Djihad satanique en Irak

L'implication de l'islam dans les guerres et genocides.

Djihad satanique en Irak

Nouveau messagede Reloaded » 11 Aoû 2014 11

Irak : déploiement massif des forces de sécurité à Bagdad

Les US évacuent du personnel à Erbil alors que le 1er ministre irakien s'en prend à son président

Safin Hamed (AFP)

Bagdad - Des forces de la police irakienne, de l'armée et des unités antiterroristes ont été déployées en nombre dans des zones stratégiques à Bagdad dans la nuit de dimanche à lundi, a-t-on appris lundi de sources sécuritaires.

Il y a une forte présence de membres de la sécurité, de la police et de l'armée, spécialement autour de la 'zone verte', un quartier hautement protégé où sont basées les institutions clé du pays, a indiqué un haut responsable de la police à l'AFP.

Ce déploiement a débuté vers 19H30 GMT, 90 minutes avant que le Premier ministre annonce à la télévision d'Etat qu'il allait déposer une plainte contre le président Fouad Masoum pour avoir violer la Constitution.

Ces mesures de sécurité sont très inhabituelles et ressemblent à celles que nous imposons pour un état d'urgence, a déclaré ce haut responsable de la police.

De nombreuses rues ont été fermées, ainsi que plusieurs ponts-clé, a précisé un responsable au ministère de l'Intérieur. Tout est lié à la situation politique, a-t-il ajouté.

Aujourd'hui je vais déposer une plainte devant la Cour fédérale contre le président, a déclaré Nouri al-Maliki dans une déclaration surprise retransmise à minuit (21h00 GMT) par la télévision d'Etat.
500 Yazidis enterrés vivants

Par ailleurs les djihadistes de l'Etat islamique ont assassiné au moins 500 membres de la minorité religieuse yazidie depuis le début de leur offensive au nord de l'Irak et les ont inhumés dans des fosses communes, a déclaré le ministre irakien des Droits de l'Homme, dimanche.

Mohamed Chia al Soudani a dit détenir la preuve que les extrémistes sunnites ont enterré vivant certaines de leurs victimes, dont des femmes et des enfants.

Il a ajouté que l'EI avait enlevé environ 300 femmes pour en faire des esclaves.
Les Etats-Unis évacuent leur personnel d'Erbil

En outre, de leur côté les Etats-Unis ont évacué une partie du personnel de leur consulat dans la ville kurde irakienne d'Erbil alors que les militants de l'Etat islamiste menaient une offensive, a annoncé dimanche le Département d'Etat.

L'annonce du départ de certains membres du personnel du Consulat général à Erbil était incluse dans le dernier communiqué du Département d'Etat mettant en garde les voyageurs désireux de se rendre en Irak. L'annonce, deux jours après la difffusion d'une première annonce du même genre à l'adresse des voyageurs, n'a pas fourni de détails et n'a pas précisé le nombre de personnes concernées ni leurs fonctions.

Le communiqué a souligné que l'évacuation ne concernait qu'un nombre limité de membres du personnel et qu'ils avaient été relogés au Consulat général de Bassorah (sud de l'Irak) et dans l'unité de soutien à l'Irak à Amman en Jordanie.

Certains membres de l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad ont également été relogés à Bassorah et Amman, mais cette évacuation avait déjà débuté le mois dernier.

Les Etats-Unis ont entamé vendredi une campagne de frappes aériennes pour empêcher l'avance des combattants sunnites de l'Etat islamique, qui ces derniers jours se sont rapprochés d'Erbil, la capitale du Kurdistan irakien.

Le président américain Barack Obama avait justifié les frappes aériennes en partie pour protéger les personnels américains stationnés à Erbil.
20 à 30 000 Yazidis isolés sans vivre dans les montagnes

Par ailleurs, un responsable kurde au point de passage de Fishkabour, à la frontière, a indiqué que 30.000 personnes étaient arrivées de Syrie, après avoir fui les montagnes.

Les forces kurdes sont parvenues à faire passer en Syrie 30.000 Yazidis, en majorité des femmes et des enfants, puis à les faire revenir au Kurdistan irakien, a expliqué Shawkat Barbahari.

Des milliers d'habitants appartenant à la minorité kurdophone des Yazidis ont été chassés de chez eux lorsque les Djihadistes de l'Etat islamique (EI) se sont emparé la semaine dernière de la ville de Sinjar, l'un de leurs bastions.

Ils sont depuis terrés, terrorisés, dans les montagnes, par des chaleurs extrêmes, sans vivres ni eau.

A lire sur le même sujet : Qui sont les Yézidis d'Irak?

La plupart ont traversé la frontière samedi et dimanche, l'opération continue ; on ne sait vraiment pas combien sont encore coincés dans les montagnes, a ajouté M. Barbahari.

Selon la députée yazidie Vian Dakhil, de 20.000 à 30.000 réfugiés ont réussi à fuir et se trouvaient désormais dans la région autonome du Kurdistan irakien. Mais il en reste des milliers dans la montagne, a ajouté celle qui est devenue le visage de cette minorité après que l'image de ses larmes en plein milieu d'une session parlementaire ont fait le tour du monde.

Le passage n'est pas sûr à 100%, selon elle, il y a toujours un risque.

Signe de la difficulté à connaître le nombre exact de personnes ayant fui et combien d'entre elles se trouvent encore sur la soixantaine de kilomètres des monts Sinjar, un responsable du bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires a pour sa part déclaré que de 15.000 à 20.000 réfugiés avaient pu fuir les monts Sinjar.

Les autorités locales nous ont informés qu'entre 15.000 et 20.000 personnes avaient fui et traversé la Syrie pour revenir en Irak, a affirmé David Swanson à l'AFP.

Il a souligné que l'ONU n'était pas directement impliquée dans l'exfiltration des déplacés, et qu'il ne pouvait confirmer ces chiffres. Mais, a-t-il ajouté, elle se tient prête à aider tous ceux qui seront passés dans la province de Dohouk, dans le Kurdistan.
Safin Hamed (AFP)

Depuis vendredi, les Etats-Unis mènent des frappes aériennes contre des positions djihadistes, première implication directe depuis le départ de leurs troupes d'Irak il y a près de trois ans.

La Grande-Bretagne a commencé à larguer dimanche de l'aide humanitaire aux populations menacées par l'avancée des Djihadistes de l'Etat islamique dans le nord de l'Irak, a annoncé un porte-parole du ministère britannique du développement international à l'AFP.

De son côté, le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius effectue dimanche un déplacement en Irak, à Bagdad puis à Erbil, capitale de la région autonome du Kurdistan irakien où il doit rencontrer le président Massoud Barzani, a-t-on appris auprès du Quai d'Orsay.

A lire sur le même sujet : Paris et Londres lancent une aide humanitaire en Irak

http://www.i24news.tv/fr/actu/internati ... uir-sinjar
http://www.islam-bible-prophecy.com/profecias-biblicas/
propheties-fin-des-temps/islam-dans-livre-apocalypse-t5620.html
Reloaded
 
Messages: 3503
Inscription: 16 Mai 2010 03

Re: Djihad satanique en Irak

Nouveau messagede Reloaded » 13 Aoû 2014 10

Irak : 500 Yazidis tués et enterrés dans des fosses communes, selon Bagdad

Le ministère irakien des Droits de l'Homme a affirmé, dimanche, avoir découvert une fosse commune dans laquelle l'EIIL aurait inhumé au moins 500 Yazidis, dont certains, enterrés vivants, seraient des femmes et des enfants.

Les djihadistes de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL) ont assassiné au moins 500 membres de la minorité religieuse yazidie depuis le début de leur récente offensive dans le nord de l'Irak. Ils les ont inhumés dans des fosses communes, a annoncé, dimanche 10 août, Mohamed Chia al-Soudani, le ministre irakien des Droits de l'Homme, à Reuters.

Le ministre a en outre confirmé "disposer de preuves évidentes auprès de Yazidis ayant fui Sinjar et de certains ayant échappé à la mort, mais aussi à partir d'images de scènes de crimes". Les clichés montrent les extrémistes sunnites enterrer certaines de leurs victimes vivantes, parmi lesquelles des femmes et des enfants. Mohamed Chia al-Soudani a par ailleurs ajouté que l'EIIL avait enlevé environ 300 femmes pour en faire des esclaves.

"Certaines victimes, dont des femmes et des enfants, ont été enterrées vivantes dans des fosses communes éparpillées dans et autour de Sinjar", a affirmé le ministre irakien des Droits de l'Homme. "Sur certaines images que nous avons obtenues, des cadavres de Yazidis sont alignés après avoir été tués d'une balle dans la tête, tandis que des combattants de l'État islamique se réjouissent et agitent leurs armes au-dessus des corps", a-t-il ajouté.

Les Yazidis, une minorité adepte d'un culte pré-islamique

Sinjar est le berceau de la communauté yazidie, issue de la minorité kurde d'Irak et adepte d'un culte pré-islamique considéré comme "diabolique" par les radicaux sunnites de l'EIIL. La progression des djihadistes dans le nord de l'Irak a entraîné l'exode de dizaines de milliers de Yazidis ou de membres de la minorité chrétienne.

Les combattants de l'EIIL auraient donné jusqu'à dimanche midi à 300 familles yazidies pour se convertir à l'islam ou périr, d'après Mohamed Chia al-Soudani.

Le but de ces déclarations semble être d'inciter les États-Unis et d'autres pays occidentaux à agir concrètement en soutien aux autorités de Bagdad. "Il relève désormais de la responsabilité de la communauté internationale d'adopter une position ferme contre l'État islamique pour parvenir à un consensus sur une décision légitime de déclencher une guerre [...], pour arrêter les génocides et les atrocités contre les civils", a soutenu Mohamed Chia al Soudani.

Avec Reuters

Première publication : 10/08/2014
Reloaded
 
Messages: 3503
Inscription: 16 Mai 2010 03


Retourner vers Les Djihads Islamiques

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron