Jubilee - Annee sainte, de misericorde, de liberation

Antichrist et Armageddon - la Bible prophétise contre l'islam
-

Jubilee - Annee sainte, de misericorde, de liberation

Nouveau messagede Reloaded » 13 Juil 2014 17

A lire http://www.sourcedevie.com/lire-la-bibl ... que-25.htm

Le long chapitre consacré à l'année jubilaire ne laisse pas de surprendre : on y trouve des dispositions très concrètes sur le repos de la terre, la libération des esclaves ou la remise des dettes.

Le repos de la terre

Dans la Bible, l'année jubilaire est d'abord une année où l'on se repose comme Dieu lui-même, selon Gn 2,1-4a, s'est reposé au septième jour de la création. La terre est concernée : ''Ce sera un Jubilé pour vous que la cinquantième année : vous ne sèmerez pas, vous ne moissonnerez pas ce qui aura poussé tout seul, vous ne vendangerez pas la vigne en broussaille, car ce sera un jubilé, ce sera pour vous une chose sainte…'' (Lv 25,11-12)

Lors des années sabbatiques (tous les 7 ans) ces prescriptions valaient déjà : ''Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, la terre observera un repos sabbatique pour le Seigneur. Pendant six ans, tu sèmeras ton champ Pendant six ans, tu tailleras ta vigne et tu en ramasseras la récolte. La septième année sera un sabbat, une année le repos pour la terre, un sabbat pour le Seigneur.'' (Lv 25,2-4) Elles soulèvent un problème très pratique. L'année jubilaire succède à une année sabbatique. Cela veut dire que la terre n'est pas travaillée pendant deux ans d'affilée. Comment, dans ce cas, assurer la subsistance des êtres humains et des animaux ? N'y a-t-il pas risque de famine ? Les textes bibliques disent qu'il faut faire confiance dans le Seigneur : ''J'ordonnerai à ma bénédiction d'aller sur vous en la sixième année, et elle produira la récolte nécessaire pour trois ans'' (Lv 25,21)

La libération des esclaves

Les cas de surendettement ne sont pas un phénomène d’aujourd’hui. La Bible en parle déjà et propose même des solutions. Elle envisage par exemple le cas de quelqu’un qui a tellement de dettes qu’il ne peut plus rembourser et est obligé de se vendre comme esclave. La législation la plus ancienne, appelée ''Code de l’Alliance'', accepte cette situation, mais codifie la durée de l’esclavage à 7 ans (Ex 21).

L'esclavage entre frères du même peuple est interdit par une législation, plus récente, celle justement de Lv 25, dans le ''Code sacerdotal''. Celui qui est endetté peut s’engager comme domestique. Le code limite cet engagement jusqu’à l’année du Jubilé où la dette sera remise. La motivation principale puise dans l'expérience de la sortie d'Égypte : '' ceux que j'ai fait sortir du pays d’Égypte sont mes serviteurs ; ils ne doivent pas être vendus comme on vend des esclaves. Tu ne domineras pas sur lui avec brutalité ; c'est ainsi que tu auras la crainte de ton Dieu.” (Lv 25, 42-43)

Le Jubilé est donc un mécanisme qui doit raboter les trop grandes inégalités sociales. Il est aussi un moment où le peuple se souvient des mœurs de son Dieu. La foi en ce Dieu a des conséquences au niveau social. Le Dieu d’Israël est intervenu de toute la force de son bras pour tirer son peuple de l’esclavage d’Égypte. Il est un Dieu libérateur. Il ne convient donc pas que ses enfants se réduisent en esclavage les uns les autres. L’amour de Dieu est inséparable de l’amour du frère. Même si cette législation n’a probablement jamais été appliquée en tant que telle, elle reste cependant comme un rappel des exigences divines. On ne peut à la fois célébrer un Dieu qui libère et être en même temps complice de tous les esclavages qui pèsent sur l’humanité.

La remise des dettes

L'année jubilaire est, dans la Loi, une année spéciale où l'on remet les compteurs à zéro. Selon les indications de Lv 25, le Jubilé a lieu tous les 49 ou 50 ans et il commence par une sonnerie de cor le jour de la fête de Yom Kippour (le Grand Pardon). Pendant cette année, on redonne une nouvelle chance à ceux qui n'ont pas su gérer leurs biens ou qui, victimes de maladies ou de tout autre fléau, ont du se vendre comme esclaves. Ceux qui ont du vendre champs ou maison les récupèrent. Ceux qui ont perdu leur liberté pour cause de dettes se retrouvent libres.

C’est une civilisation agraire qui est le cadre des descriptions minutieuses du livre du Lévitique. Mais le plus intéressant, ce sont les considérations générales et les justifications données par le législateur. Le principe de base est, encore une fois, que personne n'est propriétaire de la terre. Celle-ci appartient à Dieu. On ne peut donc faire ce que l'on veut avec cette terre donnée en gérance et surtout pas se l'approprier au détriment des plus pauvres, privés ainsi de gagne pain. En effaçant les dettes, l'année jubilaire permet à tout un chacun de retrouver une possibilité de mener une vie décente. Il en va de l'honneur de Dieu ! ''Que nul d'entre vous n'exploite son compatriote. C'est ainsi que tu auras la crainte de ton Dieu. Car c'est moi le Seigneur, votre Dieu !'' (Lv 25,17). Ainsi donc l'amour du prochain et la vie harmonieuse en société ont leur fondement en Dieu.

Cette législation, qui n'a probablement jamais été appliquée, reste pourtant présente dans le texte sacré comme une utopie, une invitation à faire passer les intérêts des hommes avant ceux de l'argent. Elle nous rappelle qu'aucune société ne peut s'épanouir durablement si elle rejette des personnes ou des peuples qui s'enfoncent dans la misère.

© SBEV. Joseph STRICHER

http://www.bible-service.net/extranet/c ... s/396.html
Reloaded
 
Messages: 3535
Inscription: 16 Mai 2010 03

Re: Jubilee - Annee sainte, de misericorde, de liberation

Nouveau messagede Reloaded » 20 Juil 2014 13

Tres bon livre sur la fin des temps, L'Islam dans le livre de l'Apocalypse

( Cliquez ci-dessous )

Image

http://www.islam-bible-prophecy.com/
Reloaded
 
Messages: 3535
Inscription: 16 Mai 2010 03

Re: Jubilee - Annee sainte, de misericorde, de liberation

Nouveau messagede Abba » 20 Juil 2014 13

Cette fête est toujours d'actualité, et elle dure, symboliquement, depuis 2000 ans avec la venue du Christ.

Luc 4 :"Et il vint à Nazareth, où il avait été élevé, et il entra, selon sa coutume, le jour du sabbat, dans la synagogue, et il se leva pour lire. 17. Et on lui remit le livre du prophète Esaïe, et ayant déroulé le livre, il trouva l'endroit où il était écrit : 18. L'Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres ; il m'a envoyé pour guérir ceux qui ont le cœur brisé, 19 pour publier aux captifs la liberté et aux aveugles le recouvrement de la vue, pour renvoyer libres les opprimés et pour publier l'année favorable du Seigneur. 20. Et ayant replié le livre, et l'ayant rendu au serviteur, il s'assit, et les yeux de tous, dans la synagogue, étaient fixés sur lui.21. Et il commença à leur dire : Aujourd'hui est accomplie cette parole de l'Ecriture, et vous l'entendez. "

Et aussi Jean 8.36 "Si donc le Fils vous rend libres, vous serez réellement libres."
Avatar de l’utilisateur
Abba
 
Messages: 452
Inscription: 3 Fév 2012 20


Retourner vers Prophéties et Fin des Temps

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 21 invités

cron