les origines sataniques de l'enlevement Pre-tribulation

Antichrist et Armageddon - la Bible prophétise contre l'islam
-

les origines sataniques de l'enlevement Pre-tribulation

Nouveau messagede Reloaded » 16 Juin 2015 18

"Quand le Spectre d'un Djihad plane sur l'Occident..."

http://www.islam-bible-prophecy.com/enlevement-eglise/

Image

Image

Extrait: Des millions de croyants pensent que l’Enlèvement Secret a été enseigné par Yeshua, les Apôtres et les premiers chrétiens. Mais qu’en est-il réellement? Il convient de clarifier que nous parlons de l’Enlèvement Secret et non de l’Enlèvement Post-Tribulation Biblique, enseigné et accepté par la grande majorité des croyants.

Commençons notre enquête sur les origines de cette théorie. Quand fut-elle crée? Dans quel contexte? Et par qui? Rappelons tout d’abord que l’expression « Enlèvement Secret » ou « Enlèvement Pré-Tribulation » n’apparait dans aucune traduction biblique, documents, manuscrits anciens; cette doctrine ne fut jamais enseignée avant l’an 1830.

Les cinq personnes responsables de la conception et de la diffusion de cette doctrine connue sous le nom d’Enlèvement Secret sont: Manuel Diaz Lacunza, Edward Irving, Margaret Macdonald, John Nelso Darby y Cyrus Ingerson Scofield. La majorité des croyants ne savent même pas qui étaient ces personnes.

Commençons par Manuel Díaz Lacunza (1731-1801), un prêtre jésuite chilien, qui en 1790 écrivit le livre « La Venida del Mesías en Gloria y Majestad », sous le nom « Juan Josafa Ben-Ezra » et le titre autoproclamé de Rabin, espérant ainsi que ces études soient davantage reconnu dans le monde protestant. Ce libre fut publier a Cadiz en 1810, en Argentine en 1816 et finalement à Londres en 1826. Le Vatican n’a pas du tout apprécié ce libre, et dénonça Lacunza durant la « Sainte Inquisition ». Résultat, son livre fut retiré de la circulation. Lacunza mourut d’une manière très suspecte, car son corps fut rencontré tire dans un fossé proche de sa maison en Italie.

Second acteur de cette théorie, Edward Irving (1792-1834), un ministre de l’Eglise Presbytérienne en Ecosse qui avait lu le livre de Diaz Lacunza. Irving était si impressionnés par ce libre qu’il étudia la langue espagnole; il traduit ce libre en anglais et le publia en 1827, sous le nom « El Mesías que Vendrá ». Irving s’intéressait sur « Le parler en langues, le don de prophétie et de soigner ». L’Eglise d’Ecosse en avait assez des prêches d’Irving et finalement elle le renvoya en 1830. Résultat, Irving créa son propre mouvement, qu’il nomma « L’Eglise Catholique Apostolique », qui dura jusqu’en 1901. Irving se fit connaitre comme le fondateur du mouvement Pentecôtiste que nous connaissons aujourd’hui.


suite http://www.islam-bible-prophecy.com/apo ... lation.pdf
Reloaded
 
Messages: 3533
Inscription: 16 Mai 2010 03

Re: les origines sataniques de l'enlevement Pre-tribulation

Nouveau messagede Reloaded » 27 Juin 2015 22

L’enlèvement post-tribulationiste - Par Tim Warner

Description de la position d’un enlèvement post-tribulationiste

La position d’un enlèvement post-tribulationiste est la croyance selon laquelle Jésus va revenir de manière visible et corporelle pour ressusciter les chrétiens décédés et « enlever » les chrétiens vivants à la fin d’une période d’intenses tribulations, appelées par Jésus « grande tribulation » (Matthieu 24:21). La position post-tribulationiste est la seule perspective d’un enlèvement ne voyant qu’un retour futur unique de Jésus. Les autres positions sur l’enlèvement, le pré-tribulationisme (enlèvement avant les tribulations), le mi-tribulationisme (enlèvement au milieu des tribulations) et le « pré-colérisme » (enlèvement avant la colère de Dieu), envisagent toutes que l’événement enlèvement/résurrection précède la deuxième venue de Jésus et ce, de quelques mois à quelques années.

Historique de la position d’un enlèvement post-tribulationiste

En considérant toute l’histoire de l’Église, la position post-tribulationiste a été de loin le point de vue de la majorité, depuis les apôtres. Tous les autres points de vue n’apparurent que quelque 1 500 ans plus tard, pour les plus anciens. Les preuves tirées des premiers écrits chrétiens sont exclusivement post-tribulationistes. Quelques auteurs contemporains populaires, comme Grant Jeffrey, ont déclaré que l’on avait trouvé du pré-tribulationisme dans les écrits des premiers chrétiens. Et de nombreux croyants acceptent simplement ces affirmations sans se poser de questions. Or, ces affirmations sont fausses de manière flagrante ! Vous trouverez le détail de nos preuves dans l’article très bien documenté intitulé Preuves historiques.

Au cours des siècles d’histoire de l’Église, divers points de vue ont dominé la pensée chrétienne concernant le Millenium. Le plus ancien s’appelait chiliasme, ancien mot désignant ce que l’on nomme aujourd’hui le « pré-millénarisme » (signifiant qu’à Son retour, Jésus installera littéralement un Royaume sur la terre pour une durée de 1 000 ans). À partir du quatrième siècle, jusqu’après la Réforme, l’a-millénarisme (pas de Millenium) domina la pensée chrétienne. Le post-millénarisme (le retour de Christ après les 1 000 ans du Royaume instauré par l’Église) devint également populaire pendant un certain temps après la Réforme, alors qu’un grand nombre de protestants retournèrent au pré-millénarisme. Cependant, malgré les divers points de vue regardant le Millenium tout au long de l’histoire de l’Église, les chrétiens demeurèrent solidement ancrés au post-tribulationisme en ce qui a trait à l’événement résurrection/enlèvement, ne voyant qu’un retour unique futur de Jésus après les tribulations.

Ce n’est qu’à une époque relativement moderne du pré-millénarisme que nous trouvons la première mention de l’idée d’un « enlèvement » en tant qu’événement détaché de la Seconde Venue. Le premier à avoir séparé l’enlèvement du retour fut un ministre baptiste du nom de Morgan Edwards (1722-1795). Il écrivit un article alors qu’il était encore au séminaire, esquissant une forme hypothétique de « mi-tribulationisme » et, quelques années plus tard, il publia sa thèse. Près de quarante ans après sa mort, Edward Irving (Église catholique apostolique) et, peu après, John N. Darby (les Frères de Plymouth), tous deux d’Angleterre, prêchèrent le pré-tribulationisme. Il est donc juste et raisonnable de dire que, sans égard à leur opinion à propos du Millenium, la vaste majorité de ceux qui se disaient alors chrétiens maintenaient une position de l’enlèvement et de la résurrection post-tribulationiste. Ils ne voyaient qu’un retour futur unique de Christ, à la fois pour juger « l’homme d’iniquité » et ses serviteurs, et pour sauver l’Église.

Suite http://moissondeselus.org/enlevement_po ... oniste.htm
Reloaded
 
Messages: 3533
Inscription: 16 Mai 2010 03


Retourner vers Prophéties et Fin des Temps

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: AdsBot [Google] et 7 invités

cron