Cruauté sans nom

Actualité sur la zone la plus instable de la planete
-

Cruauté sans nom

Nouveau messagede audrey » 4 Fév 2013 21

Arabie saoudite : peine légère pour un prédicateur ayant violé, torturé et tué sa fille de 5 ans

2013-02-02 16:26
La charia ne prévoit pas de sanction pour le père qui tue son enfant (lire ICI). C'est cette loi d'allah le clément et le miséricordieux que les Saoudiens veulent exporter partout dans le monde.



_____________________

Un prédicateur saoudien qui a violé et torturé à mort sa fille de cinq a été condamné à payer le «prix du sang» à la mère après avoir purgé une courte peine de prison, ont déclaré des activistes samedi.

Selon des activistes, Lamia al-Ghamdi a été admise à l'hôpital le 25 décembre 2011 avec de multiples blessures dont le crâne fracassé, des fractures aux côtes et au bras gauche, des ecchymoses et des brûlures graves. Elle a succombé à ses blessures le 22 octobre.

Fayhan al-Ghamdi, un prédicateur islamique régulièrement invité sur les plateaux des chaînes de télévision musulmanes, a avoué avoir utilisé des câbles électriques et un bâton pour infliger des sévices à sa fille, affirment les activistes du groupe «Women to Drive» dans un communiqué. Elles disent que le père avait des doutes sur la virginité de son enfant et l’avait fait examiner par un médecin.

Randa Al-Kaleeb, une travailleuse sociale de l'hôpital où la fillette a été admise, a déclaré que le dos de l’enfant avait été brisé et qu’elle avait été violée «partout», selon le groupe. La mère a indiqué avoir été informée par le personnel hospitalier que «le rectum de sa fille avait été déchiré et que le père avait tenté de le refermer en le brûlant ».

Selon les activistes, le juge a déterminé que la poursuite n'avait droit qu'à «l’argent du sang» (indemnité versée au plus proche parent de la victime selon le droit islamique) et que le temps passé en prison depuis la mort de la fillette était une peine suffisante ».

Trois activistes saoudiennes, dont Manal al-Sharif, ont dénoncé la décision. La décision est basée sur les préceptes de la charia stipulant qu'un père ne peut être exécuté pour le meurtre de ses enfants, ni le mari pour le meurtre de sa femme, ont dit les activistes.

Source : Saudi preacher gets off light for raping, killing daughter, Globalpost, 2 févrrier 2013. Traduction par Poste de veille
Avatar de l’utilisateur
audrey
 
Messages: 7
Inscription: 23 Jan 2011 12

Re: Cruauté sans nom

Nouveau messagede Abba » 4 Fév 2013 22

Merci Audrey pour cette info (horrible)
Avatar de l’utilisateur
Abba
 
Messages: 447
Inscription: 3 Fév 2012 20

Re: Cruauté sans nom

Nouveau messagede Morpheus » 4 Fév 2013 22

Re: Cruauté sans nom


oh que si elle porte un nom
Avatar de l’utilisateur
Morpheus
Administrateur du site
 
Messages: 4273
Inscription: 14 Mai 2010 00
Localisation: Suisse

Re: Cruauté sans nom

Nouveau messagede yacoub » 5 Fév 2013 15

x17 x31
Mahomet, le Beau Modèle, a épousé alors qu'il était âgé de 53 ans la petite Aïcha, alors à peine âgée de 6 ans.
Il l'a vu en rêve et donc a cru qu'Allah lui odonnait de l'épouser.

De l'âge de 6 ans jusqu'à 9 ans, Mahomet se contentait de se masturber entre les cuisses de Aïcha.
Quand il éjaculait, il obligeait la pauvre petite à aller sa djalaba.

Les musulmans l'imitent car c'est Allah qui le demande.

les Aïcha du 21 éme siècle
Avatar de l’utilisateur
yacoub
 
Messages: 4392
Inscription: 4 Juil 2010 13
Localisation: France


Retourner vers Moyen Orient

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron