Israel - La guerre des six jours - La main de Dieu était là

Antichrist et Armageddon - la Bible prophétise contre l'islam
-

Israel - La guerre des six jours - La main de Dieu était là

Nouveau messagede Morpheus » 11 Déc 2010 04

Excellent livre L'Islam dans le livre apocalypse (Version francaise)

http://www.islam-bible-prophecy.com/apocalypse/

Image



David contre Goliath

1967, la bete mortellement blessée tente de réssuciter (apres sa défaite via l'empire ottoman) autour d'une reunification des pays arabo-musulmans afin de detruire Israel

La guerre des Six Jours est une guerre qui opposa, du 5 juin au 10 juin 1967, Israël à une coalition (la Ligue arabe) formée par l'Égypte, la Jordanie, la Syrie et l'Irak. Cette guerre fut déclenchée comme une « attaque préventive » d'Israël contre ses voisins arabes, à la suite du blocus du détroit de Tiran aux navires israéliens par l'Egypte le 23 mai 1967 (les Israéliens avaient préalablement annoncé qu'ils considéreraient cet acte comme un casus belli)[1]. Au soir de la première journée de guerre, la moitié de l'aviation arabe était détruite. Et au soir du sixième jour, les armées égyptiennes, syriennes et jordaniennes étaient défaites[2]. Les chars de Tsahal bousculèrent leurs adversaires sur tous les fronts. En moins d'une semaine, l'État hébreu tripla sa superficie : l'Egypte perdit la bande de Gaza et la péninsule du Sinaï, la Syrie fut amputée du plateau de Golan et la Jordanie de la Cisjordanie et Jérusalem-Est.


A la suite d’une guerre éclair de six jours, l’Etat hébreu occupe le Sinaï, le Golan, la Cisjordanie, Gaza et Jérusalem-Est.


Et les propheties se réalisent


Prophetie Abdias 1

19 Et la maison de Jacob sera un feu, et la maison de Joseph une flamme, et la maison d'Esaü du chaume : ils s'allumeront parmi eux, et les consumeront; et il n'y aura rien de reste dans la maison d'Esaü : car l'Eternel a parlé. Ils (les israelites) posséderont le midi, [savoir], la montagne d'Esaü, et la campagne, [savoir], les Philistins; et ils posséderont le territoire d'Ephraïm, et le territoire de Samarie; et Benjamin possédera Galaad.

20 Et ces bandes des enfants d'Israël qui auront été transportés, posséderont ce qui était des Cananéens, jusques Sarepta; et ceux de Jérusalem qui auront été transportés, posséderont ce qui est jusques Sépharad; ils le posséderont avec les villes du midi.


Cette identification du peuple d'Edom avec les palestiniens devient plus claire à partir d'une lecture attentive de Abdias 19. Il est question de territoires, ceux qui contrôlent certains territoires en Terre sainte viendront à posséder des territoires supplémentaires... Dans ce verset nous pouvons voir que les Israélites reprennent des zones que les Edomites leur ont jadis volé. N'est ce pas ce qui s'est passé depuis 1948 ? Le territoire de l'état israelien s'est agrandit progressivement. C'est également ce qui est en train de se passer aujourd'hui avec les "colonies" israeliennes. Cette prophétie identifie avec une probabilité très forte les Edomites aux Palestiniens.

Le Sud (le Néguev, actuellement détenus par les Israéliens) ; les montagnes d'Esaü (sud de la Jordanie et peut-être la région d'Hébron, le sud de la Cisjordanie actuellement peuplées par des Palestiniens) ; la plaine (le Shéphélah, ou plus bas collines entre la région montagneuse centrale de l'Est et la plaine côtière à l'ouest, actuellement peuplées par des israliens) ; Philistins (dont la plupart est maintenant la bande de Gaza, territoire concquis qui a été donné aux Palestiniens). ; Les juifs Shéphélah posséderont le territoire d'Ephraïm et les domaines de la Samarie (nord de la Cisjordanie, maintenant concquis pendant la guerre mais donné aux Palestiniens). ; Benjamin (la région autour de Jérusalem, actuellement détenues par les Israéliens) ; Gilead (nord de la Jordanie).
Avatar de l’utilisateur
Morpheus
Administrateur du site
 
Messages: 4334
Inscription: 14 Mai 2010 00
Localisation: Suisse

Re: Israel - La guerre des six jours - La main de Dieu était

Nouveau messagede Morpheus » 11 Déc 2010 04

L'attaque d'Israël [modifier]

La plus grande force aérienne des armées arabes était en Égypte. Leurs avions étaient tous récents et de conception soviétique. Ils possédaient également 45 bombardiers moyens Tu-16 capables d'attaquer des cibles civiles ou militaires israéliennes. Toutefois, les infrastructures défensives égyptiennes étaient relativement faibles et ils ne disposaient pas non plus de bunkers pour protéger leur aviation en cas d'attaque.

Le lundi 5 juin 1967 à 7h45, survolant la Méditerranée à très basse altitude pour éviter les radars, l'aviation israélienne attaqua l'Égypte où la plupart des avions de chasse et leurs pilotes étaient comme à leur habitude au sol après leur première patrouille de la matinée comme les services secrets israéliens l'avaient observé. La totalité de l'aviation israélienne est conservée tandis que seuls 12 intercepteurs seulement sont gardés en réserve pour protéger l'espace aérien israélien. En 500 sorties, Israël détruisit 309 des 340 avions militaires égyptiens. Cela représentait un succès au-delà des espérances des stratèges israéliens, qui avaient élaboré ce plan depuis longtemps. Les pertes israéliennes furent de 19 appareils, pour des causes techniques principalement. Cela eut pour conséquence une supériorité aérienne totale de l'aviation israélienne durant tout le conflit, supériorité dont dépendit en grande partie la victoire écrasante d'Israël.

La situation en Égypte et en Israël au soir du premier jour [modifier]

L'Égypte vit depuis longtemps sous la censure et la propagande pour mobiliser l'opinion arabe. Au soir du premier jour, alors que la situation des troupes égyptiennes est catastrophique, la radio diffuse l'annonce de grandes victoires et insiste sur le fait que des avions israéliens ont été abattus. Le peuple est en fête, surtout au Caire où les gens descendent dans les rues fêter une victoire qu'ils croient acquise. Nasser n'apprend que tard dans la soirée par un coup de fil de son chef d'état-major que son armée est en déroute. Nasser est anéanti, mais choisit à contrecœur de ne rien révéler au peuple[réf. nécessaire]. En Israël, la radio israélienne diffuse seulement l'annonce du début des combats, sans dire les vainqueurs. La seule chaîne de télévision en Israël étant égyptienne, la population croit à un désastre.


La frontière entre l'Egypte et Israël aux environs de Eilat, en 2008 Bande de Gaza et péninsule du Sinaï [modifier]

Bénéficiant de l'avantage acquis par l'aviation, l'armée de terre israélienne attaqua les forces égyptiennes stationnées dans le Sinaï. Privées de soutien aérien, celles-ci ne furent non seulement pas capable de faire face, mais les officiers supérieurs ne purent coordonner une retraite en ordre. Les jours suivants, l'armée israélienne conquit facilement le désert du Sinaï.

Le 8 juin, l'Égypte accepte le cessez-le-feu.

Cisjordanie [modifier]

Suite de la guerre : dégagement par les Israéliens de l'esplanade devant le Mur occidental à Jérusalem en juillet 1967Le premier jour de guerre était un désastre pour l'armée égyptienne, mais la radio diffusait des annonces de victoire. Au contraire, les communiqués de l'armée israélienne disaient seulement que des combats avaient été engagés. Israël brouillant les communications, le roi Hussein de Jordanie tout comme le général (égyptien) de ses armées croyaient à la victoire de l'Égypte. L'armée jordanienne se mit à bombarder Israël et occupa le quartier général des Nations Unies à Jérusalem le 5 juin. Le ministre de la défense israélien Moshe Dayan, au vu de la facilité qu'avaient ses troupes au Sinaï, rappela des forces à Jérusalem. L'aviation israélienne détruisit celle de la Jordanie, tandis que les parachutistes israéliens encerclaient puis prenaient le contrôle de tout Jérusalem et de toute la rive occidentale du Jourdain le 7 juin.


Historique de la frontière sur le plateau du GolanLe cessez-le-feu israélo-jordanien prend effet le 7 juin au soir.

Plateau du Golan [modifier]

Jusqu'au 9 juin, les combats sur la frontière syro-israélienne s'étaient limités à des bombardements. Mais le 9 juin, après avoir intercepté un télégramme qui le convainc que les soviétiques n'ont pas l'intention d'intervenir, Moshe Dayan décide de lancer l'armée israélienne à la conquête du plateau du Golan. Ce plateau représente une hauteur stratégique importante pour Israël. La Syrie étant un allié de l'Union Soviétique, l'armée israélienne n'a que quelques heures pour avancer avant de se voir imposer un cessez-le-feu par l'URSS et les États-Unis. Et c'est ce qui arrive en effet, les deux super puissances imposent un cessez-le feu à la Syrie et à Israël dès le lendemain. Le cessez-le-feu israélo-syrien prend effet le 10 juin au soir, mettant fin à la guerre des Six jours[4].

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_des_Six_Jours
Avatar de l’utilisateur
Morpheus
Administrateur du site
 
Messages: 4334
Inscription: 14 Mai 2010 00
Localisation: Suisse


Retourner vers Prophéties et Fin des Temps

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 20 invités

cron