Erdogan, les musulmans le considerent comme Dieu !

Antichrist et Armageddon - la Bible prophétise contre l'islam
-

Erdogan, les musulmans le considerent comme Dieu !

Nouveau messagede Reloaded » 11 Avr 2018 15

ERDOĞAN VIENT D'ETRE DECLARE LEADER DU MONDE MUSULMAN

Ecrit par Walid Shoebat, le 27/12/2015.
Traduction : Sylvain pour http://www.islam-bible-prophecy.com

http://www.islam-bible-prophecy.com/apo ... christ.jpg
Légende de la photo : durant un meeting d'Erdogan a Istamboul, des supporters portaient le nom d'Erdogan sur leur front. Tout comme les djihadistes portent durant le djihad, un bandeau avec le nom d'Allah écrit dessus.

Sur la droite, Hayrettin Karaman, le principal législateur de Fatwa en Turquie qui annonce pour promouvoir Erdoğan comme calife du monde musulman

Ci-dessous, nous allons discuter d'une multitude de références bibliques pour montrer à quel point cet homme correspond à ce que l'Écriture appelle «l'homme du péché», mais avant de le faire 2016 donnera beaucoup à suivre concernant la montée de la Turquie vers un système de Califat, dont l’initiation a été déclenchée lorsque, ce vendredi, Hayrettin Karaman, principal législateur de fatwa d'Erdoğan, a publié quelques déclarations très étranges.

Comme il l’écrit pour Yeni Safak, le principal journal pro-Erdoğan sous le contrôle d’Erdoğan à Istanbul. Dans son article concernant le nouveau système présidentiel qu’Erdoğan veut mettre en place, Karaman défend désespérément Erdoğan et déclare ce que nous disions tout le long qu’ils allaient faire ; c’est-à-dire que Erdoğan va bientôt devenir le calife pour tous les musulmans. Ce qui suit est une présentation de la partie passionnante où dans un article Hayrettin Karaman a écrit:

« Au cours du débat sur le système présidentiel, voici ce que tout le monde doit faire en tenant en compte de la direction de l’intérêt national du monde et de l’avenir du pays et en ne se focalisant pas sur le parti ou une personne en particulier. Est-ce que ce [système présidentiel] ressemble au système du Califat islamique en termes de son mécanisme ? Dans ce système les gens choisissent le chef, le Prince et puis tous font serment de Bay’ah[allégeance], puis le président choisi nomme la bureaucratie gouvernementale la plus élevée et il ne peut s’immiscer dans le système judiciaire , où le Comité vérifiera la législation indépendamment du Président » Hayrettin Karaman

Cette seule déclaration implique une multitude de conséquences prophétiques. Bay'at, tel que l’Islam appelle, qui est de « donner allégeance », est la marque de l’Antichrist comme Jean l’a annoncé : « mais la blessure mortelle avait été guérie ! Le monde entier s’émerveillait de ce miracle et a donné allégeance à la bête » (Apocalypse 13:3). Et cet homme à qui est donné allégeance est appelé « Le Prince », exactement comme prédit dans Daniel 09:26.

Erdoğan est qualifié pour être le « roi au visage audacieux » (Daniel 08:23)

Karaman est le principal islamiste législateur de fatwa en Turquie, un des principaux hommes de main d’Erdoğan et un pratiquant de Muruna, la licence des frères musulmans pour sanctionner l’interdiction islamique dans le cas du Jihad, ce qui signifie que le Mufti peut plier la charia islamique pour produire des fatwas favorables, donc tout ce qu’il faut pour établir un califat islamique. Osée 12:7 nous dit de l’Antéchrist : « Il est un marchand; il y a en sa main des balances trompeuses; il aime à faire des extorsions. » La « balance de tromperie » est exactement comment la doctrine islamique de trois décennie, Muruna, est définie comme la «Doctrine de l’équilibre» où un musulman peut équilibrer entre le bien et le mal et est sanctionné pour faire le mal pour arriver à obtenir la victoire. « Il sera un maître de la tromperie et deviendra arrogant ; Il détruira beaucoup sans avertissement. » (Daniel 08:25)

Comme l’estime aujourd’hui Zaman, le califat d’Erdoğan en sera un de corruption par le biais du Muruna tout en lui donnant pleine allégeance :

Voici comment Erdoğan a pu légitimer les pratiques frauduleuses et illégales des hommes d’affaires et politiciens islamistes. Cela comprend l’obtention de crédit bancaire avec intérêt, un système non autorisé par l’Islam mais qui est sanctionné par Muruna, des dons d’énormes quantités d’argent aux organismes de bienfaisance des politiciens en échange d’obtention de marchés publics et de contrats, et en faisant même tuer des gens au profit de l’État. Comme Ali Bulaç l’a écrit il y a quelque temps, Erdoğan a commencé à obtenir ces fatwas après être devenu maire d’Istanbul en 1994.

Selon la théorie générale de l’Islam politique, les relations entre ceux qui dirigent et ceux qui sont conduits repose sur un « contrat d’allégeance. » Ceux qui sont conduits déclarent, par l’intermédiaire de leurs représentants, qu’ils obéissent à leur chef, abandonnant ainsi la totalité de leurs droits politiques — sans condition — à celui-ci. Et le contrat établit les paramètres pour les deux parties : le chef conduira à juste titre, tandis que ceux qui sont conduits seront obéissants. En attendant, dans les traditions de l’Islam politique, ceux qui utilisent leur pouvoir de cette manière sont appelés « califes. » Et un califat est, pour les dirigeants se basant sur des références religieuses dans le monde islamique, le nom du système vers lequel ils se tourneront inévitablement.

Suite http://www.islam-bible-prophecy.com/apo ... n-dieu.php
Reloaded
 
Messages: 3412
Inscription: 16 Mai 2010 03

Retourner vers Prophéties et Fin des Temps

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 12 invités

cron