 décembre 2005), Khaled Machal a déclaré :« Nous conduirons notre campagne nationale d’une façon qui bénéficiera à la situation palestinienne. De temps en temps, nous apaiserons la situation et parfois nous l’aggraverons ».



Le 30 août 2005, dans une interview à Newsweek, Al-Zahar précise que la poursuite de la lutte armée contre Israël était le bon choix et que le Hamas n’a nullement l’intention d’adopter une politique de négociations avec Israël, désirant au contraire rompre toute normalisation avec cet Etat.

Mahmoud Al-Zahar, dans une publicité télévisée en vue des élections législatives palestiniennes de Janvier 2006 (Télévision de l’AP, 17 janvier 2006), déclare : « Nous ne reconnaissons pas l’ennemi sioniste, ni son droit à être notre voisin, ni à rester sur cette terre, ni à posséder un pouce de cette terre ».



Le Hamas bénéficie d’un soutien financier de pays arabes (en particulier l’Arabie-Saoudite et l’Iran) et exploite un large réseau d’organisations dites « caritatives » en Europe, en Asie aux USA et au Canada. Son budget annuel est estimé à 30 millions de dollars dont 10 proviendraient de l’Iran et 10 de dons privés.La Fondation de Charité Al-Aqsa, qui fournit un soutien quasi-exclusif aux institutions du Hamas, compte parmi les principales fondations du Hamas en Europe.

La fondation possède des locaux en Allemagne, Belgique, Hollande (déclaré illégal en juin 2003), et au Danemark.
La justice allemande a ordonné le 3 décembre 2004 à la branche allemande de la fondation de cesser ses activités. La justice a décrété que la fondation soutenait et promouvait les attaques terroristes anti-israéliennes du Hamas et qu’il était impossible d’isoler les activités sociales du Hamas de ses activités terroristes.



Le Hamas est classée
« organisation terroriste » depuis 2003 par les USA. L’Union Européenne a mis les Brigades Ezzedin al-Qassam sur la liste européenne des organisations terroristes en 2001, puis la totalité du Hamas sur cette liste en 2003.

Le 19 Juillet 2005, le Président Chirac a déclaré : « Le Hamas est une organisation terroriste qui ne peut être un interlocuteur de la communauté internationale tant qu'il ne renonce pas à la violence et ne reconnaît pas le droit à l'existence d'Israël. C'est la position de l'Union 
européenne ; elle est sans ambiguïté et ne changera pas. »

http://bouclierdamour.over-blog.com/article-26283584.html
Avatar de l’utilisateur
shirly
 
Messages: 347
Inscription: 23 Mai 2010 21
Localisation: Europe


Retourner vers Israel et Proche Orient

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 13 invités

cron